A la recherche du rêve écologique

Publié le mardi 29 juin 2010 dans Blabla de fille  |  Pas de commentaire  | Voter Hellocoton

L’étude “à la recherche du rêve écologique” a été menée par Research Plus pour Whirlpool. Elle a été menée auprès de 1000 femmes en France durant les mois de janvier et février 2010.

 

Cette étude met en avant quelques résultats clefs qu’il m’a semblé intéressant de partager avec vous (alors que j’étais en train d’écrire un petit article sur ma réflexion écologique du moment… Voir article suivant : Ecolo, mais pas que…)

Voici donc la retranscription des résultats présentés par Whirlpool à la suite de cette étude.

 

ecolo2

La vague verte est là !

Pour preuve, 98% des femmes pensent très souvent ou de temps en temps à l’environnement dans leur vie quotidienne : seules 2% n’y pensent jamais. Les mentalités évoluent : 26% se déclarent plus concernées que l’an passé, 73% aussi concernées et seulement 1% moins concernées.

Cette prise de conscience Green a amené 94% des femmes interrogées à changer quelques uns ou beaucoup de leurs comportements au cours des 3 dernières années.

 

Les femmes, soldat du Green au quotidien

C’est grâce aux femmes que le Green s’implante au quotidien : 81% d’entre elles se pensent la personne la plus concernée de leur foyer par l’écologie (alors qu’elles sont 8% à penser que c’est leur conjoint) et souhaitent à 63% donner l’exemple. Par ailleurs, elles sont aujourd’hui très mobilisées : 82% s’inscrivent en faux contre l’idée qu’il est trop tard pour agir.

 

L’angoisse du désastre écologique, moteur du changement

Aujourd’hui, les françaises sont stressées par l’avenir de la planète : pour 77% d’entre elles, les dégâts sur l’environnement sont visibles autour d’elles et pour 72%, la planète est réellement menacée. Pour 41% d’entre elles, ce qui doit inciter à passer à l’acte sont les facteurs climatiques qu’elles perçoivent comme tangibles et pour 37% les catastrophes naturelles.

 

Derrière l’écologie, il y a aussi l’envie d’un monde plus humain

87% veulent un monde plus humain et non plus dirigé vers l’économie. Se cache aussi la recherche d’une meilleure qualité de vie : 74% souhaitent d’ailleurs assurer à leur famille ou à elles-mêmes une vie plus agréable pour les prochaines années. Etre écolo est aussi une source de satisfaction : 60% des Françaises interrogées ont plaisir à être écolo dans leur vie quotidienne.


Une envie de changer… freinée par le spectre de la déconsommation

La majorité des Françaises pense que l’on devrait tous être obligé de changer pour adopter un comportement plus respectueux de l’environnement (64%). Cependant, moins de la moitié d’entre elles (40%) sont prêtes à changer leurs habitudes si cela doit se traduire par moins de confort et de plaisir.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?