Menu découverte au restaurant Les Fougères

Publié le lundi 03 octobre 2011 dans Dans mon assiette !  |  Pas de commentaire  | Voter Hellocoton

L’autre jour, pour la semaine de “Tous au Restaurant” (oui, vous savez, cette opé qui propose pendant une semaine, certains menus de grands restaurants (ou pas) au prix coûtant pour une personne alors que tu viens manger à 2 !), on a décidé de se faire plaisir. Et puis surtout, il faut le dire, on a eu de la chance sur les réservations. Oui parce que pour Paris, si tu ne réserves pas dès l’ouverture du site le premier jour, c’est foutu… La preuve, sur les 2 restaurants réservés, j’ai pris les dernières tables, et donc pas choisi les jours ni les horaires. Mais finalement c’était très bien comme c’est tombé.

 

Bref, nous nous sommes retrouvés dans le restaurant Les Fougères, un soir de semaine, accompagnés de mes parents. On avait choisi par rapport au menu proposé qui avait l’air plutôt sympa puisqu’on ne connaissait pas du tout le restaurant. Mais on ne s’est pas trompés ! Et du coup, on a invité mes parents à venir partager ce bon repas. Une bonne occasion de me rattraper pour l’anniversaire de ma mère, et de remercier mon papa pour son aide sur mes travaux (oui oui je vous dois toujours des “avant / après”, ça vient !)

 

Bref, on était là-bas pour manger bien sûr.

Parce que oui, le menu du chef Stéphane Duchiron était alléchant.

 

Fougères menu

 

D’ailleurs, avant tout ça, on a commencé par des rillettes de poisson maison pour l’apéro. Très bonnes. Et moi qui n’avais pas très faim ce soir là, elles ont su m’ouvrir l’appétit ! Au point de vous dire que la portion était un peu limite pour 4 !

 

A donc suivi le gaspacho de concombres du Sud Ouest au curry doux. Là, je dois avouer que je ne me souviens plus trop. C’est ça de traînailler avant d’écrire ses articles… Je sais juste que c’était bon ! Mais ce n’est donc pas ce qui m’a le plus marqué du repas.

Non, parce que, ce qui m’a le plus marqué du repas, c’est très certainement les ravioles de crevettes en infusion chaude de citronnelle, lait de coco et coriandre. ça… c’était une tuerie !

 

fougères ravioles

 

Bon alors mes photos ne rendent pas hommage au plat hein parce que bon, qui dit bon resto dit quand même que je sais me tenir et que je ne voulais pas afficher tout le monde – notamment Mr MonChéri qui déteste que je prenne des photos au restaurant – même s’il est content de les regarder / les montrer ensuite – donc bon c’était iPhone discret sans flash avec résultat jaunâtre…

 

Mais bon, croyez-moi sur parole : les ravioles de crevettes en infusion chaude de citronnelle, lait de coco et coriandre des Fougères, c’est une tuerie comme je disais ! Et preuve en est que ma maman qui n’aime pas trop trop les trucs plus ou moins moussoneux émulsionnés, et benh, elle a aimé aussi. Si, si. Et d’ailleurs moi je n’aime pas trop trop les ravioles. Sauf si elles sont bien grillées. Sauf que là, dans l’infusion de citronnelle benh c’était pas le cas. Elles étaient molles. Mais bonnes ! Avec de la vraie crevette entière dedans. Bref, miam quoi !

 

Après ça, on est passé au premier plat. Celui de poisson. Et c’était de la lotte de Roscoff juste poêlée en salade tiède de haricots “verts et beurre” olives et citrons. Oui oui, tout ça. Bon, moi, je connaissais les oignons de Roscoff (parce que j’ai une copine qui, une année, est partie en voyage d’études à Roscoff, et elle a trop aimé, et depuis, le nom m’attire l’oeil sur les filets d’oignons) mais je ne connaissais pas du tout la lotte de Roscoff. Enfin, je veux dire, je ne savais pas qu’il s’agissait d’une appellation. Parce que oui, Roscoff, y’a la mer, alors il peut aussi y avoir des lottes. Logique. Bon j’ai tenté d’en savoir plus sur la lotte de Roscoff mais à part des recettes de lotte aux oignons de Roscoff ou des photos d’étalage de poissons à Roscoff, je n’ai pas trouvé grand chose.

