Charlie Birdy, brunch du dimanche – A eviter !

Publié le lundi 05 septembre 2011 dans Dans mon assiette !, MaRiNeTTe brunch !  |  11 Commentaires  | Voter Hellocoton

Il y a maintenant deux ans de cela, je commençais à prendre l’habitude de vous raconter, par ici, mes brunchs parisiens. C’est alors que je découvrais le Charlie Birdy et vous en vantais les mérites voir ci-dessous) !

Et comme c’est bien connu, le mois d’août, c’est souvent désert et fermetures à Paris ! C’est donc ainsi que je me suis à nouveau retrouvée au Charlie Birdy, il y a quelques semaines de cela. Côté Montparnasse cette fois-ci.

 

Comme vous pourrez le lire dans l’article initial ci-dessous, j’avais vraiment apprécié cet endroit et son menu la première fois. C’est pourquoi, aucun doute pour moi, Mr MonChéri et moi allions passer un bon brunch en ce dimanche d’août, pour notre premier brunch parisien à 2 d’ailleurs me semble-t-il.

Erreur totale !

 

Je ne vous reparle pas du menu car en 2 ans, celui-ci n’a pas bougé ! A l’exception de son prix qui a monté d’un euro. Mais nous sommes d’accord, ce n’est pas la mort.

 

L’accueil a quant à lui bien baissé ! Je pense même pouvoir dire qu’il a atteint son niveau le plus bas.

Une fois assis cartes à la main, il faut presque se relever pour aller commander. Généralement, les serveurs semblent plutôt pressés. Ici, ils semblent juste vouloir éviter le client au maximum !

 

Un service assez lent, donc, peu chaleureux, sans sourire, et surtout, à vrai dire, sans aucun véritable service.

 

J’ai en tête l’épisode où l’un de nos voisins de table a renversé un verre de Coca-Cola. Dans tout restaurant digne de ce nom, les serveurs se seraient précipités pour l’aider et nettoyer. Au Charlie Birdy, c’est à toi de torcher ! Et c’est même à toi de te démerder pour aller chercher des serviettes pour être à même d’essuyer, le tout pendant que les serveurs te regardent au loin, tentant comme ils peuvent d’éviter ton regard !

 

Mais le must du must, ou plutôt, le pire du pire… ce sont les mouches qui avaient élu domicile dans le restaurant ce jour là. A l’intérieur j’entends. Nous avions une table proche d’une fenêtre, laquelle avait un (moche) rideau en velours bien épais. Paradis de la mouche. Avant même de commander, au moins 4 ou 5 ont du faire les frais d’un coup de carte dans la gueule. Joli cimetière à nos pieds, fort sympathique ! Bon appétit bien sûr…

Mais ce n’est pas encore le pire… Non non, le pire, c’est lorsqu’étant en train de manger, nous avons tenté aussi bien que possible de les ignorer… Mais c’est sans compter que ce ne serait pas leur cas, et surtout, que l’une d’elles aurait besoin d’un peu de frais. A priori totalement épuisée par son vol incessant, c’est dans mon verre de jus de pamplemousse qu’elle a décidé de piquer une tête. Pas une excuse du serveur lorsque je lui demande (malgré tout poliment) s’il peut me changer mon verre… Pas même une tête gênée…

 

Mais le top, ce fut certainement au moment de payer ! Déjà, impossible d’obtenir l’addition, puisque même à ce moment là, les serveurs t’ignorent du mieux qu’ils puissent (alors qu’ils sont en train d’asperger les tables voisines de pschiit désinfectant qui te remonte dans les narines…). Nous nous rendons donc au bar, sous l’oeil de notre serveur qui avait décidé de ne pas bouger. Mais là, bien sûr, on nous demande de patienter, car c’est au pré-cité serveur de nous encaisser… Pas pressé qu’il est… je finis par faire une réflexion ! Son sens de l’accueil ne se fait pas attendre :

  • Obligés, ils sont, de ne pas donner l’addition tant que nous ne la réclamons pas ! Ah oui, mais encore faudrait-il venir vers nous lorsque nous l’appelons…
  • Occupés, ils sont, pas les autres tables… oui oui, puisque nous sommes quasiment les derniers, c’est sûr !
  • Innocents, ils sont, si les mouches et les guêpes aiment le sucre… Ah oui, mais alors peut-être faudrait-il penser à nettoyer et à aérer…

En tous cas… polis et agréables, ils ne le sont pas !

Alors, vous l’aurez compris, le Charlie Birdy et moi, c’est fini !

 

 

Article du 18 août 2009  – mon brunch chez Charlie Birdy :

 

 

Ce dimanche, je vous l’ai dit, j’ai été bruncher avec une amie ! Et nous ne sommes pas allées n’importe où… J’avais sélectionné pas mal de restaurant, puis à force de suppressions, nous avons fini par nous mettre d’accord sur le Charlie Birdy. Et je peux vous dire, que nous n’avons pas été déçues ! Enfin si, l’après-midi a ensuite été très dure, il a véritablement fallu se traîner hors de ce resto tellement nous avions mangé…

Allez, je ne vous fais plus attendre, et je partage avec vous !

 

Déjà, on arrive dans une ambiance plutôt sympa. Cadre agréable, de l’espace, pas beaucoup de monde en ce week-end du 15 août. ça change pour un brunch… et c’est pas de refus !

