Mes petites manies

Publié le lundi 09 avril 2018 dans Blabla de fille  |  Pas de commentaire  | Voter Hellocoton

Il y a des tonnes de petites choses dans nos journées, pas forcément dictées par des obligations, mais simplement des petites manies, parfois inexplicables, qui nous semblent d’une logique infaillible à d’autres moments, ou qui apparaissent soudain comme un réel besoin, avant de terminer la journée, avant de sortir de la maison, avant de se mettre à table, … des tonnes de petites choses qui occupent nos journées et ne sont finalement, “que” des petites manies…

 

Je crois que je suis finalement une fille remplie de petites manies. Des petites manies qui font mes journées. Qui évoluent parfois au fil du temps. Mais pas tellement finalement.

 

Petit florilège…

 

  • Lorsque Petit Nemo pleure la nuit, je regarde systématiquement l’heure. Avant d’aller le voir. Après l’avoir recouché. Je ne tiens pas (plus) de statistiques ni rien du genre (même si bien sûr je compte les réveils, les nuits meilleures, les nuits moins faciles, …) mais j’ai ce besoin de savoir l’heure qu’il est. Peut-être simplement pour juger le devenir de ma nuit restante ?
  • Dans la cuisine, j’aime que les torchons soit pendus aux poignées de nos portes de placard (ce n’est pas la poignée l’important, mais le fait qu’ils soient pendus, et nous n’avons pas d’autres crochets dans notre cuisine actuelle). Mr MonChéri, lui, n’aime pas vraiment les torchons qui pendent aux placards. Il passe son temps à les reposer sur le comptoir, lorsqu’il les utilise. Je passe mon temps à les remettre sur les poignées de placard, même lorsque je ne les utilise pas.
  • Ça ne se voit pas toujours, surtout cette dernière année, avec 2 enfants à la maison, mais j’aime l’ordre (en dehors de mon bureau et mon placard de fringues). J’ai ce besoin de repasser derrière pour remettre les choses à leur place. Derrière les enfants lorsqu’ils jouent (il est impératif que la chambre soit un minimum rangée le soir pour se coucher, mais bien souvent, je repasse 1 fois, 2 fois, 3 fois dans la journée aussi pour redonner un petit coup) (ils m’aident régulièrement hein). Derrière Mr MonChéri dans la cuisine. Derrière tout le monde,  dans l’entrée, pour remettre les chaussures sur leur emplacement. En réalité, c’est probablement une façon de compenser justement là où je ne suis pas capable de maintenir l’ordre.

 

ordre-marinette-saperlipopette

 

  • Et même dans le désordre, chaque chose a sa place. (Mais pourquoi donc les clefs de la maison se retrouvent sur le comptoir de la cuisine ?!).
  • J’aime aller “rembourser” mon crédit dès que je l’utilise. Même si je commence doucement mais sûrement à perdre cette habitude. Ici (au Canada), le système bancaire, et notamment celui du prêt d’argent (celui du crédit en réalité) est assez particulier. J’en avais déjà parlé il me semble et il faudrait bien un article entier pour vous raconter tout ça. Mais bref, il faut régulièrement transférer des fonds de son compte courant à son compte de crédit, qui sont distincts. Certains ne le font qu’une fois par mois. Ou lorsque la carte de crédit ne passe plus. Peut-être que d’autres mettent un gros montant d’un coup pour éviter les transactions à répétition ? Moi j’aime le juste montant. Je vais donc assez souvent le renflouer en fonction de mes dépenses…
  • Je fais des listes. Régulièrement. Des listes de ce qu’il faudra mettre dans la valise. Des listes de ce que je dois terminer dans la journée. Des listes des projets que j’aimerai réaliser. Des listes et encore des listes. Toujours sur des post-it. Qui finissent par se perdre. Ou alors ne jamais être totalement barrés. Et pourtant mon téléphone, qui ne me quitte – presque – jamais, regorge d’applications qui pourraient réunir toutes ces listes et ne plus les laisser se perdre.
  • J’envoie mes impôts en version papier. Et croyez-moi, ici, au Canada, c’est pas mal un challenge… mais je crois que là, ça remonte plus du point de principe : s’il y a bien un accès en ligne pour accéder à son compte “Revenu Canada” ou “Revenu Québec”, il faut passer par un logiciel extérieur (qu’il faut d’abord choisir parmi plusieurs) (et payant) pour envoyer sa déclaration en ligne (Non mais ALLO quoi ! L’administration ne pourrait-il pas mettre à disposition un site qui soit tout inclus ??).
  • Le coin de ma couette doit être bordé. Autrement dit ne pas risquer de sentir ce petit courant d’air frais sur mes pieds la nuit. Et je suis capable de ressortir du lit pour aller la remettre correctement si ce n’est pas le cas (Parce que Mr MonChéri, lui, n’aime pas que ce soit bordé… on fait donc chacun son côté !).
  • J’aime remonter le flux de mon Instagram jusqu’au bout (= la dernière photo que j’avais vue). Même les soirs de grande fatigue. Même lorsque c’est inintéressant (benh oui, parfois, l’esprit y est un peu moins). Mais c’est presque maladif. L’addiction du réseau social. Oui oui je me soigne… Et surtout je m’interdis de m’inscrire à toutes les nouveautés qui sortent parfois (rappelez-vous la grosse vague de Snapchat qu’on voyait partout… j’ai résisté !!).

Et il y en aurait certainement des tas d’autres. Mister Caribou, lui, aime nous tendre son biberon après l’avoir bu quasi d’une traite. Et on se doit de venir le chercher parce que, jamais il ne le poserait sur une table lui-même. Allez savoir pourquoi ? Petit Nemo, quant à lui, aime jouer avec l’élastique autour de mon poignet lorsqu’il boit. Et s’il ne le trouve pas (ou qu’il boit de l’autre côté), il enfile sa main dans ma manche. Gare à moi si ma main est un peu trop loin. Je me fais vite rappeler à l’ordre. Mr MonChéri, quant à lui, aime simplement tout jeter dans un coin, là où il se trouve (d’où les clefs de la maison sur le comptoir de la cuisine), par exemple.

 

Et vous alors ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?