Et si on dinait au Cafe de la Jatte ?

Publié le jeudi 07 juin 2012 dans Dans mon assiette !, Restau  |  2 Commentaires  | Voter Hellocoton

Il y a quelques mois déjà, j’ai eu l’occasion de tester le brunch dominicale au Café de la Jatte : ce grand restaurant italien situé sur l‘île de la Jatte, à Neuilly Sur Seine. Il paraîtrait même que ce soit l’un des plus grands (voire même LE plus grand ?) restaurant italien de Paris. Et effectivement, quand Giovanni Perrone, le maître des lieux, nous annonce pouvoir servir plus de 400 couverts en un service… on comprend ! (Et moi qui étais fière d’avoir servi 31 assiettes pour un brunch dans un “vrai restaurant”… Hum hum).

 

Bon, pour la présentation générale du lieu, je ne vous la refais pas ! C’est effectivement le même qu’il y a quelques mois et je vous avais présenté le cadre du Café de la Jatte par ici.

 

Un petit détail tout de même : si en octobre, nous avions pu profiter d’un brunch dans la partie véranda, notre dîner du mois de mai s’est fait, cette fois-ci, bien au couvert de la partie principale du restaurant. Et oui ma bonne dame, les saisons ne ressemblent plus à rien !

 

Café de la Jatte

 

Mais passons… nous étions donc là pour découvrir la carte version printemps du Café de la Jatte, et ce n’est pas le temps maussade qui allait nous arrêter ! (même si je pense que ce restau est encore plus sympa si l’on peut en plus profiter d’une soirée dans la chaleur de l’été, et d’une promenade digestive dans le quartier).

 

Mais alors, on mange quoi au Café de la Jatte en ce moment ?

Vaste question ! Et vaste réponse surtout ! Car effectivement, lorsque tu as la chance de pouvoir “tester” la carte du Café de la Jatte, il faut savoir que Giovanni Perrone ne fait pas les choses à moitié ! Et si je n’ai pas goûté TOUTE la carte, croyez-moi, nous n’en étions pas loin ! (A noter de plus que j’ai refusé les quelques plats proposés à base de truffe. Oui oui je sais, oh drame ! Mais que voulez-vous : je ne peux pas !)

 

Les Pizzette du Café de la Jatte

Je me souviens lors de mon brunch au Café de la Jatte, l’une des options pour la partie “principale” était une pizzetta. Option que j’avais laissée de côté, au profit d’une magnifique assiette de légumes grillés. Et si, comme le dit si bien Giovanni Perrone, il ne faut pas réduire la cuisine italienne à la pizzeria, mais c’est tout de même incontestable, la pizza (mais celle bien réalisée, avec des produits frais et de qualité) fait partie du paysage de la gastronomie italienne !

 

En ce moment, il y a donc 4 pizzette à la carte. Certainement toutes plus savoureuses les unes que les autres. En tous cas, la version mozzarella et fromage de stracchino semblait parfaite (sans la truffe !) de par son moelleux et ses saveurs.

 

Café de la Jatte

 

Les Antipasti (ou entrées) du Café de la Jatte

Un large choix d’entrées, que vous soyez plutôt tentés par des légumes, du poisson, et même de la viande (carpaccio), à priori, vous devriez pouvoir trouver votre bonheur !

A noter que chacun des plats est bien sûr sublimé de par un assaisonnement un peu particulier, une petite herbe en plus qui fera la différence, ou encore un mélange de saveurs parfois inattendu !

 

Café de la Jatte

Crédit photo : E.Pellou

 

Hier soir, j’ai donc pu déguster :

Asperges vertes et chantilly au vinaigre balsamique

S’en est d’ailleurs suivie une longue discussion sur le vinaigre balsamique, le vrai du vrai, celui dont la petite fiole qui nous semble n’être qu’une miniature coûte plus de 250€. Discussion suivie d’une dégustation en fin de repas (oui oui, moi, je déguste du vinaigre balsamique, tout un art !!).

