De l’art de recevoir les blogueurs… ou tu t’abstiendras !

Publié le mardi 17 avril 2012 dans Je ne me plains pas je constate  |  26 Commentaires  | Voter Hellocoton

Cela fait quelques jours que j’ai cet article en tête. Quelques jours que je me dis que cette organisation était juste déplorable. Quelques jours que je me dis que rien ne sert d’écrire. Mais quelques jours aussi où tout le monde me dit que si, il faut écrire !

 

Bref, je ne suis pas là pour cracher dans la soupe et entendre des “tu es invitée, juste parce que tu as un blog, c’est déjà bien, tu vas pas en plus t’en plaindre ?!”

Non, mon but n’est pas de faire ma petite fille gâtée !

J’aime les soirées où on me proposes de rentrer chez moi en taxi tous frais payés, certes, mais j’ai bien conscience que ceci n’est pas la norme, et aussi que nous n’avons effectivement aucune raison de bénéficier de ce traitement si privilégié (et si agréable).

 

Comme me dirait une agence avec laquelle je bosse au quotidien, pour le côté pro, “Tu ne peux pas te référer à cette opération comme standard, tu sais que nous avons été bien au-delà de ce que nous aurions du !”. Mais alors, oui, je le sais, c’était au-delà de la prestation, un petit gros geste en plus, des plus sympa, mais c’était surtout la preuve qu’ils sont capables de me faire un truc ultra quali. Et cette qualité est censée rester quoi qu’il arrive, quel que soit le budget. Avec évidemment moins de servicse et d’options. Mais avec toujours autant de qualité.

 

Si tu invites un blogueur (ou n’importe qui d’autre d’ailleurs), c’est pareil : quel que soit ton budget et ton délai, tu te dois une certaine qualité, une certaine attention ! Ou sinon, tu n’invites pas !

 

Et j’irai même plus loin en te donnant, toi, chère agence, quelques bons conseils :

  • Tant que ta date n’est pas définie, les blogueurs, tu ne contacteras pas.

Alors oui, cela peut arriver de vouloir “sonder” les futurs invités pour s’assurer de leur disponibilité et décider de la meilleure date. Mais ceci demande 1 échange de mail, ou un mini sondage Twitter ou autre. MAIS PAS 7 MAILS AVEC CHACUN UNE DATE DIFFERENTE ! Le meilleur de tous étant peut-être celui qui suit la confirmation finale après ce choix fastidieux et qui indique “une erreur s’est glissée dans notre précédent mail”…

  • Ta mauvaise organisation, tu assumeras.

Admettons que les 7 mails précédents (et je n’ai ni compté mes réponses ni les “merci pour votre retour”) soient excusables. Oui, ça arrive à tout le monde d’avoir un impératif et de devoir changer une date… 7 fois de suite ? Hum hum… Bref. Admettons.

Admettons aussi que la blogueuse en face se permette finalement un “dis donc, c’est fastidieux”.

Tu éviteras de lui répondre que “effectivement nous ne sommes pas les seuls à organiser un évènement”.
Là… j’ai envie de te dire que si une marque a justement fait appel à une agence et ne s’est pas chargée d’organiser l’évènement elle-même, c’est pour éviter ça ! Et c’est surtout puisque justement : organiser des évènements est ton job !

  • Des éventuels nouveaux changements, tu préviendras.

Et là, c’est peut-être le plus important des points ! Puisque les autres n’étant que dérangement on va dire.

Il serait donc bien, petite agence, que lorsque tu organises un évènement, tu t’assures que tous les invités aient la bonne adresse !

Rappel des faits : après ces nombreux changements de dates, j’ai presque cru m’y perdre moi-même. J’ai donc (et pour la première fois je crois) envoyé un petit mail de confirmation, le jour même, histoire d’être bien sûre que l’opé aurait lieu le soir même. Et là… qu’apprends-je ?! (oui oui j’aime bien cette tournure ! 😉 ) Et bien… j’apprends que L’ADRESSE A CHANGÉ ! SANS EN ETRE AVERTIE…

Et là encore, admettons que cela puisse arriver à tout le monde… Mais comment te dire que si je m’étais pointée à la mauvaise adresse, j’aurai été très très très en colère !!

Bref, de bonne humeur, je réponds tout de même “Bonne intuition de ma part de vous avoir écrit aujourd’hui…”

Et là… le meilleur !!

On me répond : “Oui, c’est sûr ! 🙂 “

Non mais sérieusement quoi ???

 

Alors je ne sais pas ce qui m’a poussé à tout de même me rendre à cette soirée, peut-être la simple curiosité de voir comment une organisation si mauvaise allait pouvoir être gérée le temps d’une soirée ?
C’était en tous cas une grossière erreur de ma part de penser que cela pourrait rattraper le reste !

  • Un bon accueil, tu réserveras.

Non non non encore une fois je ne suis pas une princesse luxueuse qui aime être servie.

