Paris – Metro – Poussette – Ou la mission impossible

Publié le mardi 30 juin 2015 dans MaRiNeTTe maman !  |  4 Commentaires  | Voter Hellocoton

Le choix de la poussette… Ce grand dilemme ! Le premier achat “bébé” de notre côté, mais qui nous a valu des jours de lecture, réflexion, tests et autres discussions ! Et oui, quand on voit le prix de certains modèles, on n’a pas vraiment intérêt à se tromper dans son achat. Alors on tente de penser à tout, ou presque. Mais forcément, LA poussette idéale, ça n’existe pas vraiment. Ou alors je ne la connais pas ?

 

Montréal en tête, on a forcément privilégié l’aspect tout terrain prêt à affronter la neige plutôt que le côté compact. On se balade beaucoup avec la poussette, mais aussi, assez régulièrement avec le porte-bébé. Inévitable lorsque je veux prendre le métro seule par exemple. Non pas que ce ne soit pas possible avec la poussette, simplement moins facile. C’est du moins ce que j’avais en tête jusqu’à la semaine dernière.

 

Une journée avec les copines à Paris, me voici dans le train de banlieue, Mister Caribou confortablement installé dans sa poussette. Aidée pour franchir les 2 marches qui séparaient le wagon de la terre ferme, je suis plutôt confiante sur le reste de mon trajet. C’était sans penser à la sympathie légendaire des parisiens. Cliché, certes, mais pas que ! Me voici en plein Paris, un peu plus tard dans la journée, en haut des marches pour entrer dans la station de métro. Toujours confiante, mais plus pour longtemps ! Malgré le monde présent, et la proximité d’une terrasse donnant pleine vue sur ma galère, pas une seule personne n’est venue à mon secours pour descendre cette vingtaine de marches. Petite galère mais pas insurmontable pour autant. J’ai 2 bras et 2 jambes alors bon, je peux m’en sortir ! Par contre, une fois devant des tourniquets de métro trop étroits pour les roues de ma poussette, j’ai beau avoir de la volonté, je ne peux pas faire de miracle !

 

poussettes-interdites

 

Heureusement, tout est prévu : une entrée plus grande pour laquelle il suffit de sonner à l’interphone en guise de “Sésame ouvre toi”. Enfin, “suffit”, c’est ce que je croyais ! 1 sonnerie, 2 sonneries, 3 sonneries. Ah ! On finit enfin par me répondre.

“Oui ?!” (Des plus aimables bien sûr, sinon, ce n’est pas drôle !)

“Bonjour, je souhaite entrer dans le métro avec une poussette, pourriez-vous m’ouvrir svp ?”

“Je suis agent de la sécurité, que voulez-vous que j’y fasse ?” (Amabilité de la première fois puissance 10…)

(Moi me sentant un peu bête) “Euh, j’ai sonné sur l’interphone pour l’ouverture de la porte, je suppose que vous êtes donc celui qui devrait pouvoir l’ouvrir puisque c’est vous qui répondez à l’appel ?”

“Je suis agent de la sécurité vous ai-je déjà dit, je ne peux rien faire”

(Moi me sentant de plus en plus bête) “?!”

“L’agent de station est parti, passez par le tourniquet”

“Ah mais justement, j’aurai bien voulu mais ma poussette n’y passe pas” (Tout cela toujours en parlant à un interphone au beau milieu de la station en pleine effervescence de l’heure de pointe parisienne)

“Et bien démontez votre poussette et prenez les tourniquets !” (“Tut tut tut” – Fin de la conversation).

 

Voilà voilà.

Merci Paris.

Merci le métro.

Merci les poussettes imposantes.

Merci praticité. Amabilité.

Et pas vivement demain ! (Nouvelle journée parisienne !)

 

(Ah oui, j’ai finalement fait demi tour, remonté mes escaliers toute seule, et pris un bus !)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Envie de commenter ?

    4 Blabla ! sur "Paris – Metro – Poussette – Ou la mission impossible"

  1. Mathilde dit :

    Quelle galère… C’est abusé comme les gens ne sont pas sympas !
    Bon courage pour la prochaine sortie 🙂

    • Marinette dit :

      Du coup j’ai tout fait à pieds la fois d’après ! (Journée de canicule en plus à Paris alors je ne me voyais même pas descendre dans le métro brûlant si c’était pour devoir en ressortir en pleine galère…)

  2. Geekette dit :

    C’est vraiment honteux ce comportement des Parisiens.
    Je ne comprendrai jamais cette mentalité !