Un burger ? Oui mais un Big Fernand !

Publié le jeudi 12 avril 2012 dans Dans mon assiette !  |  2 Commentaires  | Voter Hellocoton

Si je n’aime pas le Mc Do et surtout leurs burgers, il faut tout de même savoir que je reste une aficionado des vrais burgers. Oui, je parle bien de ceux où tu sens les aliments. De ceux qui sont bien épais. De ceux où tu vois la viande et non pas une semelle. Mais aussi de ceux qui ne dégoulinent pas de sauce (je n’aime pas la sauce et demande donc toujours un “sans sauce” (y compris donc le Ketchup, la mayo, …)).

 

Mais ceux que je préfère pardessus tout, ce sont les burgers que l’on déguste attablés, munis d’un couteau et d’une fourchette. Et n’y voyez pas là une crise aiguë de luxe. Non non. Simplement que savourer passe par le fait de prendre son temps. Et lorsqu’on croque dans son burger, tout en s’en foutant plein les mains, je ne suis pas certaine que ce soit le meilleur moyen de savourer et de prendre son temps de profiter.

J’adore pointer ma fourchette vers ces burgers, sans trop savoir par où commencer. J’adore y plonger mon couteau, tout en tentant de ne pas tout démolir. J’adore, enfin, diriger le tout vers ma bouche, sans même savoir comment cela va entrer.

 

Bref.

Je m’égare.

 

Mais parait-il que ce serait la folie du burger en ce moment à Paris !

Enfin, laissez-moi croire que c’est une folie qui touche principalement blogueurs et Twittos, et que si, certes, le burger revient à la mode, personne d’autre n’en fait tout un plat pour autant.

 

Enfin, passons. Mais notons tout de même qu’il m’était, puisque blogueuse et Twitteuse, impossible de passer à côté !

 

Le Camion qui Fume est problématique pour moi puisque les pauses dej sont difficiles et souvent faites au pas de course. Hors de question d’aller m’aventurer dans Paris pour chercher un burger. Et encore moins d’y faire la queue dès 11h du matin.

Depuis peu, c’est la Cantine California qui me fait de l’oeil. Mais là encore le timing risque d’être compliqué. On avisera donc en temps utile possible.

C’est donc assez naturellement que ma chasse au burger personnelle s’est dirigée vers Big Fernand. D’autant que Marion Flipo m’en avait fait baver lors de notre dernier partage de Cheesecake ! (mais aussi qu’ils sont assez présents pour répondre sur Twitter notamment, et ça, j’avoue, ça m’influence souvent !)

paris-big-fernand

C’est du coup avec une non initiée aux burgers – et à leur folie passagère – que je me suis retrouvée chez Big Fernand, un soir de semaine.

On m’avait promis foules et marées et j’ai donc été surprise de n’y voir personne en arrivant. Au point que j’ai du lever la tête plusieurs fois pour vérifier que nous étions à la bonne adresse. A croire peut-être que le jeudi soir à 20h est la bonne heure pour aller déguster un burger à Paris ? Ou peut-être tout simplement que nous avons eu de la chance !

 

Quoi qu’il en soit, les Mr Fernand présents ce soir là ont donc eu tout le temps et le loisir de bien nous expliquer comment ça marchait. Bon, moi, je savais déjà. Mais je les ai laissé parler. J’ai eu l’impression que ça leur faisait plaisir !

 

Fernand7

 

Après ça, on a pu commander.
Et ils sont plutôt chouettes chez Big Fernand parce qu’on a un peu fait nos compliquées !

En effet, nous avons toutes les 2 pris une formule classique (Fernand) mais en y changeant chaque fois quelques détails. De mon côté, j’ai troqué le classique fromage contre de la Fourme d’Ambert, et j’ai bien sûr demandé “sans sauce”.

 

Autre que le classique boeuf, Big Fernand propose aussi des burgers au poulet, au veau ou à l’agneau. Mais dans le jeu des comparatifs, je trouve que cela aurait été tricher que de changer de viande pour avoir, forcément, plus de saveurs !

 

Fernand2

 

Pour ce qui est de la suite de mon menu, j’ai choisi une boisson made in Fernand : le lait chocolat cookie, et si ce n’est pas des plus rafraîchissant tout en mangeant un burger (mais je m’en doutais), c’est parfait en fin de repas ! J’aurai donc très bien pu ne pas prendre de cheesecake en plus (mais il me faisait de l’oeil… que voulez-vous ?! Et en plus… c’était le dernier !).

 

Fernand6

 

Le tout bien sûr accompagné des Fernandines, les frites de Big Fernand.

Mais là… déception ! J’en avais pourtant lues des éloges sur ces Fernandines ! Mais les miennes sont arrivées plutôt froides et du coup, même si on sent qu’elles ne sont normalement pas mauvaises, faisaient cette fois-ci un peu la tête.

 

Fernand1

 

Mais ce burger ?!

Et bien, ce burger, même si sans couteau ni fourchette, était plutôt savoureux je dois dire.

Certainement grâce à la tomate séchée (même si pas facile à manger puisque elle a cette vilaine tendance a vouloir venir toute entière d’un coup !) et au persil plat qui relève le tout juste comme il faut. La viande est bonne aussi, et le pain (buns) juste comme il faut. Moelleux mais pas trop rassasiant non plus. Le juste mélange !

 

Et bien sûr, puisque j’ai ajouté à tout ça de la Fourme d’Ambert, les saveurs n’étaient que plus présente. Mais je suis excusée puisque je prends sans sauce, non ?

 

Fernand4

 

Fernand3

 

Fernand8

 

Alors,en conclusion, j’ai aimé (sauf les Fernandines) et le conseille. Surtout pour ceux qui aiment vraiment les burgers et ont fait une croix sur le Mc Do. Par contre, comme je le disais, ce n’est pas un burger pour lequel on prend son temps. D’ailleurs, la salle s’est finalement vite remplie après notre arrivée et nous avons donc cédé nos places rapidement pour les suivants. Ce n’est donc pas ici que tu viens passer une soirée tranquille entre amis. Mais plutôt un bon moment, le temps de bien manger, et de profiter d’un accueil chaleureux (bien que je sois déçue d’apprendre que Fernand, Philibert, Victor et Alphonse ne soient pas les vrais prénoms des dits Mr Fernand précédemment cités !) et d’une déco plutôt sympa (je vous laisse aller découvrir la boîte à restes, petit clin d’oeil que j’ai beaucoup aimé !).

 

Mais comme côté prix, le menu affiche tout de même 16€, ce n’est pas non plus à la portée de tous de venir s’y faire sa pause midi, pourtant un peu plus appropriée je pense.

 

Big-fernand-carte dth=”500″/>

Big Fernand

55 rue du Faubourg Poissonnière

Paris 9è

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?

    2 Blabla ! sur "Un burger ? Oui mais un Big Fernand !"

  1. aurore dit :

    Gros buzz sur cette adresse depuis qq sem ( mois ?) mais d’après ton article on voit que c un peu cher pr une pause déj, et pas franchement tranquille pr un bon diner …

    Faut vraiment être amateur de burger ” autrement” …