Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle http://saperlipopette.marine-landre.fr Blog lifestyle : cuisine, beauté, mode, voyages, déco, et maintenant maman... Actuellement à Montréal ! Fri, 28 Aug 2015 12:40:48 +0000 fr-FR hourly 1 http://wordpress.org/?v=4.2.4 Le faire-part de naissance homemade de Mister Caribouhttp://saperlipopette.marine-landre.fr/maman/faire-part-naissance-homemade/ http://saperlipopette.marine-landre.fr/maman/faire-part-naissance-homemade/#comments Thu, 27 Aug 2015 21:01:27 +0000 http://saperlipopette.marine-landre.fr/?p=15052 Après des heures passées sur Pinterest avant la naissance de Mister Caribou, j’avais bien des idées en tête pour lui créer un joli faire-part de naissance. On était en plus alignés avec Mr MonChéri sur l’idée générale. Restait plus qu’à faire la photo. Bon, ce que le Chéri n’avait pas compris c’est que je ne […]

The post Le faire-part de naissance homemade de Mister Caribou appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>

Après des heures passées sur Pinterest avant la naissance de Mister Caribou, j’avais bien des idées en tête pour lui créer un joli faire-part de naissance. On était en plus alignés avec Mr MonChéri sur l’idée générale. Restait plus qu’à faire la photo. Bon, ce que le Chéri n’avait pas compris c’est que je ne souhaitais pas seulement faire la photo moi-même mais bien toute la création. Parce que oui, il y a des tonnes de choses disponibles en ligne, et plutôt sympa en plus, mais le choix est presque trop large pour prendre une décision ! Et puis, j’étais persuadée que j’aurais du temps. Du temps et surtout beaucoup d’envie de réaliser tout ça moi-même. Et d’en être fière.

 

Bon alors du temps, honnêtement, j’en ai eu. On y reviendra peut-être mais loin de moi l’idée des premiers mois de bébé difficiles. Au contraire. Les premiers mois (le premier mois ?!), c’est easy !!

L’envie de le faire moi-même aussi je l’avais bien.

Sauf que… le matériel met parfois du temps à suivre et je vous passe les détails mais mon PC tant attendu a finalement mis 2 mois à me parvenir. Vous vous doutez que j’étais donc un peu bloquée en attendant. Résultat ? C’est arrivé lorsque justement, je n’avais plus de temps ! Seulement des idées plein la tête, parce que oui, le temps des premiers mois, je l’ai finalement consacré à me balader encore et encore sur Pinterest…

 

Bref, un jour (un soir !) je me suis lancée et…. voilà !

(Oui oui, tête et prénom du Caribou en ligne… profitez, c’est une exception !!)

 

Faire-part-benjamin

 

Faire-part-benjamin

 

Au final, rien n’à voir avec l’idée initiale. Je m’y suis reprise maintes et maintes fois pour finalement arriver, à force de petits changement (« Mais si allez, encore juste ça là ») à ce résultat très très loin de l’original mais qui nous plait tant ! (J’ai la chance d’avoir un Mr MonChéri qui semble souvent sceptique avant, mais est toujours aligné une fois qu’il a le truc sous les yeux !)

 

On voulait (Je voulais !) quelque chose de vraiment personnel. Pas forcément dans la forme, mais dans les détails, dans les finitions. Un faire-part qui raconte son histoire. Notre histoire. Un faire-part pour nos proches en France, mais qui nous rappelle pour toujours ses origines canadiennes. Un faire-part qui raconte « Made in France, Born in Canada, With Love ». Un faire-part que nous seul aurons.

 

Des origines françaises et canadiennes qu’on retrouve dans la frise du recto. J’ai troqué le liberty qu’on voit souvent pour des symboles de ses 2 pays, en y ajoutant une touche d’enfance. Des Tours Eiffel, des feuilles d’érable, des tétines. Mais aussi des coqs, des têtes de caribous et des biberons. Je n’étais vraiment pas sûre de moi en me lançant dans cette partie et je dois dire que je suis particulièrement contente du résultat (même si oui, avouons-le, je suis probablement la seule à voir / comprendre tous les détails !).

 

Au verso, on retrouve plus de détails. Des détails de lui, de son corps. Ses petites mains, ses petits pieds. Ses yeux si vivants. Et puis bien sûr, date et heure, mensurations de rigueur. Que je ne voulais pas non plus juste là, couchées sur le papier, et que j’ai donc illustrées en couleurs. Illustrations inspirées de mes vagabondages, toujours sur Pinterest.