Mais à nouveau, il y a un minimum.

Débarrasser les invités lors de leur arrivée fait partie de ce minimum.
S’excuser auprès de ses invités qui ont failli se pointer là où aucune soirée n’aurait lieu fait partie des impératifs.

Expliquer le déroulement et accompagner les invités vers la soirée est aussi, souvent, une bonne idée !

A priori, je me suis trompée : l’organisation de soirée n’est pas ton job !

  • Entre collègues, tu ne resteras pas.

Tu fais une “soirée blogueurs” ? Tu es donc là pour leur présenter un produit ? Tâche de ne pas l’oublier…

Laisser tes invités poireauter plus d’1/2 heure sans même leur offrir à boire… c’est limite. D’autant plus si pendant ce temps là, toi, tu t’esclaffes avec tes collègues.

  • Ton produit, tu présenteras !

Lancer la soirée tout en oubliant de laisser la parole à la marque, c’est limite aussi ! Ne même pas citer cette marque, c’est totalement inadmissible.
Alors du coup, j’ai même envie d’excuser cette pauvre fille représentant la marque qui n’a fait que lire son papier (3 lignes sur son produit, ça devait être difficile à retenir…) puisque je me dis qu’elle devait être un temps soit peu perturbée par le déroulement plutôt déroutant de cette soirée…

  • La politesse, tu connaîtras.

Et il te paraîtra donc logique de laisser les invités se servir en premier ! De la même façon (mais c’est peut-être un peu trop ?) tu pourrais peut-être même aller jusqu’à les inviter à se servir !

  • La face, tu ne perdras pas.

Savoir s’excuser est une chose.

S’enfoncer soi-même en est une autre.

Lorsque les premiers invités décident de quitter la soirée, tu peux donc éviter de leur dire “Ah, là, vous êtes déçus ?!” ou encore “Ah vous avez une autre soirée ensuite ?!”. Tu comprendras donc que dire les 2 à la suite est encore moins conseillé…

  • Ton produit, à nouveau, tu placeras.

Alors certes, toi aussi tu es peut-être un peu vexée par le départ des premiers blogueurs. Mais à nouveau, c’est ton boulot… il fallait y penser avant j’ai envie de dire.

Certes aussi, les blogueurs sont souvent gâtés. De jolis sacs remplis de cadeaux. Un joli plus à des soirées déjà souvent bien sympa.

Mais parfois, ces dits sacs ne sont là que pour présenter le produit. Produit que l’on n’a pas forcément découvert au cours de la soirée.

Produit sur lequel tu
aimerais que les blogueurs écrivent ?

Pour ça, il aurait fallu penser à leur offrir lors de leur départ…

Tu apprendras que les blogueurs ont pour beaucoup une éthique. Personnellement, je n’écrirais pas sur ton produit puisque je ne l’ai pas goûté. Impossible pour moi d’en donner mon avis…

  • Un suivi personnalisé tu feras.

D’autant plus lorsque ta dernière phrase est “on s’écrit de toutes façons”. Alors tu essayes d’écrire. Et peut-être ainsi saisir ta dernière chance de t’excuser.

  • Ou le silence, tu garderas.

Dois-je vraiment te dire que revenir vers moi avec en tout et pour tout la question :

“Afin de mieux vous connaître, auriez-vous l’amabilité de nous envoyer des informations complémentaires sur votre Blog ? ( Nombre de visiteurs uniques, nombre de pages vues …)”

Était vraiment la dernière des erreurs à commettre ?!

As-tu remarqué que je n’ai pas écrit sur le dit produit ? Et que mes statistiques n’ont alors aucune importance ?

Ah oui, aujourd’hui, peut-être un peu plus, déjà ! Mais ça, …

(mais tu noteras que je ne te cite même pas !)

(Au passage, je m’excuse, je n’ai pas répondu à ce dernier mail, mais tu comprendras pourquoi !)

  • EDIT du 17 après-midi : Avant de relancer, le blog, tu liras !

Et donc, même si tu n’es pas clairement citée, tu te reconnaîtras…

Ce qui t’éviteras l’envoi d’un mail, le jour de la publication de cet article, du genre :

“Nous espérons que vous avez pu déguster […] chez vous et nous voulions savoir ce que vous en aviez pensé.”

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?

    26 Blabla ! sur "De l’art de recevoir les blogueurs… ou tu t’abstiendras !"

  1. aurore dit :

    J’allais me plaindre d’être invitée nulle part, mais je préfère encore être oubliée que conviée à une soirée comme celle-ci …

     

  2. aurore dit :

    Et je me disais qu’avec l’audience que tu avais, si tu donnes le nom de l’agence et de la marque, voilà la pub que tu vas leur faire , mais à l’envers ! Bon, mais tu as l’élégance de taire les noms …

     

     

    • Marinette dit :

      Oui, j’ai déjà critiqué des trucs en mode frontal mais là je ne sais pas pourquoi… j’ai choisi de garder le secret ! (Conseil de Mr MonChéri – il est fort en persuasion !)

