Comment j’ai servi 31 couverts… au Caramelle !

Publié le jeudi 20 octobre 2011 dans Dans mon assiette !  |  6 Commentaires  | Voter Hellocoton

Donc lorsque je vous ai laissés hier, j’étais encore derrière ma cuisine – enfin, celle du Caramelle – et j’entendais tout juste la porte s’ouvrir. Souvenez-vous, une fois, deux fois, puis trois fois !

 

Oui parce que la réservation de 12h est arrivée à 12h30 (ah benh bravo !!), alors que celle de 12h30 était plutôt bien à l’heure… et que celle de 13h plutôt en avance !

 

On s’est donc regardés avec Mr MonChéri en mode… c’est parti !!

 

En cuisine

Crédit photo : The Green Geekette

 

Nous qui pensions pouvoir servir tranquillement les premières assiettes “test” ça n’a pas vraiment été le cas… Il a fallu speeder un peu… et surtout, s’organiser ! Ce n’est pas forcément évident de trouver qui fait quoi, comment, où, histoire d’être le plus efficace possible et surtout de ne pas se déranger les uns les autres.

 

Alors, on est quand même sortis de notre cuisine histoire de dire bonjour à tout le monde (Ah oui, je ne l’ai pas précisé mais nous avions donc plusieurs amis conviés à venir déguster notre brunch ! Au moins si on se plantait… ils ne nous en voudraient pas vraiment – contrairement à de “vrais” clients !), avant de retourner illico derrière nos assiettes tout en attendant le “go” de Elsa, la serveuse, qui nous annonçait au fur et à mesure “il va me falloir 6 assiettes salées puis 2 desserts”.

 

brunch marinette caramelle salle

 

Et là, tout s’est donc enchaîné très vite !

Vraiment pas le temps de chômer, moi qui croyais que là encore, ça allait être assez long entre les premiers et les derniers… je n’ai pas vu le temps passer !

 

J’ai par contre bien vu le stress monter.

Car comme je l’ai dit à beaucoup de personnes avec qui j’ai pu parler, en amont, de l’expérience que j’allais vivre ce week-end là, le plus dur à gérer, selon moi, ce sont les quantités ! Et je ne me suis pas trompée… Le temps, la préparation, le dressage des assiettes, bon, il faut assurer… et se planter sur une recette aurait certainement été cata, sauf qu’exprès, pour une première, on avait tout de même sélectionné des recettes sur lesquelles on était plus ou moins sûrs de nous, et surtout sans cuisson “au moment” ce qui aide beaucoup à gérer le timing. Par contre, lorsque je me suis retrouvée à faire ma liste de courses, et encore plus, devant le rayon fruits et légumes (les autres aussi, hein) c’est là que la difficulté s’est faite sentir ! Combien faut-il acheter pour servir 30 assiettes ?! De même en cuisine, j’ai pensé “wahouh, ça fait énormément de carottes là, je ne vais peut-être pas tout faire cuire finalement ?!”. Et bien… grand bien m’a pris de tout de même tout mettre car figurez-vous que j’ai du revoir mes proportions par assiette en cours de route sinon j’aurai sacrément manqué en fin de service…

 

Bref, je suppose que c’est quelque chose qui vient avec l’expérience, parce que oui, on sait combien il nous a fallu de salade pour ces 31 assiettes, et on le saura donc désormais pour une prochaine fois. Mais la première, c’est donc plutôt difficile !

Et je vous laisse imaginer lorsque les clients s’enchaînent et que d’un seul coup, tu lèves la tête sur tes “stocks” et que tu te dis que cela ne fera jamais l’affaire jusqu’à la fin…

 

brunch marinette caramelle-wraps dinde salade soupe

Crédit photo : The Green Geekette

 

Bon, finalement, vous savez quoi ?? On a géré !!

31 couverts servis ! Et même de quoi faire 4 assiettes supplémentaires pour David, Elsa, et nous 2 ! (bon ok, David a du me sortir 2 pommes de derrière les fagots histoire de compenser un peu mon manque de poires dans le crumble, et je crois bien qu’on lui a épuisé son stock de salade pour le we… mais sinon… RAS !)

Je dois vous avouer qu’au fond de moi, je n’étais pas peu fière…

Et plus encore au fur et à mesure que j’ai entendu tout le monde me dire que c’était top ! Oui parce que, sur le moment, tu te dis que ok ils sont bien gentils mais ils te voient tous en plein rush alors forcément personne ne va oser te dire “eh, mais dis donc, il est dégueu ton truc !!”. Alors, une fois que tu te poses un peu, que tu commences à discuter, et que les gens insistent “non non mais vraiment, c’était bien ! Et ça au fait, tu fais comment ? Tu me donneras la recette ? …” Là, tu te dis que peut-être, vraiment, c’était pas si mal pour une première !

 

(Par contre, j’attends toujours les notes de Mathilde à la mode Un Dîner presque parfait, hein !)

 

brunch marinette caramelle complet

Caramelle

6, rue de l’Arbalète

Paris 5ème

 

Bon allez, comme j’aime bien faire durer le plaisir… (mais surtout que j’ai beaucoup de choses à dire…) Vous revenez demain pour lire mon avis sur l’expérience ?!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?

    6 Blabla ! sur "Comment j’ai servi 31 couverts… au Caramelle !"

  1. DarkGally dit :

    Effectivement c’est drôlement impressionnant. Mais d’après ce que j’ai pu lire tu t’en es bien tirée 🙂

  2. Caramelle dit :

    Encore Bravo Marine.

    Ton article est surprenant de réalité. On partage vraiment ton expérience.

    Merci