 

Café de la Jatte

 

J’avoue par contre ne pas avoir trop picoré dans la chantilly au vinaigre balsamique. Peut-être la couleur qui me rappelle un peu trop ces “sauces” que je n’affectionne guère ? Quoi qu’il en soit, ma pointe d’asperge ainsi légèrement assaisonnée était parfaite ! Une nouvelle version des asperges après celles des Top Chefs. Tout aussi savoureuse. Le choix entre 2 serait certainement difficile (du moins, si on me supprimait la chantilly, trop présente à mon goût, mais seul bémol de l’assiette de Giovanni Perrone) !

 

Café de la Jatte

Carpaccio d’espadon façon vitello tonnato

Un parfait accord entre le carpaccio de poisson parfois un peu fort, et l’assaisonnement ici qui prend suffisamment le dessus ! Le poisson se transforme alors, surtout, en une texture légère en bouche. Le tout sublimé par une sauce haute en saveurs ! (anchois et vinaigre balsamique, il me semble).

 

Café de la Jatte

Salade d’artichauts

Celle-ci, je ne l’ai pas retrouvée sur la carte en ligne. Et je ne me souviens plus de tous les détails de la vraie.  Mais il y a en tous cas une assiette assortiment dans laquelle on retrouve des artichauts. Probablement un bon compromis pour pouvoir tester plusieurs saveurs.

Quant aux artichauts, excellents eux aussi, mais ça, vous vous en doutiez ! Rien à voir avec la salade façon Marocaine de Minouchka mais tout aussi savoureuse. Beaucoup plus de croquant. Et surtout, un résultat visuel aussi très sympa ! J’en veux encore !

 

Café de la Jatte

Et aussi…

Calamars frits et filets de sardines fraîches marinés sur carpaccio de tomates et cèleri.  A nouveau un délice, rien à voir avec la texture un peu sèche que l’on peut connaître des sardines. Non, les sardines de Giovanni, elles fondent dans la bouche ! Et sont parfaitement accompagnées de leurs petits légumes frais.

 

Et enfin de la mozzarella au coeur de crème fraîche. Moi qui recherchais un bar à mozzarella digne de ce nom à Paris (en souvenir du bar à Mozzarella de Rome), je crois avoir trouvé une adresse, loin du concept bar à mozza, certes, mais à laquelle je serais capable de venir rien que pour en prendre une assiette ! Ces mozzarella là étaient réellement fondantes et goûtues à la fois ! Un vrai plaisir pour les papilles. Et je ne vous parle pas du petit bol de “crème” de mozzarella (la stracciatella) que nous a gentiment offert Giovanni. Peut-être histoire de s’assurer que nous n’aurions vraiment plus faim en sortant ? Et en tous cas pour nous prouver que SA mozza était vraiment la meilleure !

 

Paste e Risotti au Café de la Jatte

Et oui, qui dit “vrai” restaurant italien dit que les pâtes et risotto ne sont pas des plats principaux. Généralement plutôt des entrées. Même si libre à chacun de faire ce qu’il souhaite. Ici, Giovanni nous explique toujours servir ses plats principaux accompagnés de légumes et jamais de pâtes ou riz. De notre côté, on a quand même goûté à tout : mais je vous préviens, à priori, il vaudrait mieux choisir entre l’assiette de pâtes ou risotto et celle du plat plus complet, au risque de ne plus pouvoir vous lever de votre chaise en sortant (dit la fille qui a tout mangé hier soir).

Tagliolini à l’encre de sèche, langoustines et courgettes

Des pâtes fraîches, mais ça, on n’en doutait pas, de l’encre de sèche, de la langoustine, et quelques morceaux de courgettes croquantes pour donner un peu de texture à l’ensemble. Un poil trop gras à mon goût, même si délicieux, je me demande si cette huile d’olive y participe vraiment. La langoustine par contre, suffisamment présente, ce qui n’est pas toujours le cas et donc important à noter ! Et surtout très tendre.

 

Café de la Jatte

Désolée pour la qualité de la photo et des suivantes mais…

La lumière flanchait déjà à cette heure là !

Risotto aux asperges et King Crab

J’avoue qu’à cette étape, on commençait tout de même sévèrement à caler devant notre assiette. Et pourtant, je crois que tout le monde a mangé ce risotto avec plaisir ! A noter des asperges bien présentes en goût pour un risotto qui sort du commun !

