Petit guide des traboules à Lyon

Publié le lundi 12 novembre 2012 dans MaRiNeTTe voyage !  |  7 Commentaires  | Voter Hellocoton

Lorsque nous nous sommes rendus à Lyon fin septembre, on a beaucoup mangé, c’est un fait ! Mais rassurez-vous, nous en avons aussi profité pour visiter un peu la ville.

 

Lyon

 

Une visite qui nous a conduit tout droit sur le chemin des traboules. Une visite originale pour une promenade de quelques heures dans les hauteurs de Lyon et qui vous conduira de curiosités en curiosités ! Et croyez-moi, certaines traboules valent le détour ! Et quoi qu’il en soit, la vue du haut de la ville sera elle aussi une belle récompense !

 

Lyon_croix_rousse

 

Mais alors, une traboule qu’est-ce que c’est ?

C’est vrai ça, reprenons au commencement.

Une traboule est un passage traditionnel qui permet de passer d’un immeuble à un autre. Typiquement lyonnais paraît-il. Cela permet surtout de passer “à travers” les immeubles ! Les traboules sont fréquentes dans le vieux Lyon mais beaucoup sont peu visibles ou fermées au public.

 

Concrètement, on peut définir la traboule comme une voie réservée aux piétons, souvent étroite, débutant par un couloir d’entrée et traversant un ou plusieurs bâtiments (et/ou une ou plusieurs cours) pour relier une rue à une autre. Elle peut également relier un niveau à l’autre, le relief lyonnais s’y prêtant. Une traboule peut être horizontale quand elle se traduit par une succession d’allées et de cours, ou verticale quand elle attaque les volées d’escaliers qui rattrapent les dénivelés.

 

Ce qui est étonnant à Lyon, c’est de pouvoir “visiter” ces traboules. Ou surtout, de pouvoir les emprunter pour justement passer d’une rue à une autre. Cette impression d’entrer totalement chez les gens est assez étrange, mais suivre l’itinéraire des traboules, c’est un peu comme un jeu de piste. Plutôt rigolo donc.

 

D’ailleurs, il suffit de suivre le guide !

 

traboule_lyon

 

Promenade au détour des traboules Lyonnaises

 

Il y a le choix : les traboules côté Saint Jean (le vieux Lyon) ou les traboules côté Croix Rousse. Il y a aussi celles du centre ville d’ailleurs, mais à priori, un peu moins étonnantes puisqu’elles ne jouent pas avec le dénivelé du terrain.

 

De notre côté, nous nous sommes contentés de la colline de la Croix Rousse mais je vous assure qu’on en a vu des traboules ce jour là.

De la première plutôt sordide : simple couloir étroit, sombre et sentant à plein nez le pipi… à la dernière cachant une cour intérieure des plus belles ! Le tout en passant par des immeubles en pleine décrépitude juste là, à côté de ceux refaits à neuf. D’ailleurs, je ne sais pas pourquoi, mais certains passages m’ont fait penser à l’esprit de l’Auberge Espagnole. Ou du moins l’idée que je m’en fais. Beaucoup de passage, des portes quasi ouvertes derrières lesquelles on entend la vie, et la joie de vivre !

 

traboule_lyon

 

traboule_lyon

 

traboule_lyon

 

traboule_lyon

 

traboule_lyon

 

Les traboules : la joie des touristes !

Le soucis, c’est qu’à priori, les traboules, si c’est peut-être une fierté du patrimoine Lyonnais, cela fait surtout la joie des touristes qui, comme nous, se plaient à se perdre dans le dédale des ruelles et des cours intérieurs, à l’affut du moindre passage “secret” caché dans cette bien jolie ville. J’imagine que cela fait aussi la joie de certains habitants de Lyon, qui utilisent donc ces passages pour leur utilité première : raccourcis à travers la ville.

 

Seulement comme je le disais plus haut, on a vraiment l’impression de rentrer chez les gens, et à priori, certains habitants n’apprécient pas plus que cela… Restez donc discrets lors de votre passage dans les traboules de Lyon !

 

traboule_lyon

 

Désolée pour la qualité des photos toutes réalisées à l’aide de mon iPhone…

 

Et pour le logement ?

Regardez sur Housetrip !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?

    7 Blabla ! sur "Petit guide des traboules à Lyon"

  1. bah non dit :

    “qui nous sa” J’espère que c’est une faute de frappe!

    • Marinette dit :

      Bonjour, j’espère que si tu lis habituellement mon blog, tu te doutes qu’il s’agit effectivement d’une faute de frappe 🙂
      Merci pour la relève qui m’a permis de corriger immédiatement en tous cas, on va éviter d’écorcher les yeux de tous les lecteurs, n’est-ce pas !

  2. argone dit :

    Eh oui en poussant la porte on ne sait pas toujours ce qu’on va découvrir … une cour un peu glauque qui sent la poubelle, ou quelque chose de joliment rénové … c’est pile ou face et c’est ça qui est amusant ! A chaque fois que je vais à Saint Jean je fais quelques incursions où je profite de visites de groupes de touristes avec un guide pour m’incruster !

  3. Suoer chouette article 🙂 Moi qui suis Lyonnaisse je ne connais pas bien les traboules mais j’aime beaucoup quand même 🙂 bonne journée!

  4. Clémence dit :

    J’ai toujours trouvé que les traboules du Vieux-Lyon étaient bien plus belles que celles de la Croix-Rousse, même si c’est souvent de la Croix-Rousse dont on parle…
    Les plus belles de Lyon à mon avis sont là : http://cybele-arts.fr/blog/les-4-traboules-les-plus-belles-et-meconnues-du-vieux-lyon/

    Et le meilleurs moment pour les découvrir c’est définitivement le matin, quand tout est encore assez calme…

    🙂
    Bonne découverte !!