Dimanche

Publié le dimanche 29 avril 2018 dans MaRiNeTTe maman !  |  6 Commentaires  | Voter Hellocoton

Mais si, tu sais, le dimanche. Celui qui est si sympa en général. Celui qui marque le temps passé en famille. Souvent les bons repas. Parfois les grandes tablées. En été les jolies balades. Celui pendant lequel on se permet de traîner un peu plus que la normale. Et parfois même de profiter d’un peu de temps en plus sous la couette. Ou au moins, en pyjama. Celui où on s’offre parfois un bon petit déjeuner. Un peu plus long. Un peu plus gourmand. Une baguette bien fraîche. Celui où on peut les laisser regarder un dessin animé sans trop culpabiliser.

 

Mais si, tu sais, le dimanche. Celui qui est aussi le dernier jour. Dernier jour du week-end. Dernier jour des vacances. Dernier jour du congé prolongé. Celui qu’on redoute toujours un peu. Celui qui semble parfois un peu loin. Parce qu’on a le temps pour en profiter avant. Parce que le week-end va être bien rempli. Parce que les vacances vont faire du bien. Parce qu’il faut profiter du congé, et qu’on a la chance ici qu’il soit prolongé, qui plus est. Et puis, cette fois-ci, j’ai joué les prolongations au-delà de la prolongation. On a rattrapé le temps perdu des premières semaines d’hospitalisation. Même si… rattrape-t-on vraiment ces moments là ? Je me suis même payé le luxe de rajouter des vacances pour prolonger encore plus la prolongation. Pour l’accompagner jusqu’au bout dans les étapes de cette première année qu’on nous avait annoncée, sans trop d’erreur, assez chargée. Pour mettre tout ça derrière nous, avant de reprendre le fil de notre vie. Pour me sentir prête, aussi.

 

Parce que, tu sais, le dimanche, il veut dire tellement. Parfois insignifiant, quand c’est au milieu des vacances, du congé, du quotidien chargé. Et d’autres fois, tellement lourd de sens. Le dimanche, en vrai, c’est celui qui donne le rythme de la vraie vie.

 

Aujourd’hui, c’est dimanche. Le dernier de mon congé.

 

marinette-saperlipopette-enfant-fenetre

 

J’aurais voulu traîner un peu plus au lit ce matin. Croire que j’étais reposée avant d’y retourner. Le destin, lui, aura voulu que Mister Caribou nous offre un réveil 1h plus tôt que sa normale. Après une nuit bien plus hachée que les dernières, de la part de Petit Nemo.

 

J’aurais voulu barrer toutes les tâches de ma petite liste des choses à faire pendant mon congé. Tu sais, celles qui nous ont parues si peu importantes, au départ, comparé au temps à leur consacrer, à eux. Celles qu’on a repoussées. Et puis, qu’on a presque oubliées.

 

J’aurais voulu profiter d’une journée ensoleillée. Traîner dehors sans vraiment y penser. Laisser le soleil se coucher en nous rappelant la réalité. Mais il a plu. Des cordes. Toute la journée durant.

 

J’aurais surtout voulu me tromper, en écrivant – il y a quand même plus d’un an – “ce dimanche qui arrivera demain”. Parce que finalement, dimanche, c’est aujourd’hui. Demain, ce sera lundi. Et c’est la reprise. Le début des journées complètes à la garderie pour un Petit Nemo qui n’est pas sevré. Le retour au boulot de mon côté. La course folle dans le métro, pour ne pas louper le bus qui ne passe que toutes les 40 minutes. Les départs précipités. Les journées qui s’enchaînent. Vite. Si vite finalement. Et les week-end qu’on attend. Les dimanche au goût de dimanche. Et les petites listes de choses à faire quand on aura le temps qui s’empilent. La vraie vie, en somme.

 

Demain, c’est la reprise.

 

Alors ce soir, j’ai mis du vernis. Sorti leurs petites affaires pour demain. Fouillé le placard à la recherche de mon sac – qui ressemble à un sac. J’ai même hésité à placer une paire de chaussures à talons devant la porte. Et puis non. Merci la pluie. Mes pieds à plat, eux, joueront encore les prolongations !

 

Parce que ce soir, c’est dimanche. Le dernier dimanche avant la reprise. Demain matin. La fin d’une étape. D’une parenthèse. Un peu plus compliquée cette fois-ci. Mais tout de même enchantée. Ces moments à toi, à moi, à vous, à nous. Oh oui, j’ai râlé. J’ai voulu te poser. Me reposer. Mais j’ai tout de même savouré. Profité. Alors, cette nouvelle étape, cette seconde année à 4, déjà un tout petit peu commencée, on va faire en sorte de la rendre la plus douce possible. Dans un quotidien un peu moins enchanté. Dans un monde un peu plus réel. Avec un peu plus de contraintes. Beaucoup moins de temps ensemble. Mais dont on profitera encore plus. C’est sûr.

 

marinette-saperlipopette-bebe-fenetre

 

Demain, c’est la reprise. La fin d’une aventure. Mais donc le début d’une nouvelle… faites qu’elle soit belle !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous pourriez aussi aimer...

Envie de commenter ?

    6 Blabla ! sur "Dimanche"

  1. annouchka dit :

    Bon courage pour la reprise ! Il te faudra sûrement quelques semaines pour reprendre le rythme mais avec le retour des beaux jours ça devrait être plus doux 😉

  2. annouchka dit :

    Bon courage pour la reprise ! Il te faudra sûrement quelques semaines pour reprendre le rythme mais avec le retour des beaux jours ça devrait être plus doux 😉

  3. Quel joli et touchant post. J’en ai les larmes aux yeux. Je te souhaite une bonne reprise mais aussi que ce nouveau chapitre de vie soit riche sur tous les plans :*

  4. Ghis dit :

    Comme je vous comprends… C’est tellement important d’avoir cette journée pour souffler ou pas d’ailleurs mais avoir le choix de faire ou pas faire… Dire que certains veulent supprimer cette journée pour la rendre commune et ordinaire, c’est à dire se rendre dans les supermarchés pour consommer..

  5. Azylis dit :

    Bonne reprise et bons dimanches 😉