 

Carne e Pesce au Café de la Jatte

Vous me croyez si je vous dit qu’après tout ça, il nous restait encore les “vrais plats” à déguster ? Bon, on a prévenu : il nous fallait de très petites portions, juste histoire de découvrir les saveurs si spéciales préparées par Giovanni Perrone !

Aller-retour d’espadon au thym, purée de fèves

Une très fine tranche d’espadon parfaitement assaisonnée. Parfait pour un repas léger ! La purée de fèves, tout aussi bonne que le reste !

Filet de veau à la Milanaise, tartare de tomates et courgettes

Un plat là encore très frais avec ses légumes servis froids. Et une escalope milanaise qui nous fait vraiment voyager, notamment grâce à la menthe qui se fond à merveille dans la panure !

 

Café de la Jatte

 

Dolci du Café de la Jatte

Presque un ouf de soulagement en apprenant que le dessert arrive ! Mais c’était avant de voir la quantité de desserts sur la table… Mais là encore, Giovanni sait nous faire plaisir en revisitant quelques classiques à sa façon ! Un régal ! Alors si je peux vous donner un conseil : gardez un peu de place dans votre repas pour ne pas être obligé de faire l’impasse sur le dessert !

Salade orange et pamplemousse aux 4 épices

L’idée parfaite pour ceux qui auraient trop abusé avant ça mais qui souhaiteraient tout de même terminer sur une note sucrée ! Si Giovanni nous a parlé en début de repas de sons souvenir d’enfance : le goûter préparé par sa maman à base d’orange fraîche, d’huile d’olive et de pain frais, ce n’est cette fois-ci pas d’huile d’olive que sont accompagnées les orange (idée que je retiens et tenterai chez moi !) mais bien d’un mélange 4 épices maison, avec des notes dominantes de Cannelle et clou de girofle (big up au duo de choc composé de Cédric Deniaud et moi-même pour avoir résolu ce mystère en un coup de cuillère !)

 

Café de la Jatte

Tiramisù au limoncello

Certainement mon vrai coup de coeur des desserts ! Un tiramisù qui saura séduire tous les amateurs de douceur mais pas de café ! Un mélange doux et sucré. Légèrement citronné. Une mascarpone légère. Un vrai voyage italien !

 

Café de la Jatte

Mais aussi

Pannacotta au lait de coco, coulis de chocolat tiède, ou encore Douceur au chocolat, coulis de framboises, et autres plaisirs comme la meringue légère et framboises, “chantilly” de mascarpone. Bref, vous l’aurez compris, ici, ça assure jusqu’au dessert !

 

Et le prix dans tout ça ?

Question importante et récurrente ! La moyenne semble être de 50€ par personne pour un dîner boison comprise. A condition de ne pas faire de folie sur le vin m’a indiqué Giovanni. Comptez donc un peu plus pour vous faire vraiment plaisir. Mais à voir la qualité des plats servis, ainsi que le cadre, croyez-moi, ça vaut le coup !

D’ailleurs, en parlant de bons produits, une épicerie fine devrait très prochainement ouvrir juste à côté du restaurant. Avec les produits du restaurant. J’ai hâte de voir ça moi !

 

 

Café de la Jatte

 Café de la Jatte
Ile de la Jatte, 
60, bd Vital Bouhot, 
Neuilly-Sur-Seine

 

Et pour découvrir l’ensemble des photos c’est sur la page Facebook du blog !

Alors, ça vous tente ?!

 

Un grand Merci à Mathilde et l’agence Vianova Spheeris ansi qu’au Café de la Jatte pour l’invitation ! Mention spéciale pour Giovanni, son accueil si chaleureux et le partage si spontané de sa passion pour la cuisine italienne et les bons produits !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Envie de commenter ?

    2 Blabla ! sur "Et si on dinait au Cafe de la Jatte ?"

  1. Aurore dit :

    Whaou la chance la chanc,e la chance ! C’est des invit comme ça que je veux !
    Miammm, j’ai faim, j’ai faimmmmmmm !!