Nos matins

Publié le jeudi 08 mars 2018 dans MaRiNeTTe maman !  |  Pas de commentaire  | Voter Hellocoton

Je ne sais pas si l’on doit parler de rituels ou simplement d’habitudes.

Si à un moment, notre quotidien est devenu un grand n’importe quoi, avec des horaires sans queue ni tête, des repas parfois à 2, parfois à 3, ou même à 4, des couchers où bon lui semblait (= dans le lit avec papa s’il le souhaitait), et des arrivées plus que tardives à la garderie, on a ré-instauré un semblant d’ordre dans cette maison, pour gérer au mieux le quotidien de Mister Caribou.

 

rituels-matins-marinette-saperlipopette

 

Pour autant, on a toujours dit que c’était l’enfant le moins routinier du monde ! Dormir chez les copains à l’improviste, partir en chalet avec un nouveau lit pliant, faire une sieste en poussette, passer un mois chez Papy et Mamy, manger en famille ou bien tout seul, … cet enfant s’adapte plutôt bien à toute situation ! Oh, ne croyez pas qu’il ne remarque pas le changement. Surtout maintenant qu’il est en phase d’adoration du “Pourquoiiii ??”, je peux vous assurer qu’il nous fait bien remarquer le moindre petit changement dans notre quotidien. Mais pour autant, il tient le rythme. La sieste est difficile, mais que ce soit à la maison ou ailleurs, rien n’y fait. Mais la nuit, il dort bien (je ne parle pas du coucher mais bien de son sommeil une fois endormi, même si désormais, ces problèmes là sont de l’histoire ancienne). Rarement réveillé par un cauchemar. Je crois même pouvoir dire que du haut de ses presque 3 ans, nous n’avons pas connu la période des terreurs nocturnes. (Ne jamais dire jamais, mais… “à date, tout va bien”). Il mange bien. Et en tous temps. À quelques exceptions près, ok, c’est un enfant tout de même, ne l’oublions pas. La journée, il court, il joue, il chante, parfois il danse. Il crie aussi un peu. Et ça lui arrive de se rouler par terre. Mais on a beau avoir observé les choses. Rien de concluant. C’est par période. Davantage que suite à quelque chose. Le quotidien semble bizarrement assez peu influencer son humeur.

 

Bref, on a un enfant flexible. Adaptable. Je crois en tous cas. Mais s’il y a une chose importante pour lui, c’est bien de respecter certains petits rituels. Des rituels bien plus qu’une routine. Des toutes petites choses du quotidien, qui sont parfois transformées, transposées ailleurs, dans un autre ordre, avec un élément nouveau, ou de moins, mais qui suffisent à lui donner ses repères, à démarrer la journée, ou à passer au travers de la soirée, lorsque les journées ont été un peu plus longues que la norme, un peu plus fatigantes que le normalement supportable.

 

La première chose au réveil, ou presque, doit être le biberon de lait. IM-POR-TANT. Il y a parfois eu tout un processus qui va avec. Descendre avec papa. Le préparer ensemble. S’installer à l’endroit choisi. Ou bien tout simplement s’attendre à voir papa débarquer dans la chambre pour le sortir du lit avec le dit biberon déjà en mains. Souvent le même rituel pour une petite période de temps. Il y a eu le canapé. Puis la cabane faite sur le canapé (quelle erreur d’avoir lancé ça un matin, au hasard, pour donner un peu de peps à cette journée plus grise… des semaines de cabane s’en sont suivies !). Il y a le fauteuil de la chambre. Parfois – rarement – le lit de papa et maman.

 

rituels-matins-marinette-saperlipopette

 

Le biberon est accompagné du doudou. Le doudou roulé (chiffonné ?) en boule. Le doudou plié en carré. Le doudou tout déroulé pour en trouver l’étiquette. Le doudou ET le lutin. Le lutin juste dans la main. Le lutin assis. Le lutin désormais coincé dans le col du pyjama (oui oui, l’idée est improbable, je ne sais pas d’où elle sort…). Le petit rituel d’installation est important. Même si les petits détails qui la composent varient au fil du temps.

 

Après le biberon vient le gâteau. On a eu la période gâteau au chocolat. Puis cookie. Puis ces derniers jours, c’est le gâteau au sirop d’érable. C’est rigolo d’ailleurs comme notre Mister Caribou a à cœur de formuler sa demande. Il demandera systématiquement le gâteau dégusté la veille. Ce qui implique les périodes. Il peut donc manger pendant 2 semaines “le cookie”, chaque matin. Avant qu’on arrive au jour de rupture des stocks. Et si une ou 2 fois, l’annonce de la dite rupture a certainement provoqué une mini crise, elle est généralement parfaitement gérable par le remplacement du fameux gâteau par un autre. Celui qui deviendra le nouveau préféré des matins à venir, sans aucun doute !

 

rituels-matins-marinette-saperlipopette

 

Le gâteau du matin est aussi souvent l’excuse d’une session cuisine maison le soir. On prépare un petit stock de sablés, de gâteaux au chocolats (genre petits écoliers maison), ou autres cookies. Le plaisir de voir les enfants manger du fait maison, jusque dans leur gâteau du matin. Mais avouons-tout : comme on participe pas mal à la dégustation des gâteaux en journée aussi (oui oui, dès qu’il y a du fait maison, j’ai la fâcheuse tendance à me jeter dessus pour compenser le manque du moment – éviction des protéines bovines pour moi, avec l’allaitement de Petit Nemo, je fuis donc l’industriel par obligation…), le stock s’épuise rapidement. On a donc désormais toujours une ou 2 boîtes de biscuits dans les tiroirs ! Ces derniers temps, ce sont d’ailleurs les cookies la Petite Bretonne qui siègent chez nous. Version avoine-choco quinoa. Je n’ai pas eu la chance de croquer dedans mais ils semblent parfait pour combler la fin du petit déjeuner ! (Et on les emporte aussi en dépannage dans le sac à langer au cas où nos sorties s’éternisent !).

 

rituels-matins-marinette-saperlipopetteBiscuits La Petite Bretonne – offerts par la marque

 

Et puis, parfois, un jeu vient s’intercaler entre le biberon et le gâteau. D’autres fois encore, on va s’habiller plus tôt. Ou plus rapidement. Parfois, on va sortir le ventre vide du dit gâteau. Ou alors je vais le retrouver plus tard, posé là, quelque part. Abandonné au bénéfice d’un jouet ou d’un livre bien plus intrigant ce matin-là. Le week-end ou pendant les vacances, on peut l’accompagner d’un verre de jus d’orange. Mais souvent, souvent, c’est cette petite pause gourmande qui lance officiellement la journée. Après ça, tout démarre, et plus rien n’est contrôlé !

 

rituels-matins-marinette-saperlipopette

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?