 

Et puis tout en bas, comme la tradition le veut, notre adresse postale, mais aussi, pour « Des nouvelles fraîches ? » une petite adresse email sur laquelle « Maman se fera un plaisir de répondre ».

 

Un faire-part qui reste sobre mais qui a nos petites touches bien à nous ! Et que j’ai la fierté d’avoir réalisé moi-même !

 

Faire-part-benjamin

 

Faire-part-benjamin

 

Restait ensuite l’impression.

 

J’avais lu que je pouvais me rendre sur un site de faire-part, choisir un modèle et le personnaliser en téléchargeant ma création en tant que photo. Mais bizarrement, je n’étais pas bien sereine sur ce genre de pratique. J’ai donc fait appel à un imprimeur en ligne, avec qui j’ai pu discuter pour vérifier toutes les spécifications de mon fichier. La personne au bout du mail m’a assuré bien vérifier le résultat avant de lancer la totalité des impressions. Pari peut-être risqué mais je lui ai fait confiance et n’ai pas demandé de BAT (qui me retardait niveau timing, qui était déjà short puisque commande passée lors de notre séjour en France).

 

Et puis, histoire de me faire vraiment plaisir, parce que bon, on est d’accord qu’un faire-part, ce n’est pas tous les jours… j’ai fait ajouter du vernis sur quelques éléments du recto (le prénom ainsi que la frise). Et je dois dire que le résultat en relief est juste la note parfaite pour faire qu’ils me plaisent à 100% !!

 

Faire-part-benjamin

 

Je vous avoue tout ? Je tenais à mon format carré recto / verso simple, sans volet ou autre accordéon. Parce que oui, j’aurai bien trouvé 10 photos à mettre (puisque je dois en avoir 10 000 en stock déjà !) mais je voulais justement me forcer à choisir. Un faire-part qui raconte notre histoire mais sans non plus raconter toute une histoire. Haha, sacré challenge !

 

Mais… parce que oui, il y a un mais, ce serait trop facile sans ça ! J’ai bien failli craquer pour aussi réaliser une petite carte de remerciements qui aurait été avec. Ou bien un joli stickers pour le dos de l’enveloppe. Ou encore un format carte de visite qui aurait annoncé l’adresse email (qui ne se trouvait pas sur le faire-part à l’origine). J’aurais pu penser à tout un tas de format comme ceux offerts avec les flyers de onlineprinters.fr. Bref, des tonnes d’autres idées et envies pour lesquelles je me suis raisonnée… (ou peut-être est-ce Mr MonChéri qui m’a raisonnée ?! Fort possible…).

 

Une chose est sûre, j’ai passé presque autant de temps à faire les enveloppes et petits mots pour les envoyer qu’à le réfléchir et le créer ! Mais c’est sûr aussi : je recommence le 100% Homemade dès que le besoin se représente !

 

Faire-part-benjamin

 

poignee-mains

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

The post Le faire-part de naissance homemade de Mister Caribou appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>
http://saperlipopette.marine-landre.fr/maman/faire-part-naissance-homemade/feed/ 3
De doux souvenirs couleur azurhttp://saperlipopette.marine-landre.fr/blabladefille/souvenirs-enfance-azur/ http://saperlipopette.marine-landre.fr/blabladefille/souvenirs-enfance-azur/#comments Tue, 25 Aug 2015 21:41:46 +0000 http://saperlipopette.marine-landre.fr/?p=15044 L’autre jour, alors que nous passions un week-end avec la sœur de Mr MonChéri, nous sommes partis en grande discussion sur ces parcs d’attraction de notre enfance. Pour tout vous dire, le sujet a été lancé suite à une mention de Mirapolis. Ne me demandez pas comment ou pourquoi. Je ne sais plus vraiment. Ce […]

The post De doux souvenirs couleur azur appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>

L’autre jour, alors que nous passions un week-end avec la sœur de Mr MonChéri, nous sommes partis en grande discussion sur ces parcs d’attraction de notre enfance. Pour tout vous dire, le sujet a été lancé suite à une mention de Mirapolis. Ne me demandez pas comment ou pourquoi. Je ne sais plus vraiment. Ce qui est sûr c’est que le simple nom de ce parc, la simple mémoire de ce géant que j’ai souvent regardé, ensuite, alors que nous passions sur le bord de la route, m’a renvoyé tout droit en enfance.