 

fougères lotte

 

Mais en tous cas la lotte de Roscoff juste poêlée en salade tiède de haricots “verts et beurre” olives et citrons, c’était très bon aussi !

Les olives un peu confites. Les haricots croquants mais juste comme il faut. Le poisson fondant. Tout était juste comme il faut donc (et pas seulement la cuisson des haricots).

 

Mais comme on était sur un menu découverte, on avait aussi un plat de viande qui suivait. On a donc vu arriver un croustillant de veau qui normalement était aux champignons des bois et jus à l’estragon. Pour moi, les champi ont été gentiment remplacés par de la purée de pommes de terre. Maison quand même la purée hein. C’était top aussi. Assez surprenant en même temps.

 

fougères veau

 

Je ne m’étais pas posée de question sur le côté “croustillant” alors je m’attendais sûrement à une panure quelconque. Et finalement, est arrivé un vrai “croustillant” un peu à la façon asiatique, et c’était une bonne surprise ! Le veau était bien moelleux. Et la purée très bonne. Par contre je suppose que ma purée était un peu plus lourde que les champignons initialement prévus. Alors après ça j’ai commencé à sentir que j’avais assez mangé. Ah et aussi, l’estragon, c’était une très bonne idée ! Enfin, ils sont cuisto dans les resto alors forcément ils ont de bonnes idées. Mais je veux dire que malgré mon jardin aromatique, je n’avais pas pensé à l’estragon, et c’est une bonne idée car facilement utilisable en plus ! (Note à moi-même pour l’an prochain).

 

Heureusement la suite était tout en fraîcheur avec le sorbet grenadine et pan masala.

Alors là, je n’avais plus  en tête le menu et j’ai donc cru qu’on nous apportait un trou normand histoire de digérer un peu avant la suite. Mais c’était un peu ça quand même.

 

fougères grenadine

 

Alors, il y avait du fondant et du croquant. Du goût comme il faut. Mais un peu comme pour le velouté de concombres, je ne me souvient plus vraiment.

 

Et puis pour finir, de quoi réveiller nos papilles avec les figues rôties, sorbet aux feuilles de verveine, et tuile croustillante au citron.

 

fougères figues

 

ça, je me souviens que les figues étaient extra. 3 différentes. Genre naturelle, confite, rôtie. C’était bon et pas trop calant non plus pour un dessert ce qui n’est pas toujours le cas et donc plutôt appréciable. Une bonne note pour finir ce repas duquel je ne suis finalement pas sortie avec ce mal de ventre des jours où tu manges trop, et ce malgré le nombre de plats important puisque menu dégustation.

 

Alors après, côté prix, nous c’était intéressant puisque nous avons payé 75€ par couple, soit moins de 40€ par personne (hors boissons). Mais Mr
MonChéri a dit que s’il avait bien apprécié le repas, il ne paierait tout de même pas le double pour ça (et pourtant le prix n’est généralement pas un frein chez lui). Donc c’était bon, agréable et tout et tout mais les prix sont assez élevés. J’ai vu sur la carte un plat à plus de 50€ (ce qui était d’ailleurs la moyenne des prix de la carte il me semble). Donc bon… ça fait cher, oui !

 

Et pour le côté restaurant en lui-même : c’est petit. Petit mais agréable. Bien que tout de même un peu serré. Du genre que la table de 2 qui était à côté de nous devait profiter de toute notre conversation comme moi j’avais l’impression d’être à leur table.

 

Au final, un bon restaurant, agréable et sympathique, mais tout de même aux prix un peu élevés ! Cependant, s’ils se représentent à la prochaine édition de Tous au Restaurant, foncez, car c’est tout de même super de pouvoir découvrir autant de saveurs en un seul menu !

 

fougères

Restaurant Les Fougères

10 rue Villebois Mareuil

75017 Paris

 

(Ah oui, j’oubliais, on a aussi eu des petites mignardises en pâtes de fruits et autres après le dessert. Genre comme dans un vrai grand resto.)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?