10 astuces pour voyager sans se ruiner !

Publié le mercredi 25 mai 2016 dans MaRiNeTTe voyage !  |  2 Commentaires  | Voter Hellocoton

Ceux qui suivent le blog depuis un moment, ou ceux qui nous connaissent personnellement le savent : on aime voyager ! Pas forcément des voyages au bout du monde à la recherche d’une plage paradisiaque où, après avoir cassé la tirelire pour partir à la recherche de ce soleil tant désiré, on ne dépense finalement plus grand chose. Non non. J’aime la plage, oui, mais Mr MonChéri pas tant. Puis, c’était sympa quand on avait 2 mois de vacances l’été d’aller “glander” une semaine à ne rien faire sur le sable fin. Maintenant, on préfère profiter du peu de temps qu’on a pour aller découvrir de jolies choses.

 

Lorsque nous étions en France, on se sauvait dès que possible dans une capitale (ou grande ville) européenne. Avec un peu plus d’un week-end à l’horizon, on prenait la route un peu plus loin. J’ai adoré mon road trip en Sardaigne et le joli circuit d’une semaine que nous y avons fait avec une amie. Tout autant que notre circuit en Floride pendant 15 jours. Mais il est vrai qu’à cette époque, on y regardait un peu moins à l’économie ! Partir en croisière aux Canaries pendant une semaine était génial. Mais il nous arrive aussi de faire de bien chouettes séjours sans nous ruiner !

 

Petit mode d’emploi pour voyager pas cher !

 

voyager-pas-cher-infographie

 

1. De nouvelles solutions de logement pour voyager pas cher

Nouveau ou plus tant que ça, c’est en tous cas le summum de la démocratisation pour tous ces modes de logements pas si présents il y a 5 ans ! Dans mon top 1 je place Airbnb. Parce que, oui, le site est aujourd’hui devenu bien commercial et les prix s’envolent. Mais croyez-moi, il est encore possible de trouver quelques jolis plans par là. Après tout, on n’a pas besoin de dormir dans une maison de luxe à la décoration impeccable ? Rappelez-vous, on a dit voyager pour pas cher ! On peut sûrement faire la concession sur la déco ! Et puis, si vous êtes seuls, une simple chambre dans une maison ou un appartement partagé est alors souvent intéressant. En plus, Airbnb fonctionne dans les 2 sens : vous pouvez profiter de votre absence pour louer votre logement principal : de quoi payer une partie de votre séjour !

 

(Et hop, un petit lien pour profiter d’un parrainage sur Airbnb – profitez de 18€ de réduction sur votre première commande en vous inscrivant via ce lien).

 

Mais Airbnb n’est pas le seul. Loin de là. On peut désormais échanger sa maison assez facilement. Un bon plan à étudier lorsque vous prévoyez vos voyages d’avance !

 

Enfin, il reste toujours les bonnes vieilles auberges de jeunesse.

 

2. Réserver son logement à la dernière minute

Que ce soit l’hôtel, Airbnb ou n’importe quelle autre solution, réserver au dernier moment est souvent une solution qui s’avère plus économique, à condition de ne pas rechercher la perle rare et de ne pas être un stressé du voyage. Lors de notre séjour en Floride, nous regardions bien souvent le matin même pour le soir les offres d’hôtel de notre point de destination. Cela nous permettait en plus d’être plutôt flexibles sur notre itinéraire et de l’ajuster en cours de route ! Pareil en Sardaigne. Nous avons réservé nos logements Airbnb la veille pour le lendemain. Ou même le matin même. Les hôtes pensant ne pas louer leur logement sont souvent prêts à un petit geste, parfois déjà affiché sur le site pour attirer le chaland !

 

Si vous optez pour cette option, attention tout de même à bien vérifier les événements qui ont lieu à votre place de destination ! Je me souviendrai toujours de cette longue soirée en Floride, à l’époque avec mes parent, où nous nous étonnions de ne pas trouver une chambre de libre. Et pour cause : une fusée décollait le lendemain ! Je peux vous dire qu’il y avait foule. Quelques années plus tard avec Mr MonChéri, toujours en Floride, à Key West cette fois-ci : nous sommes arrivés le jour de l’anniversaire de la mort d’Hemingway. Foule de nouveau ! Bref. C’est chouette le last minute pour peu qu’on ait un minimum préparé le terrain.

 

3. Bien gérer ses transports pour voyager pas cher

Si vous prévoyez de faire un circuit, planifiez-le un minimum à l’avance. Ne serait-ce que pour savoir combien de temps demande approximativement chaque étape. Si vous comptez rester plusieurs jours dans une même ville, voyez s’il est possible de commencer ou terminer par celle-ci pour ainsi louer votre voiture (si besoin) quelques jours de moins. C’est ce que nous avions fait en Sardaigne. D’autant que visiter une ville est bien souvent plus confortable à pieds !

 

Privilégiez ensuite les transports locaux. Les Tuc Tuc de Turquie, en plus d’être économiques sont hyper typiques ! Ce serait dommage de s’en priver. De même pour les tramways de Lisbonne !

 

Et puis, n’oubliez pas qu’en dehors des grandes distances, il n’y a rien de mieux que les pieds, pour découvrir une ville ! Je peux vous dire que nos chaussures accumulent généralement pas mal les kilomètres lorsque nous partons en mode touristes !

 

Ne pas oublier aussi le co-voiturage. Que ce soit par des sites spécialisés ou simplement à organiser entre amis. Rien ne sert une fois sur place d’avoir 3 voitures si tout le monde rentre dnas 2 ! (Merci les copains du Canada qui nous emmènent toujours avec eux puisque nous n’avons pas, nous, de voiture !)