 

Je vois encore cette photo où je pose, avec ma sœur et un voisin, dans ma petite robe bleu azur (il me semble) au bout d’une allée laissant apercevoir en fond le fameux bonhomme Mirapolis.

Je vois une photo dans une des attractions : Des oiseaux volants ? Ou des éléphants peut-être ? Ou alors était-ce un mini grand huit pour enfants ? Je vois cette photo aux tons azurs aussi. Les wagons étaient de cette jolie couleur, c’est sûr ! Ne me demandez pas pourquoi, il y a de l’azur partout dans ma mémoire lorsque je pense à Mirapolis. Peut-être comme un voile de douceur qui s’est déposé sur ces jolis souvenirs d’enfance.

 

mirapolis-geant

 

Et puis, je vois aussi la piscine à balles. Tiens d’ailleurs, oui, c’est ça, nous parlions de piscine à balles et le souvenir de Mirapolis m’est remonté en tête. Une piscine à balles que j’imaginais dans le géant, mais à en lire les écrits (parce que oui, du coup, nous avons passé une partie de la soirée à lire l’historique de ce parc, le plus grand de la sorte à son époque, mais un poil trop précurseur, il s’en est fallu de quelques années d’avance seulement pour le laisser couler…) elle se trouvait en réalité dans une toute autre partie du parc. Une piscine à balles que je visualise parfaitement et que j’imagine encore d’une profondeur bien trop impressionnante, au point que, je ne suis pas vraiment sûre d’y avoir finalement un jour mis les pieds ! Papa, maman, y suis-je allée ?

 

En tous cas, c’est certain, j’ai déambulé dans ce parc. A pieds, en poussette. Peut-être même dans les bras ou sur les épaules. Et ce sont de doux souvenirs d’enfance. Des souvenirs couleur azur.

 

S’en sont suivi d’autres.

 

Les parcs du complexe Disney en Floride en 1992 (et quelques autres fois ensuite). Le jour de l’ouverture du parc Disneyland à Paris aussi, toujours en 1992 (merci Parrain pour les places pour cette journée !).

 

Et puis, le temps passe et les souvenirs azur se transforment en souvenirs de grande et d’émancipation. Les premiers voyages sans papa et maman. Les parcs aux sensations fortes que je n’aime pas toujours d’ailleurs ! Je me souviens d’un parc d’attraction en Espagne, proche de Madrid, lors d’un séjour linguistique. Certainement le parc le plus terrifiant qu’il m’ait été donné de faire. Et puis le Six Flags aux Etats-Unis, dans la banlieue de Washington. Plutôt sympa celui-là.

 

Alors peut-être qu’un jour, ce sera à notre tour de l’aider à se construire de doux souvenirs azurs, ou des souvenirs d’émancipation (on a le temps !). Peut-être qu’un jour on visitera ces parcs en famille (On voit presque La Ronde depuis notre chez nous Montréalais ! Mais on pourrait aussi partir découvrir les jolis parcs qui se cachent en Europe : à Amsterdam, proche de Barcelone, ou encore en Allemagne pays qui a l’air d’être au top pour les attractions à sensations fortes !).

 

On pourrait l’aider à se construire de doux souvenirs, pour lui voir se dessiner ce sourire si magique et le voir battre des bras comme il sait déjà le faire, et le prendre en photos, dans un fond azur, pour sûr.

poignee-mains

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

The post De doux souvenirs couleur azur appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>
http://saperlipopette.marine-landre.fr/blabladefille/souvenirs-enfance-azur/feed/ 2
Qui l’eut cru ?http://saperlipopette.marine-landre.fr/blabladefille/qui-leut-cru/ http://saperlipopette.marine-landre.fr/blabladefille/qui-leut-cru/#comments Sun, 23 Aug 2015 21:23:51 +0000 http://saperlipopette.marine-landre.fr/?p=15038 Qui l’eut cru en nous voyant alors que nous révisions nos partiels de comptabilité ? Qui l’eut cru alors que nous partagions cette chambre, au milieu de New York, à vivre la vie comme des grandes, mais encore bien insouciantes ? Qui l’eut cru en nous voyant nous préparer pour ces soirées endiablées ? Qui […]

The post Qui l’eut cru ? appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>

Qui l’eut cru en nous voyant alors que nous révisions nos partiels de comptabilité ?

Qui l’eut cru alors que nous partagions cette chambre, au milieu de New York, à vivre la vie comme des grandes, mais encore bien insouciantes ?

Qui l’eut cru en nous voyant nous préparer pour ces soirées endiablées ?

