Citoyennete Canada

Publié le lundi 28 septembre 2015 dans MaRiNeTTe à Montréal, MaRiNeTTe expatriée  |  3 Commentaires  | Voter Hellocoton

Une discussion classique dans la vie d’expat à Montréal (et certainement ailleurs aussi d’ailleurs) est celle des visa. Avec celle de rester ou partir. Mais les 2 vont plus ou moins ensemble. Il y en a qui décident bien sûr de partir de leur plein gré (et ce sera certainement notre cas lorsque le moment sera venu) mais la majorité des gens se trouvent en réalité coincés par des histoires de visa et donc d’autorisation à rester sur le territoire ou encore à y travailler.

 

Beaucoup de français rencontrés ici ne pensent qu’à une chose : pouvoir rester le plus longtemps possible et aussi s’affranchir de leur entreprise. Dans mon cas par exemple, j’ai un visa de travail fermé, qui est donc lié à mon entreprise. Autrement dit, si je quitte mon entreprise (ou mon entreprise me quitte !) et bien je perds mon visa, ce qui entraînerait donc un retour direct à la case maison. Ce n’est pas un problème pour nous puisque je suis justement venue au Canada pour une histoire de boulot ! Mais pour d’autres, cette solution (se lier à une entreprise) était la seule pour obtenir un visa et donc pas toujours en accord avec leurs envies professionnelles. Bref, tout ça pour dire que beaucoup, beaucoup, font la demande de résidence permanente, dans un premier temps, puis, de citoyenneté. Et là, ça ne rigole pas : cérémonie et tout le tralala !

 

Ma sister vit au Canada depuis un bail. Un PVT en 2007. De retour ensuite en 2010. Et depuis, elle n’attend qu’une chose : devenir citoyenne. Pour elle, le Canada, c’est sa vie et pas seulement une escale durant celle-ci. Bon, il faut dire qu’en plus d’être fan de leur culture, de leur bouffe, de leur climat, elle est aussi installée avec un Canadien, dans leur propre condo à Montréal, et en vadrouille quasi tous les week-end à courir après les festivals, les concerts et autres manifestations de montgolfières ! Ma sister, tu la croises ici, tu la prends pour une Québécoise ! Il était donc logique qu’elle prenne la nationalité Canadienne. Et c’est désormais chose faite depuis quelques semaines.

 

Mi-juillet, je l’ai accompagnée à sa cérémonie de citoyenneté ! A faire une fois dans une vie d’expat !

 

Comment se passe la cérémonie de citoyenneté au Canada ?

Au Canada, toute personne acceptée à devenir citoyen, doit assister à une cérémonie de citoyenneté. C’est l’étape finale après le long parcours de formulaires administratifs, de tests de connaissance sur le Canada, et après avoir reçu le fameux “go” ( = tu as le droit de devenir citoyen), il faut, pour valider le tout, aller jurer allégeance à la reine d’Angleterre.

 

citoyennete-canada

 

Ce matin là, les heureux élus du jour n’étaient pas moins de 300 (302 ou 303 peut-être ? Ma mémoire me fait défaut !) venus de quelques 70 pays (72 peut-être ?) rassemblés dans un hôtel du centre ville. On y croise des personnes seules, des jeunes couples, mais aussi pas mal de familles. Parfois seulement le père ou la mère dans les prétendants et les autres (à priori déjà Canadiens donc) dans le public. Tout le monde s’est mis sur son 31. Certains semblent être habités d’une pointe d’émotion. Les flashs crépitent déjà pour immortaliser le moment. Alors que rien n’a commencé.

