Nid de fusilli et son oeuf poche

Publié le dimanche 24 avril 2016 dans Dans mon assiette !, Recettes  |  Pas de commentaire  | Voter Hellocoton

L’autre jour, on a été invité, Mr MonChéri et moi (une fois n’est pas coutume) pour participer à un chouette concours aux airs de Top Chef (ou “Les Chefs” pour la version made in Canada) (oui oui, il faudrait que je pense à changer mes références, mais que voulez-vous… ici, on n’a pas la télé, je suis donc restée bloquée en 2013, de l’autre côté de l’Atlantique !). Piège tendu au chéri qui s’attendait soit-disant à aller déguster un plat de chef (comment ça je ne lui avais pas dit qu’on devrait mettre la main à la pâte ?!), je peux vous dire qu’il n’a pas regretté (puis bon, on a aussi mangé le plat du chef ensuite !) (et découvert la jolie cuisine de la Tablée des Chefs au-dessus du marché Jean Talon, vraiment top !) !

 

Au programme, une vraie compétition nous attendait, tout ça dans la bonne humeur, bien sûr, mais on s’est vite pris au jeu tout de même. 5 équipes (nous avons donc rencontré 2 acolytes avec qui partager notre plan de travail mais surtout, le dit travail, sacré challenge mais jolie rencontre), une boîte surprise sur chacun des plans de travail, une enveloppe avec 30$ et l’accès libre au marché Jean Talon pour la dépenser, ainsi que des paquets de pâtes Catelli Super Greens (la toute dernière gamme de la marque : des pâtes aux légumes verts), et 1h de temps.

 

L’objectif ? Inventer un plat mettant en avant les pâtes Catelli, le tout dans une recette équilibrée, utilisant les ingrédients de la boîte surprise, entre autres. Et 4 assiettes à sortir : 3 pour nos juges du jour, la dernière pour la présentation et les photos.

 

nid-fusilli-oeuf-mollet

 

Dans la boîte surprise ? Du citron, du fromage, des noix, mais surtout, un chou rouge ! Ça conditionne pas trop mal le plat cette histoire de chou rouge. Du moins c’est ce qu’on croyait… Parce qu’après être partis sur un plat plutôt “classique” pour autant que des pâtes au chou rouge puisse l’être, on a finalement totalement réorienté notre création. J’étais chargée d’aller faire les quelques courses qu’il nous manquait pour notre plat, et là, au milieu du marché Jean Talon, j’ai vu les avocats qui me souriaient au loin… Hors de question de faire une sauce blanche classique avec nos pâtes, on allait partir sur des pâtes froides dans une sauce crémeuse à l’avocat ! (Rassurez-vous, je suis passée en cuisine avant l’achat pour soumettre l’idée à l’équipe déjà bien activée autour de la découpe et cuisson du chou et autres ingrédients !). L’option froide nous a alors sauté aux yeux comme un bon avantage puisqu’on se parlait de compétition avec 5 plats à déguster en même temps, après présentation de chacune des équipes, et donc une dégustation froide, quoi qu’il arrive !

 

chou-rouge

 

faire-courses-marché-jean-talon-montreal

 

concours-cuisine-catelli

 

Finalement, on a présenté notre assiette, une heure plus tard. Et devinez quoi ? On a remporté le 1er prix ! Les juges du jour n’étaient pourtant pas n’importe qui : Martin Juneau, chef du Pastaga (bien connu à Montréal), Hubert Cormier, nutritionniste en vogue au Québec, et la chef de produits Catelli. On n’est pas peu fiers ! (Et on a surtout hâte d’aller profiter d’un repas au Pastaga, puisque notre lot était une carte cadeau pour le restaurant qui est depuis bien longtemps sur ma liste des “à faire” à Montréal !).

 

jury-concours-cuisine-martin-juneau-hubert-cormier

 

Nid de fusilli et son œuf poché

  • Détailler le chou rouge et 1 oignon rouge. Faire revenir le tout à la poêle puis puis couvrir de vin rouge. Laisser cuire jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de liquide.
  • Couper les têtes de 2 pieds de brocoli. Les étaler dans un plat allant au four. Arroser d’huile d’olive et de gros sel puis placer au four à 180°C pendant 1/2 heure.
  • Faire cuire les pâtes (selon les pâtes choisies) pour ensuite leur laisser le temps de refroidir.
  • Éplucher et dénoyauter 2 avocats puis les réduire en purée avec le jus d’un citron et 2 à 3 cuillères de crème fraîche liquide (selon vos avocats et leur mûrissement). Ajouter les zestes de ce même citron pour ajouter un peu de texture et une pincée de piment pour relever le tout. Saler, poivrer. C’est ici que nous avons aussi ajouté le fromage (imposé dans le concours) râpé (mais ce n’est vraiment pas nécessaire à la recette).  Ajouter les pâtes froides et les brocolis puis réserver au frais.
  • Faire cuire les œufs pochés au dernier moment pour les servir encore tièdes (L’astuce étant d’avoir une eau juste frémissante et non pas de la faire tourner au plus vite comme on avait pu l’entendre, puis de casser l’œuf dans un récipient pour plonger ce même récipient dans l’eau afin d’y verser doucement l’œuf).
  • On passe au dressage : quelques cuillères de salade de pâtes à l’avocat et au brocoli grillé, du chou rouge sauté au vin rouge, et un œuf poché. On a parsemé de ciboulette et de noix râpé (la noix était imposée pour la recette). Sel poivre et hop, c’est parti !

 

Allez, j’ai fait ma groupie de cuisine avec Martin Juneau, et j’assume (hâte de vous raconter notre prochain repas au Pastaga donc !) :

 

martin-juneau-pastaga-marinette-saperlipopette

Les photos de cet article ont été faites par Nightlife

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?