Qui l’eut cru lorsque nous papotions de nos peines de cœur, ou autres doutes et incertitudes, face à lui, face à nous, face au monde, face à l’avenir, notre avenir ?

 

Qui l’eut cru qu’un jour on festoierait, diplôme en poche ?

 

Qui l’eut cru lors de ces vacances plutôt moches ?

Qui l’eut cru lors de cette nouvelle soirée « présentations » ?

Qui l’eut cru lors de ce pari sur la vie, sur ma vie ?

Qui l’eut cru, lors de cette balade de mai, où on faisait encore des plans sur la comète ?

 

Qui l’eut cru qu’un jour on aurait 30 ans (ou presque), qu’un jour on serait grandes, mais surtout mamans ?!

(Mais bien trop loin pour partager ces bons moments, juste comme avant, s’appeler pour piquer une gueulante, ou se raconter notre journée la voie chantante, sans avoir du le planifier, 1000 ans d’avance)

 

Qui l’eut cru que nos baby, à leur tour, un jour, aurons 30 ans, et des enfants ?!

 

Qui le croit que ce papy qui traverse la rue, un jour, ça pourrait être lui, que cette mamie un peu plus loin, ça pourrait être elle ? Que tous ces vieux monsieurs, ces vieilles dames, ce seront eux.

 

temps-passe

 

Welcome to the world petite Victoria, parce que samedi, c’était toi !

Mais à tous les autres aussi qu’on aime pareil !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

The post Qui l’eut cru ? appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>
http://saperlipopette.marine-landre.fr/blabladefille/qui-leut-cru/feed/ 0
Les 3 premiers mois de Mister Caribou [Les indispensables]http://saperlipopette.marine-landre.fr/maman/indispensables-puericulture-naissance-premiers-mois/ http://saperlipopette.marine-landre.fr/maman/indispensables-puericulture-naissance-premiers-mois/#comments Thu, 20 Aug 2015 14:01:42 +0000 http://saperlipopette.marine-landre.fr/?p=15017 La nouvelle de l’arrivée future d’un premier enfant s’ensuit souvent d’une tonne de nouveaux points à ajouter sur la to do. Entre les rendez-vous de suivi divers et variés, les annonces à faire en bonne et due forme mais aussi la nouvelle chambre à préparer et tous les achats qui vont bien. La partie préférée […]

The post Les 3 premiers mois de Mister Caribou [Les indispensables] appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>

La nouvelle de l’arrivée future d’un premier enfant s’ensuit souvent d’une tonne de nouveaux points à ajouter sur la to do. Entre les rendez-vous de suivi divers et variés, les annonces à faire en bonne et due forme mais aussi la nouvelle chambre à préparer et tous les achats qui vont bien. La partie préférée des futures mamans certainement, mais aussi un vrai casse tête pour s’y retrouver au milieu de tout ce matériel de puériculture, toujours plus attrayant et plus prometteur, alors qu’on ne sait au fond pas vraiment ce dont on aura vraiment besoin. Alors parfois on achète, on s’équipe, ayant fait une liste tant bien que mal, pour se rendre compte plus tard que finalement, tel ou tel objet n’était pas de l’indispensable alors qu’on aurait du se pencher sur celui d’à côté qui lui nous serait bien utile ! Voici donc en quelques points la liste de nos indispensables qui nous ont accompagné pendant les 3 premiers mois de Mister Caribou (je n’ai volontairement pas listé tout ce qui est vêtements, body, sortie de bain, … qui sont pour le coups assez logiques !).

 

Les indispensables de bébé de 0 à 3 mois : Pour dormir

Bon je ne vous apprends rien, un bébé, ça dort les 3/4 de la journée. On va dire que l’indispensable des indispensables est donc vraiment de quoi lui permettre de dormir comme il se doit !

 

Un lit

Alors, oui, nous, on est des méchants : Mister Caribou a dormi dans sa chambre, et donc dans son lit, dès notre retour à la maison. On culpabilisait un poil de tout ce qu’on avait entendu en mode « QUOI ?! Il ne va pas dormir dans votre chambre au départ ? », alors on s’est laissé influencer et on l’a gardé dans notre chambre le premier soir (Il a alors dormi dans la nacelle de sa poussette, voir donc la poussette un peu plus bas). Et bien… le lendemain, il était bien installé dans son lit (à 4 jours donc) et je peux vous dire qu’on a tous beaucoup mieux dormi, même si je me suis levée bien plus que nécessaire pour vérifier qu’il allait bien, je n’ai au moins, pas passé la moitié de la nuit avec ma main dans sa nacelle pensant le rassurer au moindre bruit de mouvement ou respiration suspect, et le réveillant en réalité !

