Budapest le temps d’un we : promenade à Pest

Publié le vendredi 15 janvier 2010 dans MaRiNeTTe voyage !  |  3 Commentaires  | Voter Hellocoton

A l’est de la ville, s’étend Pest, sur un terrain plat, aussi appelé la Grande Plaine.

À Pest, la ville a une légère pente ascendante vers l’est, de sorte que la partie la plus orientale de la ville se trouve à la même altitude que les plus petites collines de Buda, comme la colline Gellért et la colline du château royal. Cependant, cela n’est pas réellement visible.

 

Buda et Pest sont reliés par de nombreux ponts.

Le plus connu étant le Pont des Chaînes, classé monument historique. De nuit, il est illuminé, et donne une très jolie vue sur le château de Buda, depuis Pest, lui aussi éclairé.

 

 

Un peu plus loin, sur les rives du Danube, se dessine le Parlement.

Achevé en 1902 seulement, et donc finalement plutôt récent, celui-ci s’inspire du Parlement de Londres et surplombe le Danube. A l’intérieur (mais nous ne l’avons pas visité), le sceptre de la couronne de Saint Etienne, à la croix penchée, symbole de la Hongrie.

Si le Parlement est imposant de l’extérieur, on comprend mieux pourquoi en apprenant qu’il compte pas moins de 691 salles et 20 km d’escaliers… ce qui en fait le plus grand édifice du pays.

 

Budapest novembre 2010 (9)

 

De l’extérieur, il est magnifiquement découpé, propre et imposant depuis

n’importe quel point de vue sur cette rive du Danube.

 

Un peu plus dans les terres, la synagogue. Plus grande d’Europe, et deuxième du monde après celle de New York. Nous avions la chance d’avoir un hôtel à seulement quelques minutes à pieds, autrement dit, très bien placé !

 

Budapest novembre 2010 (34)

 

A l’arrière, le cimetière juif, rappelant quelque peu ceux de Prague, en dimension bien plus modeste par contre.

De là, on accède rapidement au centre de la ville. Petites ruelles commerçantes et piétonnes, il fait bon s’y promener.

Et la marche nous pousse jusqu’à l’Avenue Andrassy, équivalent de nos Champs Elysées français. De très belles boutiques, donc, mais aussi une architecture à ne pas rater. Les meilleures créations éclectique y sont représentées, telles que l’Opéra, mais aussi de nombreux immeubles cachant, à l’arrière, de grandes places intérieures.

 

Sous cette avenue circule le métro de la ligne 1.

Plus ancienne ligne de métro, visible en surface par des descentes aux balustrades en fer forgé. Ces souterrains sont âgés de plus d’un siècle et la ligne de métro, construite en 1896, et alors premier en Europe continentale, est aujourd’hui toujours en fonction.

 

Budapest novembre 2010 (20)

 

C’est alors que nous arrivons sur la  Place des Héros. Certainement la plus spectaculaire de la ville de par son étendue mais aussi l’imposante colonne centrale haute de 36 mètres. Il s’agit du monument du Millénaire.

Cette place est entourée de part et d’autre par le Hall des Arts et le Musée des Beaux Arts.

 

Budapest novembre 2010 (21)

 

Derrière, se trouve le Bois de Ville, autrement dit, un parc où il faiut bon s’y promener, au milieu duquel se tient la station thermale Scéchenyi ainsi que le château de Vajdahunyad.

 

C’est dans ces thermes que nous avons choisi de passer une bonne partie de notre samedi. Mais ça, on en parle demain !

 

Budapest novembre 2010 (23)

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?

    3 Blabla ! sur "Budapest le temps d’un we : promenade à Pest"

  1. cleopat dit :

    à demain et en te lisant je reste stupéfaite de mon ignorance

  2. cleopat dit :

    aucun problème ! 😉