 

voyager-pas-cher-infographie

 

4. Regarder le prix des billets avant de poser ses vacances = flexibilité

Pas toujours évident à faire mais lorsque vous en avez la possibilité, ne vous engagez pas trop vite à poser vos vacances du 1er au 10 par exemple. Peut-être que du 28 au 7 serait bien plus intéressant ! Dernier exemple en date pour notre part, nous avons réservé des billets d’avion pour la France ce week-end même. Croyez moi ou non mais le prix du retour variait de 980$ à 1900$ sur 4 jours (prix pour 2 personnes, je vous rassure ! Même si oui, cela reste cher mais… c’est en plein Août ! Et oui, on n’a pas toujours le choix)… Autant vous dire que je n’ai pas hésité longtemps à décaler légèrement notre date de retour !

 

La majorité des sites sont désormais bien équipés avec de jolis tableaux montrant les tarifs sur les quelques jours avant/après votre date demandée. (Je dois confesser passer des heures sur ce genre de système à étudier les combinaisons aller/retour les plus intéressantes !)

 

voyager-pas-cher-infographie

 

5. Voyager hors saison

Encore mieux que la flexibilité de quelques jours : le voyage hors saison ! Concrètement, lorsqu’on est au Canada et qu’on veut rentrer en France, par exemple, on évite juillet/août ainsi que la période de Noël ! Mais c’est valable partout. Chaque destination a sa meilleure période. Ce qui ne veut pas dire que c’est totalement inintéressant en dehors de ça ! Le prix du trajet en avion ainsi que de l’hébergement sur place s’en ressentira ! Et en plus vous éviterez les files d’attentes sans fin ou les jolies places inaccessibles dues à la foule en folie.

 

6. Manger économique

Alors oui, on aime les bons restaurants. Et qui dit vacances dit aussi parfois de prendre le temps et le plaisir de se poser tranquillement pour profiter d’un bon repas qui nous est servi ! Mais on peut prévoir une belle sortie durant le séjour pour faire un peu plus attention le reste du temps. De notre côté, on zappe souvent le repas du midi. Si on est à l’hôtel, on profite d’un bon petit déjeuner pour éviter le creux de midi. Mais sinon, on s’arrête aussi souvent seulement dans de petits marchés ou épiceries locales pour s’acheter de quoi grignoter au milieu des locaux sans entrer dans le restaurant connu du coin ! Et puis, si par chance vous avez un logement avec cuisine, profitez-en ! C’est certainement le meilleur remède aux longues additions de fin de vacances : “manger chez soi” !

 

7. Bien choisir ses activités

Je crois qu’il n’y a pas si longtemps, lorsque je planifiais un voyage, je faisais la longue liste des musées ou autres lieux privés à visiter, moyennant finance donc. Désormais, je note surtout des itinéraires, quelques points d’intérêt dans la ville, de jolies parcs, façades, ou autres boutiques typiques. On aime se perdre dans les ruelles et dans la ville. Pas toujours dans les musées. Et on voit pourtant bien des choses, rentrant toujours les yeux remplis de belles découvertes !

 

8. Économiser sur les guides de voyage

Ralala le fameux guide qui nous sert une semaine et qui termine sa vie sur l’étagère, en souvenir de ce beau voyage. Alors oui, j’aime beaucoup les guides, tourner les pages, savourer d’avance ce voyage qui s’en vient. Mais aujourd’hui je prends encore plus plaisir à lire les blogs. Voyageurs ou non, beaucoup sont ceux qui relatent leurs expériences touristiques ! La plume n’y est pas toujours mais les bonnes adresses et avis qui s’y rapportent sont toujours authentiques ! J’adore désormais passer des heures avec mes 15 onglets ouverts et ma petite feuille de papier à prendre de jolies notes de ce à quoi ressemblera mon prochain voyage !

 

9. Choisir une destination bon marché !

Plus facile à dire qu’à faire puisque c’est souvent a popularité d’un lieu qui nous donne l’envie d’y aller ! Mais… on aurait dû écouter cette petit voix qui nous disait d’aller en Croatie il y a 10 ans ! Allez, je suis sûre qu’il y a encore quelques pépites du genre à découvrir.

 

Et puis, sinon, voici quelques indices sur le coût de la vie dans quelques destinations prisées. (Qui l’eut cru que le Big Mac Venezuelien avait de quoi nous ruiner ?!)

 

voyager-pas-cher-infographie

 

10. Profiter !

Oui, parce que finalement, voyager pas cher, ou du moins sans se ruiner, c’est possible, mais cela coûte tout de même un minimum d’argent. Alors surtout, surtout, n’oubliez pas de profiter ! Rien ne sert de compter le moindre centime et de regretter par la suite. Une fois sur place, on s’amuse !

 

voyager-pas-cher-infographie

 

voyager-pas-cher-infographie

 

voyager-pas-cher-infographie-sources
 Source : Prêt instant.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?

    2 Blabla ! sur "10 astuces pour voyager sans se ruiner !"

  1. Mon truc c’est de voyager hors saison. D’autant plus que je n’aime pas la foule, et ai horreur des plages où on ne sait plus où on peut mettre les pieds. Hors-saison, les prix sont bas, le choix des hébergements et activités sont plus nombreux, les lieux sont à nous tous seuls, les vols ne sont pas pleins, les aéroports moins encombrés.

  2. Aurore dit :

    Très sympa ton article !

    Pour les guides j’essaie de trouver qq un qui l’a déjà, en général ça marche bien. Si ce sont des WE en France ou Europe, je fais comme toi, je m’imprime un plan et je note les endroits dont parle les blogs, ça marche super bien !

    Vraiment bien ton article Marine ^^