 

Bref, tout ça pour dire que le lit, chez nous, il a été utile dès le début ! On le voulait plus doux que les barreaux noirs bien trop souvent vus en magasin, alors on a craqué sur un joli gris (et je vous montre la chambre de Mister Caribou très prochainement vous pourrez donc l’admirer). On a aussi pris la version évolutive, histoire de pouvoir retirer quelques barreaux lorsque le Caribou sera plus grand, puis même, de le transformer en vrai lit si l’envie nous en dit !

 

2 turbulettes / gigoteuses / dormeuses

Choisissez le terme qui vous plaira ! Mais puisque nous sommes dans le sujet nocturne, les turbulettes, j’adore ! Hors de question de mettre un drap / une couverture sur mon tout petit alors que je n’ai pas l’œil sur lui durant toute la nuit. Avec la turbulette, aucune inquiétude ! Bébé est bien au chaud, à priori bien confortable aussi (il ne s’en plaint pas du moins), et nous, plutôt sereins. Pour les premières nuits, on m’a offert une version à manches que j’ai adorée ! Mais j’ai aimé pouvoir alterner avec une version sans manches lorsque je lui mettais un pyjama un peu plus épais ou lors des nuits plus chaudes.

(Et puis… il ne rentre plus dedans et on réalise que notre bébé n’est plus vraiment ce tout petit bébé… mais normalement, ça devrait tout de même vous tenir les 3 premiers mois avec la même taille)

 

Au passage, j’en profite pour vous présenter le joli site d’une amie de Mr MonChéri : La Turbuletterie, qui fait des choses que je jalouse un peu (oui oui, en commençant mon congé, j’avais tout un tas de projets, un joli board Pinterest avec des tonnes d’envies couture pour Mister Caribou et puis… le temps a passé et je n’ai aucune création à mon actif pour l’instant (on approche dangereusement des 5 mois du Caribou… et de la reprise du travail !)

 

Nuit-baby-bellemont-gigoteuse

 

turbulette-gigoteuse

 

Des langes

Les langes, c’est magique ! Je n’aurais pu me douter avant tout ce à quoi ils nous servent ! Du genre que presque, s’il ne fallait retenir qu’une seule chose de toute la liste, peut-être bien que je choisirais les langes ! Oui oui. Avec eux, on protège la nacelle de la poussette, on se couvre aussi en poussette, on protège un sol pas hyper propre avant d’y poser Mister Caribou, je me planque discrètement pour allaiter, j’essuie le mini vomito qui vient de m’atterrir dessus, je joue à « Mais elle est où maman ?! », … Et puis, pour l’utilité 1ère tout de même, Mister Caribou a dormi emmailloté dedans pendant quelques jours au départ. Puis j’avoue, on est assez vite passé à la turbulette mais il faut reconnaître que l’emmaillotage nous a sauvé quelques soirées râleuses en maintenant ses p’tits bras tout prêts de lui et en contenant bien à l’abris son petit corps.

 

Et puis, un jour, en voulant inverser le « Mais elle est où maman ?! » par un « Annnh ! On a perdu Mister Caribou ! », Mr MonChéri s’est rendu compte des vertus plus qu’apaisantes des langes près du visage. Depuis, quand Mister Caribou dort, il y a toujours un lange à côté de lui. Quand Mister Caribou s’énerve, on lui chatouille le visage avec un coin de ce dernier auquel il s’agrippe presque instantanément dans la plupart des cas !

Bref, on a toujours un lange avec nous… (et même au mariage des copains histoire de ne pas flinguer la robe en 3 minutes chrono !).

 

lange-aden-anais

 

lange-aden-anais

 

Et nos langes préférés ? Sans grande originalité je crois, c’est bien sûr les langes Aden et Anaïs qui nous accompagnent partout ! (D’ailleurs je n’ai pas cité leurs turbulettes d’été juste parfaites aussi et puis… une toute nouvelle gamme vient de sortir avec des barboteuse à tomber (si ce n’était pas bientôt la fin de l’été, c’est sûr, je craquerais !) (je vous ai parlé de ma passion pour les barboteuses ?)).

