Le temps d’un we a Bruges : Visites bucoliques !

Publié le jeudi 05 juillet 2012 dans MaRiNeTTe voyage !  |  2 Commentaires  | Voter Hellocoton

Carnet de voyages à Bruges

 

Je vous le disais, à Bruges, on y va beaucoup pour se promener, au fil de ses envies, de son humeur, des croisements, … tout en cherchant à se perdre dans ce dédale de ruelles pavées pour admirer les façades de briques et les jolis canaux.

Mais rassurez-vous, pour ceux qui aiment les musées et autres attractions touristiques, il y a aussi de quoi faire à Bruges !

Au point que nous nous sommes tout d’abord dit que nos 3 jours allaient presque être “trop” pour la ville. Et finalement, grande première lors de nos voyages en amoureux : Mr MonChéri et moi avons du nous séparer le dernier jour afin de pouvoir, chacun, voir ce que nous ne voulions pas manquer avant notre départ ! De mon côté, j’ai même du courir sur la fin de mon itinéraire afin d’être à l’heure à notre lieu de rendez-vous (sous peine de rater notre train ensuite… timing obligé donc !).

A découvrir lors d’un prochain épisode, puisque pour l’heure, nous resterons dans nos promenades extérieures, Bruges en offrant de multiples !

 

Quartier du Béguinage à Bruges

L’un des quartiers les plus connus peut-être à Bruges, en dehors du centre ville et de ses grandes places ! Le quartier du Béguinage, aussi petit soit-il, attire les touristes pour une promenade au calme !

Fondé au XIIIè siècle, le Béguinage est un petit quartier initialement religieux.  En effet, il accueillait à l’époque les “Béguines” qui sont des religieuses n’ayant pas prononcé de vœux.

 

Quartier du Béguinage Bruges

 

Pour y entrer, il faut traverser un canal, avant de se retrouver dans un coin de verdure entouré de maisons en briques blanches comme on n’en verra nulle part ailleurs dans la ville. Un quartier un peu à part où il doit faire bon se poser au soleil pour un instant de repos au milieu d’une journée de course folle à travers ces ruelles pavées !

 

Béguinage Bruges

 

Béguinage Bruges

 

Le Minnewater Parc de Bruges et son Lac d’Amour

En poursuivant la promenade un peu plus loin, c’est le Minnewater Parc que l’on découvre et son lac d’Amour !

 

Sur le chemin, c’est Mr MonChéri qui m’a lu la petite histoire de ce lac inscrit dans notre petit guide de voyage (booklet pris à l’hôtel histoire d’avoir tout de même les principales infos !). Une légende qui raconte donc que Minna, jolie jeune fille de l’antiquité, et amoureuse d’un guerrier de la tribu voisine, Stromberg, qui partit en guerre contre les romains, attendit son retour sans relâche. Mais épuisée à son retour, et voulant échapper à un mariage forcé, elle mourut dans ses bras. Stromberg enterra Minna au milieu du lit asséché de la rivière, puis rompit la digue, formant alors ce qui est aujourd’hui le lac d’Amour. Elle reposerait encore au fond du lac…

 

Bruges Béguinage et Lac D'Amour

 

Juste derrière, c’est donc le parc du Minnewater dans lequel on peut se promener. Ne pas s’attendre à un énorme parc comme on peut l’entendre par contre : il s’agit simplement d’une promenade rapide à faire dans cet espace ombragé par la verdure, le tout en bordure des canaux.

 

Canaux de Bruges

 

Les moulins de Bruges

C’est en continuant cette promenade le long des canaux de Bruges, et en remontant vers le Nord, que l’on arrive au premier moulin de Bruges. Enfin, premier ou dernier, tout dépend le sens de votre promenade qui peut très bien se faire à l’inverse ! (C’est d’ailleurs du Nord que je suis partie, seule, le dernier jour, car je tenais à TOUS les voir ! Une promenade faite au pas de course, et pas obligatoire ! Mais certainement  tout ce qu’il y a de plus agréable avec un peu plus de soleil et un jour supplémentaire pour traîner en chemin…).

 

Moulin à Bruges

 

De nombreux moulins à vent furent édifiés vers la seconde moitié du XIIIème siècle, à Bruges. La plupart d’entre eux étaient installés sur les murs de la ville neuve. Ces constructions furent cependant démolies en raison de la découverte du moulin à vapeur, un nouveau mode de construction de moulins qui prit le dessus à l’époque.

Les moulins sont donc aujourd’hui à l’emplacement des anciens remparts de la ville de Bruges. La promenade vous permet donc de faire le tour d’une bonne partie de la ville !

Au total, 4 moulins ont résisté avec le temps !

 

Moulin à Bruges

 

A priori, Bonne Chiere et Nieuwe Papegaai (Nouveau Perroquet) ne fonctionnent plus aujourd’hui. Mais le moulin Saint Jean (Sint-Janshuis, 1770) et le moulin Koelewei (1765, mais a été déplacé en 1996), qui forment à eux deux le Bruggemuseum-Molens, seraient encore en activité en tant que moulins à grain et se visiteraient à priori l’été. En tous cas, si la vue est dégagé, les moulins, tous installés sur des buttes, doivent offrir un joli panorama sur la ville et ses alentours !

 

Moulin à Bruges

 

Après ces promenades bucoliques à Bruges, il est temps de rentrer un peu plus dans la ville et de découvrir ce que cachent ces grandes bâtisses de briques rouges ! A suivre !

Et pour patienter, petit rappel : vous pouvez découvrir ma carte City Guide de Bruges avec tous les points d’intérêt de la ville !

 

Bruges

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?

    2 Blabla ! sur "Le temps d’un we a Bruges : Visites bucoliques !"

  1. Aurore dit :

    Je n’avais pas vu les moulins.
    Ok c’est décidé, dès que possible j’y retourne !