Recolte de la canneberge au Quebec [Canada]

Publié le jeudi 12 novembre 2015 dans MaRiNeTTe à Montréal, MaRiNeTTe voyage !  |  2 Commentaires  | Voter Hellocoton

Mode touristes au Québec ON, cet automne, nous avons été, non pas cueillir des pommes (activité oh combien traditionnelle ici) mais bien découvrir la récolte de la canneberge dans une cannebergière, et pas n’importe laquelle puisque nous étions dans la plus grande exploitation du Québec ! Et je peux vous dire que c’est plutôt impressionnant !

 

Bon alors petit point de contexte déjà, ignorante que je suis, je n’avais vraiment aucune idée de comment pouvait bien pousser une canneberge, et donc encore moins d’avis sur la question de la récolte de la canneberge ! Il faut dire que je ne m’étais même jamais posé la question. On vit au Québec, certes, mais on n’est pas devenu 100% Québécois pour autant ! Loin de nous le jus de canneberge (ou cranberry pour les intimes, ou encore atoca pour le Québec !) et autres collations à base de canneberges séchées. J’apprécie, mais pas au point que ce soit rentré dans nos habitudes d’achat ! Bref. Aparté faite, je suis sûre que vous non plus vous n’en avez finalement aucune idée ? Allez… avouez !

 

Bon, je vous montre !

 

Canneberge-recolte

 

Et oui, les champs de canneberges, ce sont en fait des tonnes de petits fruits rouges qui flottent dans l’eau, pour un rendu tout ce qu’il y a de plus spectaculaire ! Ajoutez le ciel bleu de cette belle journée et oublions le froid glacial qu’il faisait malgré les apparences et hop ! Le parfait combo de la beauté de la nature…

 

Canneberge-recolte

 

Mais pour être exacte, la canneberge, ça ne pousse pas dans l’eau, contrairement à ce que certains pourraient croire si vous êtes déjà tombé sur des photos du genre. En réalité, on cultive les plants de canneberges dans de grands bassins (les champs de canneberges donc), qui sont inondés (avec environ 30cm d’eau) au moment de la récolte des canneberges, pour la faciliter ! La cannebergière détient ses propres réserves d’eau naturelles et par un système bien pensé, les champs peuvent s’inonder les uns après les autres (malgré les apparences, chaque parcelle n’est pas exactement à la même hauteur que la précédente, ce qui permet, une fois un champ récolté, d’ouvrir les portes pour faire passer l’eau dans le champ suivant, et ainsi de suite). Une fois le champ inondé, une batteuse passe au travers pour décrocher les fruits des plants, qui vont alors remonter à la surface. Il n’y aura plus qu’à récolter !

 

Canneberge-recolte

 

Canneberge-recolte

 

Canneberge-recolte

 

Canneberge-recolte

 

On n’a pas eu la chance de voir ensuite les exploitants au travail de la récolte mais voici en gros ce que ça peut donner :

 

champ-de-canneberges-quebecPhoto empruntée sur le joli article de Oatbox

 

La récolte a généralement lieu début octobre. Il faut savoir que plus le fruit est rouge, meilleur il est. Et c’est ici le froid qui fait rougir le fruit ! Le mois de septembre ayant cette année été plutôt doux, notre visite (le 10 octobre) sonnait aussi le premier jour de récolte (seulement !).

 

Canneberge-recolte

 

Canneberge-recolte

 

Canneberge-recolte

 

Les plants de canneberges sont plantés entre mai et juin, mais ne produisent qu’à partir de la 3è année. Mais cela pour environ 100 ans. Pas mal tranquilles donc une fois plantés… A noter que l’hiver, les bassins sont ensablés pour protéger les plants du grand froid mais aussi parce que, lors du dégel, le sable tombe sur les plants, et détruit ainsi les insectes. Durant le printemps, lorsque les plants sont à l’air libre, l’irrigation permet de satisfaire les besoins en eau, mais aussi de les protéger contre d’éventuels gels. Il en est de même en automne. La cannebergière a donc un système de pointe qui contrôle la température afin de prévenir toute chute sous 0°C ! Une surveillance constante et un étrange paradoxe entre cette peur du froid mais en même temps sa nécessité pour faire rougir le fruit. A savoir que les producteurs vendent leur récolte à un prix fixe (relativement faible depuis quelques années d’ailleurs) mais qu’ils peuvent espérer un “bonus à la couleur” qui est le seul à leur garantir la rentabilité de leur exploitation… Dur dur !

 

Canneberge-recolte

 

Canneberge-recolte

 

Les bienfaits de la canneberge ?

La canneberge est à la mode pour ses caractéristiques antioxydantes ! Le fruit préviendrait ainsi l’apparition de certains cancers, maladies cardiovasculaires et diverses maladies liées au vieillissement. Bref, la canneberge, c’est plutôt bon pour la santé ! (Il paraîtrait aussi que c’est un bon traitement pour lutter contre les infections urinaires !)

 

champ-de-canneberges-quebecPhoto empruntée sur le joli article de Oatbox

 

Informations pratiques pour découvrir la prochaine récolte de canneberge :

Centre d’interprétation de la canneberge
80, rue Principale C.P. 144
Saint-Louis-de-Blandford
(Québec)  G0Z 1B0

Prix de la visite par adulte : 12$

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?

    2 Blabla ! sur "Recolte de la canneberge au Quebec [Canada]"

  1. Han mais c’est trop beau, dire que j’ai loupé ça alors que j’adore le jus de canneberge ! Bon, faudra que je revienne alors. 😉

  2. fouta dit :

    un paysage d’une beauté exceptionnelle dans cette vielle terre !
    et le canneberge je connaissais pas!
    Merc