 

Il était donc évident pour nous de choisir le menu brunch, et je peux vous dire que pour 18€, on en a pour notre argent :

  • Un jus de fruit au choix
  • Une boisson chaude, au choix. Vu la chaleur du jour, nous avons demandé s’il était possible d’avoir un chocolat au lait, mais froid. Et encore une fois, pas de déception. Le barman nous a fait ça en deux temps trois mouvement. Glacé comme il faut. Sucré comme il faut. Et donc bon comme il faut aussi.

 

 

  • Vient ensuite la panière de pain et viennoiseries. Une erreur… Forcément, on la finit… parce qu’on ne sait pas encore ce qui nous attend derrière. Puis on vient de s’asseoir, ça fait 10 jours qu’on parle de ce brunch, et 2h du Charlie Birdy, alors forcément, on n’en peut plus, il faut qu’on mange ! Heureusement, les viennoiseries sont miniatures. Merci Charlie Birdy !
  • Après ça vient le plat au choix. Non bien sûr, on arrive pas à se décider. Du coup on commande chacune un truc que l’on partage. Au menu : un potatoes burger plutôt copieux et savoureux (d’accord personnellement je me serai passée de l’espèce de sauce qu’il y avait au milieu mais… je dois reconnaitre que la viande étiat bonne, et les galettes de pommes de terre… j’adore !). On avait aussi pris un bagel au saumon. Si avec tout ça t’es pas blindé… Heureusement que le coleslaw et la salade ont fait passer le tout !
  • Seulement, imagine nos têtes quand on nous annonce qu’il faut choisir le dessert… pour lequel, même si on n’a plus faim, on hésite quand même ! Pancakes ou cheesecake ? Bon benh allez, on prend les 2 ! Là par contre je dois dire que le pancakes m’a un peu déçue. Un seul gros pancakes. D’accord on n’avait plus faim mais 2 moyens n’auraient pas faits plus, et auraient été de meilleur effet pour la présentation. Par contre le cheesecake, juste trop bon, mais infinissable ! Surtout sous cette chaleur… Nous n’avons pas été assez rapides et il a fondu tout seul… Dommage !

Alors maintenant tu comprends pourquoi on a eu du mal à se relever. Et pourquoi on s’est forcées à marcher un peu pour digérer tout ça.
Tu sais quoi ? Je n’ai pas mangé le soir ! Même pas une miette… impossible !

Mais si toi, tu es un gros mangeur, ou juste si tu aimes cette ambiance américaine et les bons brunchs du dimanche, n’hésite pas, et cours au Charlie Birdy. Seulement n’oublie pas de toujours en laisser un peu… La suite est encore plus copieuse !

 

Charlie Birdy
124 rue La Boétie
75008 Paris
Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?

    11 Blabla ! sur "Charlie Birdy, brunch du dimanche – A eviter !"

  1. biker06 dit :

    Coucou

    Tu as du remarquer depuis quelques temps que ma bannière en haut de page n’existait plus !

    Bon ! Il n’y a pas que cela, certains modules ont disparu et je n’arrive plus à les modifier.

    Non pas que je ne sais pas faire mais parce que OB continue de buger gravement. Evidemment les admin ne sont pas presser de te répondre pour t’expliquer comment réparer ou plutôt faire le nécessaire pour que cela remarche. Je suis donc désolé d’avoir cette vilaine présentation qui aboutit directement sur l’article. De plus pour les sites d’OB, la réinscription à chaque commentaire est toujours nécessaire et ce problème persiste depuis des lustres. Tu comprendras la difficulté et la patience qu’il faut avoir pour laisser un com. En attendant que tout cela revienne à la normale, merci de ta patience

    bisous

    Pat

  2. Clyne dit :

    Miam ! Ca donne envie ! 🙂

    Honnêtement j’ai eu la même sensation de “trop” dans tous les brunches que j’ai testé ! Alors maintenant je le sais et effectivement je ne me jette plus sur les mini-viennoiseries ^^

  3. ça a pas l’air leger tout ça !

  4. Dominique dit :

    Comme quoi tout peut changer ; à mon avis un boycot total de l’endroit en question pour l’instant et un conseil au personnel : changer vite de métier afin que peut-etre ?? les clients reviennent un jour ……

  5. annouchka dit :

    J’aime bien cette chaîne de restaurant, on avait un Charlie Birdy à côté de mon ancien job, et on y allait souvent le midi pour manger, j’aimais bien le cadre et la cuisine n’était pas mauvaise (pas exceptionnelle mais bonne). Par contre je ne savais pas qu’on y faisait des brunchs ! ça me fait envie d’un seul coup, même si je ne vais jamais manger de brunch car le dimanche je suis incapable de bouger mes fesses 😀

  6. Danysworld dit :

    Je ne connaissais pas tu vois!!! C’est un ebonne adresse, merci!!! En tout cas vous vous etes régalé pour le prix en plus, c plus que raisonnable!!!@++Bizz

  7. Cerise dit :

    Bonjour, 

     

    Je suis sous le charme de ton blog. J’ai lu quelques articles et vraiment j’aime beaucoup !!

     

    Tu as gagné une lectrice fidèle.

     

    Bisous, 

     

    Cerise

    http://www.monbeaucerisier.com