 

Rendez-vous pris à 9h, j’étais pour ma part stressée de voir l’heure tourner sur le trajet sans que nous ne soyons arrivés à bon port dans les temps. Mais pour les futurs élus qui passeraient par là : point de stress à avoir ! A l’heure dite du rendez-vous, une file de 300 personnes se forme pour passer devant un agent du gouvernement qui va vérifier tous les documents (et en profiter pour remettre un petit sac chargé de “cadeaux”) avant de remettre un numéro de siège. Autant vous dire que cette étape dure assez longtemps. Allez, quasi 1heure. Et que donc vous pouvez arriver tranquillement un petit quart d’heure de retard pour zapper une partie de l’attente ! (Pour ma part, en tant que spectatrice, j’était tranquillement installée dans le fond de la salle à compter les minutes qui défilaient et me demander quand est-ce que la cérémonie en elle-même allait bien vouloir commencer).

 

10h pétantes, ou presque on nous annonce l’arrivée de la juge de la citoyenneté, maître de cérémonie. Et là ça ne rigole pas. Tout le monde prend un air très sérieux. Et la juge entre en salle comme si c’était vraiment la cérémonie de sa vie (Il faut savoir que les cérémonies de citoyenneté à base de 300 personnes peuvent parfois avoir lieu toutes les semaines ! Rien de bien extraordinaire donc…). Bref, on comprend tout de même que pour les gens présents, prêts à recevoir leur citoyenneté Canadienne, le moment est important ! Aaaah ils savent y faire avec la mise en scène !

 

Après un petit discours (que j’ai trouvé plutôt long) (traduit simultanément par madame la Juge en anglais et en français) (et qui pour ma part était commenté en direct live par mon voisin plutôt pro Québec et anti Canada – dommage pour une cérémonie de remise de citoyenneté… Canadienne !!) les prétendants sont invités à se lever, à lever aussi leur main droite, et à prêter serment de citoyenneté. Le serment est lu tour à tour en français et en anglais et chacun doit répéter dans la langue se son choix. Mais attention, des agents veillent au grain pour vérifier que vous parlez bien pendant le serment. Pas question de rester silencieux !!

« J’affirme solennellement que je serai fidèle et porterai sincère allégeance à Sa Majesté la Reine Élizabeth Deux, Reine du Canada, à ses héritiers et successeurs, que j’observerai fidèlement les lois du Canada et que je remplirai loyalement mes obligations de citoyen(ne) canadien(ne). »

 

citoyennete-canada

 

S’en est suivie la phase la plus longue de toute la cérémonie pour les pauvres spectateurs : l’appel une à une des 300 personnes présentes pour se voir remettre le certificat de citoyenneté (heureusement, la Juge est accompagnée d’une greffière qui s’occupe d’une moitié de la salle ! Mais contre toute attente, elle ne semble pas vraiment pressée et prend parfois le temps de papoter avec les nouveaux citoyens, ce qui finalement est plutôt sympa pour eux mais… très long pour nous !).

 

Un mini discours plus tard, tout le monde est invité à se féliciter. On croirait distribuer la paix du Christ à l’Eglise. Un émouvant “Ô Canada” vient clôturer la partie officielle de cette cérémonie.

Ô Canada !
Terre de nos aïeux,
Ton front est ceint de fleurons glorieux.
Car ton bras sait porter l’épée,
Il sait porter la croix ;
Ton histoire est une épopée
Des plus brillants exploits
Et ta valeur de foi trempée,
Protégera nos foyers et nos droits,
Protégera nos foyers et nos droits.

 

Et puis, la Juge se prête à une séance photos avec les volontaires (euh… tout le monde !) (là, vous remerciez d’avoir une Marinette dans le public qui a été faire la file direct sans attendre de se retrouver derrière les 300 jeunes citoyens !), après avoir quitté sa place en tête de salle avec un cérémonial qui reste encore étonnant !

 

Il est midi. On se sauve pour reprendre une vie normale ! Avec une Canadienne de plus dans la famille ! 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?

    3 Blabla ! sur "Citoyennete Canada"

  1. Dominique dit :

    Excellent !!!!!!! j’ai l’impression d’y assister !!!!!! 🙂

  2. Marine dit :

    Hello!

    Ma petite soeur vit également au canada, elle y fait ses études et tout.Je ne svaais pas qu’il y avait cette cérémonie etc c’est super rigolo je trouve!