 

Le pouf / transat ou autre CocoonaBaby

Chez nous, on a un joli pouf qu’on surnomme « L’oiseau bateau » (tout simplement parce que euh… benh la marque c’est « L’oiseau bateau » – hyper logique donc) (mais en vrai il s’appelle « Cocool« .) On l’a reçu en cadeau de pré-naissance pas mal de temps avant l’arrivée de Mister Caribou, ce qui m’a permis de dire dès le départ que ça ferait bien l’affaire en guise de transat (Mr MonChéri voulait absolument un transat Babybjorn, quant à moi, je trouvais ça très dérangeant le fait de voir mon bébé si proche du sol dans un transat donc j’étais moyen partante – J’ai gagné ! Yeah !).

 

L’oiseau bateau, il est parfait ! Il a trouvé sa place sur notre canapé pour avoir un Mister Caribou à notre hauteur et non pas au ras du sol. Il semble des plus confortables. Il est facilement déplaçable, et même avec le Caribou  dedans, il nous est arrivé de le bouger (encore récemment) lorsqu’on changeait de pièce (et facile à glisser dans un coffre de voiture si besoin !). Et puis, quand il sera un peu plus grand, il suffira de le retourner et l’oiseau bateau se transformera alors en un petit pouf / fauteuil plus classique pour enfant. Il ira alors au sol dans son coin jeu et je suis sûre qu’il adorera tout autant qu’il apprécie actuellement cet endroit qui est souvent la place parfaite pour la sieste du midi. Et puis, c’est aussi hyper pratique quand on a juste besoin d’avoir les bras un peu libres, même si ce n’est pas l’heure de la sieste ! C’est un peu son poste d’observation de la vie dans le salon !

 

Les indispensables de bébé de 0 à 3 mois : Pour jouer / s’occuper / s’éveiller

Les 3 premiers mois, la liste est assez limitée puisque les actions de bébé le sont aussi. J’avais bien sûr quelques livres (mous, à texture, à interactions, …) qu’on a feuilleté et que j’ai tenté de lui lire de temps en temps, des petites peluches de matières différentes ou avec des bouts qui « font du bruit » par exemple, mais pas beaucoup plus. 3 choses tout de même dont nous nous sommes servi bien plus que du reste :

 

Un tapis d’éveil

Le tapis d’éveil fait pour moi partie des indispensables. Pas le premier jour, c’est sûr, mais dès ses 2 semaines, j’étais bien contente de l’avoir ! Alors oui, au départ, Mister Caribou a passé pas mal de temps à y dormir et non pas à y jouer mais il s’y est intéressé de plus près dès ses 5 semaines. Et j’aimais l’y poser un peu avant cela car même s’il n’agitait pas encore ses bras cela lui donnait plus de choses à observer que d’être simplement dans un coin de la pièce. Et comme j’ai passé beaucoup de temps les premières semaines à me demander comment on pouvait bien occuper un bébé si jeune et a toujours me sentir mal de le laisser sur son pouffe « sans rien faire » (dur dur de lui mettre un jouet dans les mains les premières semaines !)… le tapis d’éveil a été l’une des réponses ! Attention hein, il n’y passe pas des heures non plus (sauf quand il s’y endort en boule !) mais ça permet de le poser quelques temps par ci par là dans la journée sans avoir l’impression qu’il est dans un coin sans rien faire.

 

Et puis, un matin, il va tendre ses petites mains, attraper (un peu par hasard, ok) un petit jouet, et vous allez être totalement émerveillés ! Après ça, le temps des battages de bras et jambes dans tous les sens ne devrait pas tarder à suivre, et l’émerveillement à continuer !

 

tapis-eveil

 

tapis-eveil

 

Monsieur Soleil (Ou le hochet magique !)

Chacun aura certainement sa technique magique pour calmer ou occuper bébé. De notre côté, on s’est rendu compte au hasard d’une tentative d’apaisement des vertus plus qu’efficace d’un petit hochet désormais rebaptisé Mr Soleil. Mr Soleil avec ses petites étoiles a la bonne idée de faire un joli petit bruit lorsqu’on l’agite, bruit plus qu’intrigant pour notre Mister Caribou qui s’est calmé instantanément la première fois (du haut de ses 1 mois je pense), puis les suivantes aussi. Mr Soleil nous a donc accompagnés en France et s’est révélé être le jocker parfait lors des trajets en voiture un poil longs au goût du Caribou. A 2 mois, ce dernier a su s’en saisir et d’un bruit apaisant Mr Soleil est aussi devenu un jouet bien intrigant à se faire passer de main en main (ou à garder dans les 2 mains ensemble tentant de s’en dépêtrer d’ailleurs).

