Ecolo mais pas que…

Publié le mardi 29 juin 2010 dans Blabla de fille  |  Pas de commentaire  | Voter Hellocoton

Depuis quelques temps, on entend parler bio, écolo, green, … un peu partout.

Que ce soit dans les produits de beauté, dans les nouveaux équipements électroménagers, et même au milieu des “soirées blogs”.

 

D’ailleurs, une récente étude du Credoc* nous montre que 18% de la population française est totalement impliquée dans l’acte écologique (consommation socialement responsable pour être exacte – ou CSR = fait d’acheter des biens et des services perçus comme ayant un impact positif ou du moins, moins mauvais, sur l’environnement et utiliser son pouvoir d’achat pour exprimer ses préoccupations sociales et environnementales) et  25% y sont très sensibilisés. Soit tout de même 43% de la population. Ce qui n’est pas rien… (Même si ce n’est jamais assez).

Vérité ou fausse déclaration ? La véracité du sondage n’est certes pas prouvée mais cela nous donne tout de même une bonne tendance !

 

ecolo2

Mais alors, moi, où est-ce que je me situe ?

 

J’avoue qu’après avoir quitté le “cocon” familial (où le tri était bien installé) j’ai quelque peu arrêté ma bonne action. La raison ? Un vide ordure directement dans ma cuisine. Pas besoin de descendre à la cave pour vider les poubelles. Du coup, tout y descendait ! (sauf le verre, puisque la poubelle de tri est dehors, ça, ça ne me fait pas peur – contrairement aux longs couloirs sombres des caves parisiennes – ou d’ailleurs)

 

poubelle-de-tri-garnier-eco-emballage2Et puis… je me suis retrouvée invitée par Garnier à une soirée organisée autour des produits de notre salle de bain et de leur tri. Oui, il faut savoir que la salle de bain monopolise environ 40 % des dépenses énergétiques de la maison, mais aussi une partie non négligeables de nos déchets bien souvent mal triés. Heureusement avec quelques gestes simples, on peut réduire l’impact sur l’environnement. 

Par exemple, Garnier m’a procuré une double poubelle afin de pouvoir trier jusque dans ma salle de bain. Ils m’ont appris ce qui devait aller où, même si ça, je le savais déjà. Mais surtout, ils m’ont resensibilisée sur la question, me démontrant que le problème du vide ordure n’était pas le bon. En effet, après quelques réflexions, je me suis rendue compte que je voyais tous les mercredi matins les poubelles de tri sorties et que je sortais de chez moi généralement avant qu’elles ne soient ramassées. J’ai donc désormais ma poubelle de tri Garnier dans ma salle de bain mais aussi un sac pour ma cuisine, que je descends donc tous les mercredi matins, m’évitant ainsi le passage redouté par la cave mais me permettant tout de même de trier mes déchets. Et lorsque je vois le sac se remplir au fur et à mesure de la semaine, je me dis que finalement, j’ai quand même bien de quoi trier !

 

Et si je poussais le vice jusqu’au bout, je pourrais bien sûr réduire cet impact encore davantage, je le sais :

  • Ne plus prendre de bains (un bain consomme 150 à 200 litres d’eau alors qu’une douche “normale” (environ 5 minutes) n’en consomme que 30 à 80 litres. A noter que contrairement à il y a quelques années (dans mon enfance en fait) le bain reste désormais pour moi un moment de plaisir que je m’accorde une fois de temps en temps seulement, histoire de profiter aussi des soins visage etc à 100% (pour moi, me faire un masque tout en faisant des tonnes d’autres choses en même temps, ce n’est pas vraiment relaxant !)
  • Sous la douche, je pourrais très bien couper l’eau lorsque je me savonne ou me frotte les cheveux. Mais ça pour moi : no way ! Je suis bien trop frileuse ! Et j’avoue que la douche, l’eau chaude, tout ça tout ça, ça reste quand même un moment de détente.
  • Reprendre les bonnes vieilles habitudes du savon au lieu du gel douche pour consommer moins d’emballage. Ce serait bien sûr possible. Mais un tel marketing est fait autour de toutes ces nouvelles gammes de gels douches… je suis obligée de craquer ! Et d’ailleurs j’avoue qu’en ce moment, je suis pas mal sponsorisée côté gels douches alors… ce serait encore pire de les laisser au placard !
  • Si je voulais faire dans l’extrême, on pourrait aussi dire qu’il faut récupérer l’eau qui coule lorsqu’on attend que cette dernière sorte chaude. Mais pour ça, chez moi, ça va, c’est presque instantané ! Il n’y que chez les parents de Mr MonChéri où il est vrai que ça met un temps infini. Je me suis d’ailleurs fait la réflexion du gâchis il y a quelques jours de cela. En même temps… vous me voyez avec une bassine dans ma douche pour ensuite aller arroser les plantes ?

Et les marques dans tout ça ?

 

Mais une question me taraude. Bien sûr que si nous faisions tous cet effort, les effets n’en seraient que positifs. Seulement voilà, les marques qui ont pu me “mobiliser” telles que Garnier ou encore Whilrpool (via la présentation de sa Green Cuisine – Green Generation) l’ont fait à travers des soirées qui même si elles étaient très sympathiques, étaient surtout très consommatrices : vidéo projecteurs, installations temporaires le temps d’une soirée, éclairages sans compter, et surtout, surtout, ce qui m’a le plus choquée : remise de communiqués de presse en version papier cartonné, tel un document que je vais conserver à vie… à l’heure où le mail fonctionne si bien !

 

Et ce problème est général ! Nous autres blogueurs, nous recevons fréquemment des paquets / colis remplis de produits à tester, parfois des produits que tout le monde sait inutiles, souvent emballés de façon bien trop abusive, le tout avec un sac à l’effigie de la marque, toujours accompagnés de communiqués à n’en plus finir sur papier cartonné.

 

Ma petite voix ne portera certainement pas bien loin mais… peut-être, à plusieurs, pourrait-on faire comprendre aux marques que la pertinence de leur communication ne tient pas en la qualité du papier glacé sur lequel elle est couchée ?

 

 

* Et comme malgré tout j’ai lu ces communiqués (du moins pour ceux qui présentaient un minimum d’intérêt) je vous ai retranscrit celui de Whirlpool présentant les résultats de son étude “A la recherche du rêve écologique” dans l’article précédent.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?