Budapest et ses thermes : après-midi détente

Publié le dimanche 17 janvier 2010 dans MaRiNeTTe voyage !  |  7 Commentaires  | Voter Hellocoton

Budapest est la ville des piscines thermales. Spécificité importante de la ville puisque cela en fait l’unique métropole du monde riche en sources thermales : chaque jour, environ 70 millions litres d’eau thermale à 21-78 °C sont exploités dans 118 sources naturelles ou puits.

Depuis des siècles, la culture thermale fait partie intégrante de la vie des Hongrois, pour qui c’est une fierté et un trésor exploité au quotidien.

 

Et c’est donc en toute logique que nous avons passé un après-midi aux bains Széchenyi, situés dans le bois de la ville.

 

Plusieurs raisons à ce choix, mais la principale étant que ceux-ci sont mixes le samedi. Mais pas seulement…

 

La Station Thermale et Piscine Széchenyi compte 15 bassins et se classe parmi les premiers sur la liste des curiosités budapestoises à ne pas manquer. 

C’est en effet l’un des plus grands complexes de piscines en Europe, mais aussi la station thermale offrant la meilleure ambiance dans la capitale. Il s’agit d’ailleurs de l’unique bain thermal ancien qui fonctionne toujours côté Pest de la capitale hongroise.

 

Une ambiance certainement assez touristique, du moins, j’en avais peur… et c’est vrai qu’on a croisé plusieurs nationalités migrant de bassins en bassins, comme nous l’avons fait afin de tester l’ensemble.

 

Budapest novembre 2010 (27)

 

Mais nous avons aussi pu découvrir les compagnies jouant aux échecs, immergées jusqu’au cou dans l’eau fumante, paraît-il tout autant spécifiques que les bassins en plein air en eux-mêmes.

 

Budapest novembre 2010 (29)

 

Ces bassins extérieurs sont entourés du bâtiment. Et ce n’est pas vu de l’extérieur que l’on pourrait s’imaginer ce qui nous attend là…

Ici, trois piscines fonctionnent tout au long de l’année, en hiver comme en été, dont une piscine à sensations, d’ailleurs assez étonante : un fort courant nous entraine dans un circuit circulaire dès que l’on entre dans le bassin. La foule participe à ce courant et il est presque périeux d’en sortir !

 

Budapest novembre 2010 (26)

 

Un après-midi de découverte donc de la culture hongroise avec un premier passage pour louer une serviette, puis en cabine pour en ressortir en maillot de bain tout en se demandant quel est le meilleur endroit où se rendre en premier.

Finalement, nous avons testé quasimment tous les bassins. Du plus frais (ok, peut-être uniquement les pieds pour ma part…) au plus chaud. Et je dois vous dire que c’était d’ailleurs assez chaud (38°C) ! Des bassins quasi individuels à des bassins gigantesques. Mais surtout, des bassins intérieurs comme des bassins extérieurs. Et autant vous dire qu’en plein mois de Novembre en Hongrie, l’expérience est assez étonnante que de sautiller sur les pavés gelés pour aller s’enfoncer dans une eau chaude…

  Budapest novembre 2010 (30)

 

Et je ne vous parle pas de la sortie…   
Heureusement, il y a aussi des salles de sauna dans les bains de Széchenyi !

 

En tous cas, si une séance ne me permets pas vraiment de vous dire si ma santé en est ressortie améliorée (articulations, respirations… ) ce fût un excellent moment de détente que je conseille donc à tous.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?

    7 Blabla ! sur "Budapest et ses thermes : après-midi détente"

  1. C’est toi sur la photo? T’es toute belle on dirait scarlett Johanson

  2. cleopat dit :

    vraiment surprenants ces bains 🙂

  3. Faustinette dit :

    Ah ca me rappelle des souvenirs de mon séjour à Budapest il y a…10 ans!? Je suis quasi sûre que c t dans les même bains qu’ils nous avaient emmenés, mais ca m’avait quand même fait un peu bizar de tremper dans le même jus chaud et jaunâtre que tous ces gens…! Et jme souviens effecivement des groupes de vieux qui jouaient au milieu de l’eau.

  4. Honoré dit :

    Bonjour, c’est sûr en une fois, je ne pense pas que l’on puisse vraiment en sentir les bienfaits. Mais en tous les cas, quelle détente. J’y suis allé y a très longtemps et j’avoue que j’y retournerai bien !