 

Mr Soleil est désormais un soleil humide, passant la majeure partie de son temps dans la bouche de Mister Caribou, mais toujours autant apprécié ! Et c’est parfois (souvent ?) « enfilé » autour du bras que les 2 finissent par s’endormir !

 

mr-soleil-hochet

 

mr-soleil-hochet

 

mr-soleil-hochet

 

Au passage, le moment de choupitude total : la petite cousine de Mister Caribou, du haut de ses 18 mois en nous voyant seulement 2 ou 3 fois, a très bien compris le pourquoi du comment on agitait Mr Soleil devant le Caribou ! Elle est du coup d’elle même allé le chercher pour lui agiter gentiment lorsqu’il s’est mis à pleurer pendant l’un des repas en famille de notre séjour français !

 

Un gros ballon gonflable

Encore dans ma quête de « comment occuper un bébé toute une journée ? » j’ai découvert les plaisirs du ballon. Prenez un gros ballon gonflable, genre ballon de plage et allongez votre bébé dessus. Il ne reste plus qu’à les faire rouler tous les 2. Attention bien sûr à bien tenir bébé ! Mais il va adorer à coup sûr ! Aussi efficace pour entraîner un peu ses muscles (notamment pour relever la tête, mais aussi puisqu’il va tenter de tenir l’équilibre) que pour passer un mal de ventre récalcitrant (aaaah, les pleurs de fin de soirée des premiers mois…) ou simplement pour s’amuser un peu. Le must, placez-vous face à un miroir histoire qu’il puisse en plus s’observer : levage de tête assuré ! Puis par la suite vous pourrez tenter de mettre quelques jouets à terre pour voir s’il tend les bras.

 

ballon-bebe

 

ballon-bebe

 

ballon-bebe

 

Le gros ballon, c’est l’investissement mini pour un tas d’activités puisqu’on pourra jouer à s’envoyer la balle lorsque bébé tiendra assis puis pourquoi pas un mini foot lorsqu’il sera debout !

 

Les indispensables de bébé de 0 à 3 mois : Pour la toilette / le change

Notre bébé est un bébé 100% nature. Entendez par là que j’ai beau avoir tout un tas de crèmes spéciales bébé (pour le corps, le visage, les fesses, les fesses irritées, …) si sa peau a reçu de la crème 10 fois dans ses 3 premiers mois, c’est un maximum ! Pourquoi donc le tartiner s’il n’a pas les fesses rouges ni la peau sèche ou irritée ?

Notre nécessaire de change se limite donc à…

 

Une table à langer DANS la salle de bain

Si la chambre de Mister Caribou est la pièce où il dort et joue aussi, elle n’est par contre pas celle où je l’habille ou le change. On a la chance d’avoir une salle de bain toute proche de sa chambre et suffisamment grande, ce qui aide très certainement MAIS installer la table à langer dans la salle de bain et non dans sa chambre était tout de même un choix réfléchi au-delà de ça. En effet, je trouve primordial d’avoir un accès immédiat à l’eau pour le change ! Et c’est aussi hyper pratique pour la sortie du bain ! (la serviette étalée sur la table à langer, hop, on y dépose Mister Caribou et il n’y a plus qu’à l’emmitoufler bien au chaud / sec avant de le serrer bien fort dans nos bras) (oui oui la sortie du bain est toujours un moment délicat…).

 

Ainsi, dans sa chambre, la commode présente reste une commode classique, et c’est la salle de bain qui a subi un léger ajustement. Mais au final, pas d’achat d’un meuble spécifique, nous avons tout simplement installé un meuble Ikea Expedit (Ou Kallax comme désormais renommé) à droite de notre bloc lavabo. On y ajoute un matelas à langer, et c’est la parfaite largeur pour l’accueillir ! Quelques paniers dans les 4 cases du dessous pour nous permettre de ranger le nécessaire de toilette de Mister Caribou et le tour est joué.

 

Des débarbouillettes

Au même niveau que les langes peut-être (bien que lorsqu’on manque de débarbouillette, on se tourne vers le lange !) les débarbouillettes nous suivent partout. Et la règle est stricte. Avec les couleurs unis on peut les utiliser pour le corps. Les motifs, c’est pour le visage ! Et je peux vous dire que des débarbouillettes à motif, on en a qui traînent partout : dans le sac à langer, dans notre chambre, dans sa chambre, sur le tapis de jeux, dans la salle de bain, … les régurgitations ont la vie dure avec nous !

