Refermer la porte

Publié le lundi 03 février 2014 dans Ma vie, MaRiNeTTe s'installe !  |  9 Commentaires  | Voter Hellocoton

Avant de décoller vers une nouvelle vie, il faut d’abord quitter la sienne… Etape obligatoire. Certainement parfois plus ou moins facile, d’autres fois, plus ou moins difficile.

Pour ma part, je crois avoir retardé la chose au maximum. Oui, cela fait un moment qu’on parlait du départ, au point que sur la fin, je répondais aux questions simplement par un “J’ai juste hâte que ce soit derrière, maintenant”. Mais j’ai tout de même traîné. Traîné à prévenir certaines personnes, traîné à m’organiser, vraiment.

 

Traîné à prendre conscience je crois.

 

Et pourtant, mardi dernier, après avoir passé quelques jours à, enfin, faire des cartons, débarrasser mon appartement, notre appartement, commander un transporteur pour emmener ce dont je ne me résolvais pas à me séparer, fait mon sac de voyage un peu en speed juste avant de partir (me rendant compte que TOUT ne rentrerait pas et qu’il fallait donc faire de nouveaux choix sur que laisser…), j’ai finalement fermé la porte…

 

Une porte qui est d’un seul coup devenue hyper symbolique.

 

Je ne vous cache pas avoir refait un tour à l’intérieur, juste avant. Prétextant une vérification pour être sûre de ne rien avoir oublié. Emmagasinant en vérité les dernières images de ce “chez moi” qui représentait tant, et dans lequel je m’étais tant investie, toujours bien accompagnée de mon père qui a tant donné à mon installation pour m’en faire un vrai “home sweet home” sur mesure (merci papa, merci maman aussi, et pour la gestion aujourd’hui aussi).

 

clefs_porte

 

Je crois en avoir profité au maximum, avec Mr MonChéri (bien content de se mettre les pieds sous la table une fois tout terminé !!) pendant ces quelques années, mais sans jamais savoir que cela serait finalement si court. J’aurais bien allumé un peu plus souvent les spots au sol, dans ma jolie cuisine, tiens, si j’avais su !

 

Mardi midi, j’ai donc fermé la porte, avec ce pincement au cœur, sur ces souvenirs qui sont remontés d’un coup, avec ces regrets, un peu, aussi.

J’ai fermé la porte pour ouvrir une nouvelle page qui devrait se vouloir toute aussi riche. Mais une porte tout de même un peu lourde à fermer. C’est rigolo comme un appart, un lieu, un objet parfois même, peut se mettre à représenter autant.

 

Je suis partie en laissant encore un peu de boulot derrière moi. La faute à l’organisation. La faute de ne pas vouloir réaliser peut-être aussi ?

Je suis partie un peu comme si c’était facile de laisser tout ça. Je suis partie en essayant de ne pas me retourner, sans vraiment voir que c’était vide et terminé. Je suis partie peut-être sans vraiment assumer ?

J’ai regardé les images de cet appartement vide, vendredi soir, en hangout avec Mr MonChéri (vive la technologie). J’ai dit que je n’avais pas bien vu la cuisine. Je crois qu’il n’a pas bien entendu et je n’ai pas insisté. J’ai laissé passer…

 

Demain soir, quelqu’un d’autre aura les clefs de “chez moi”, chez nous. Quelqu’un d’autre y fera sa vie. Pendant que nous, on fera aussi la nôtre, ailleurs. On oubliera certainement bien vite… mais ce n’était pas facile de refermer cette porte.

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?

    9 Blabla ! sur "Refermer la porte"

  1. C’est toujours bizarre de quitter un endroit où on a passé des années… mais je suis sûre que le temps aidant tu sauras te refaire un petit cocon bien à toi ici. <3

  2. flou dit :

    c’est vrai qu’on aimerait toujours ne pas s’attacher aux choses, au matériel, aux lieux, mais ils font partie aussi de notre vie. Souviens toi toujours que si cet endroit te plaisait tant, c’est parce qu’il représentait bien ton univers, tes gouts, ta personnalité et ça, tu les as emmené avec toi! ^^

    • Marinette dit :

      Je n’ai (malheureusement) pas encore tout emmené ici… Mais oui : on va reconstruire quelque chose ailleurs ! C’est toujours un beau projet aussi. Simplement refermer la porte qui est difficile. Le reste suit !

  3. Lili dit :

    Je pensais qu’il serait plus dur de quitter l’appartement vendu en fin d’année dernière… Mais je suis si heureuse d’habiter officiellement en location avec mon amoureux que je n’ai pas vécu la même tristesse que toi… Vous serez heureux ailleurs 🙂

  4. Vanessa dit :

    Beaucoup d’émotions dans ton texte. Tu es bien courageuse en tout cas ! De plus en plus, j’aimerais me laisser tenter par une aventure d’expat, mais ça me donne la boule au ventre rien que de penser à tout ce(ux) que je devrais laisser ici.

  5. alister cameron dit :

    Ce n’est jamais facile de quitter un lieux qu’on a investit d’amour pendant de nombreuses années. Après plus de 10 ans je me rappel encore avec nostalgie de mon tout premier appart, des galères pour monter, fixer les meubles, les après-midi entières passées dans les magasins de décoration, les nombreux catalogues feuilletés, les moments passé dans ce petit 40m2 qui pour la première fois m’a fait sentir rentrer enfin dans le monde des Grands…