  3. Tout ce qu’il ne faut pas faire réuni dans une même opération, pas mal !

    Avant chaque évènement je briefe mes clients sur ce qu’il faut dire / ne pas dire, faire/ne pas faire, je pars du principe que s’ils me paient c’est pour tout prendre en charge et même si certaines “précautions” paraissent logiques et pleines de bon sens je préfère en remettre une couche.
    Pour organiser régulièrement des rencontres blogueuses et pour avoir travailler avant dans l’évènementiel, je crois que je connais assez bien maintenant les méthodes, mais il arrive parfois que des prospects, sachant que les blogueuses ne sont pas des professionnelles, prennent les choses un peu à la légère, se disant que “c’est déjà sympa de les inviter”, ce à quoi je réponds que toutes les marques / toutes les entreprises ne sont pas prêtes pour ce genre de rencontrer, et que dans le doute, il vaut mieux s’abstenir – ce qui est parfois difficilement compris (“comment ça vous ne voulez pas qu’on travaille ensemble ?!”.

    Dans tous les cas, j’explique qu’on ne peut pas demander aux blogueuses, qui cumulent job+blog+vie perso, de nous accorder de leur temps si on n’a pas qqchose de qualitatif à leur proposer … et ça n’est pas toujours facile à faire passer comme message !

    • Marinette dit :

      Je trouve ta démarche tout à fait “normale” pour le côté brief, préparation du client and co. Et très honorable sur la transparence du “sinon on ne le fait pas”. Et ça se ressent bien dans tes opés puisqu’elles sont toujours des plus parfaites 😉

  4. Sonia525 dit :

    Bel article. J’espère qu’ils en tireront des leçons !

    • Marinette dit :

      Yes ! Pour faire suite à l’article, j’ai répondu au dernier mail (celui cité dans l’edit) en renvoyant vers ce post. J’ai par la suite été contactée par un responsable de l’équipe, j’ai pu discuter un peu 🙂 (mais la nana ne m’a même pas répondu pour s’excuser, et ça, je trouve ça honteux !)

  5. DarkGally dit :

    Oh mais c’était sympa comme tout ta soirée !

    Bon, allez, trouvons des excuses…c’était peut-être une agence en charge de son premier événement blogueur ? ok, ça risque aussi d’être le dernier.

  6. argone dit :

    eh bien dis-donc, c’est incroyable, cette histoire !! épique !!

  7. Pas mal!!! Ils ont fait très fort. Je suis bien contente de ne pas y être allée à cette soirée (même si cel m’aurait donné le plaisir de te revoir). En fait je n’y suis pas allé parce que j’ai déjà eu des soucis avec cette marque et plus précisement avec les agences avec les quels ils ont travaillé. 

  8. Marina dit :

    je crois bien reconnaitre cette fameuse soirée….les innombrables mails contradictoires ….et la mauvaise adresse….sauf que j’y suis allée et sur place, personne capable de me ré-aiguiller (si tant est que j’en ai eu envie)…bref..la pire invit jamais reçue…donc inutile de te dire que j’adhère totalement à ton post..

  9. Marmouzets.com dit :

    Oh bravo les champions :/ 

    Moi qui trouvait que la dernière agence à m’avoir contactée avait été un peu branque (invitation, annulation et re-invitation à la dernière minute), tu as tiré le pompon des imbéciles !

  10. Vanessa dit :

    C’est ce qui s’appelle un joli fail… Et le pire dans l’histoire, c’est que la marque a sans doute payé un joli montant pour la presta! J’espère qu’ils sont conscients de l’échec et qu’il changeront de crèmerie pour la prochaine fois!

  11. Mzelle Coco dit :

    Bravo !!!!! Bel article ! En plus tu leur offres des conseils ! Si c’est pas beau ça ! 🙂

  12. annouchka dit :

    En lisant ton article j’étais consternée, je me disais “il y a bien un moment où ça va s’arrêter” mais non, les gaffes s’accumulent jusqu’à la fin 😀 Un manque de professionnalisme comme j’en ai encore rarement vu dans l’évènementiel ! Parfois ça fait du bien de râler aussi, parce que sans vouloir jouer les blogueuses blasées, on prend aussi de notre temps (sur notre vie privée donc) pour participer à ce genre d’évènement et créer un partenariat avec une marque, donc j’estime qu’un minimum de respect s’impose. Et qu’en plus tu n’aies reçu aucune excuse, c’est vraiment désolant ! 

    • Marinette dit :

      Et oui, c’est ça le pire… ça ne s’arrête jamais !! (j’étais comme toi, en mode “bonne humeur” je me suis dit “allez, ne leur en tient pas rigueur, la soirée va certainement être chouette, laisse les te convaincre” …

  13. chocoladdict dit :

    est-ce que cette agence continue d’organiser des événements ? j’espère qu’elle s’est rodée entre temps ))