 

Les indispensables de bébé de 0 à 3 mois : Pour se balader

A noter que nous n’avons pas de voiture, le siège auto (ou cosy) ne font donc pas partie de nos indispensables, bien que nous allons certainement investir prochainement en prévision de quelques week-end en dehors de la ville ! A suivre.

 

La poussette

J’en ai rapidement parlé déjà, le choix de notre poussette a été mûrement réfléchi ! C’est au final l’un des investissements les plus onéreux à l’arrivée de bébé (ça l’a été pour nous en tous cas), et ce fût notre premier achat. Habitant au Canada, à Montréal, il nous fallait une poussette de ville mais surtout, surtout, une poussette ne craignant pas la neige ! Et quand je dis craindre la neige je veux surtout dire qu’elle puisse la braver sans problème, du genre que la faire rouler pendant les quasi 6 mois d’hiver ne devienne pas une épreuve digne de Koh Lanta !

 

Nos critères ont donc été :

  • Une poussette maniable
  • Une poussette tout terrain
  • Une poussette évolutive (et donc avec une nacelle puis un siège, mais aussi qui puisse accueillir un 2è siège – et oui, vu le prix du bordel on pense déjà à la suite !)

 

Bon après on a certainement été pas mal influencés par les habitudes ici. Du genre que sauf si tu prévois d’aller courir avec mais sinon tu achètes forcément soit la Bugaboo, soit la Uppa Baby. 2 écoles avec, pour la première, un rassemblement de tous ceux qui sont (ou se veulent) au top de la mode, et pour la seconde, benh, le top de la mode aussi finalement mais avec quelques petits détails un peu plus pratiques (selon moi) et moins « fashion only » !

 

Bon et puis, la poussette, c’est l’un des rares trucs dans lequel le papa pourra se projeter un peu plus alors… je lui ai laissé le dernier mot !

 

Finalement ? Nous avons donc une jolie poussette Uppa Baby Vista. Et nous en sommes très contents ! A quelques détails près mais pas certaine qu’une autre ait pu répondre positivement à ces critiques tout en conservant les autres avantages donc… (Malgré l’annonce de son faible poids, elle reste hyper lourde, vive donc les galères si tu es seule dans le métro… Les démonstrations nous semblent toujours d’une simplicité de folie, moi, je trouve que le pliage dépliage ou même le décrochage de la nacelle accroche finalement toujours un peu et j’ai l’impression de me battre pour arriver à mes fins. On s’était dit que le pliage justement était vraiment top pour l’emmener avec nous pendant les vacances puis bon finalement quand tu vois le risque de casse et le coût de la pochette de transport qui délivre l’assurance et benh… tu oublies de prendre la poussette avec toi dans l’avion et tu es bien plus tranquille ! Et puis enfin, je pensais que la nacelle serait parfaite pour aller dormir à droite à gauche et finalement… on n’a même pas eu l’occasion (et je l’ai finalement démontée aujourd’hui même) ! (Mais Mister Caribou a tout de même bien profité puisqu’on lui a déjà fait faire des centaines de kilomètres à son bord !)).

 

poussette-uppababy-vista

 

Et puis… on n’a pas encore bravé l’hiver Canadien alors, je reviens vous dire si elle est gagnante à ce moment là !

 

Le porte-bébé

Là encore, le choix est difficile ! Pour moi, c’est sûr, le porte-bébé est primordial, notamment parce qu’avec la poussette, on ne va pas partout, et puis des fois, on est simplement contents d’avoir les mains libres. A part cet épisode parisien catastrophique, je n’ai par exemple jamais tenté de prendre le métro seule avec ma poussette (et comme de par hasard, je dois justement le faire demain, grande première et histoire à suivre !). Pour moi, qui dit métro dit porte-bébé. Idem pour certaines balades (l’ascension du Mont Royal par exemple) ou autres courses dans des lieux aux allées exiguës. Du coup, le porte-bébé, on l’a pas mal étrenné déjà ! Alors son choix m’a demandé pas mal de lectures puisqu’il y a débat pour tout un tas de marques et la position physiologique ou non. Ce qui était sûr, c’est qu’on voulait le meilleur pour Mister Caribou d’autant qu’on souhaitait l’y promener dès son plus jeune âge. Et je voulais aussi une version qui me convienne autant qu’à Mr MonChéri.

 

Le choix s’est donc porté sur un porte-bébé Ergobaby Original, et on m’a prêté l’insert (qui permet de bien maintenir bébé lorsqu’il est vraiment petit) que j’ai utilisé jusqu’à ses 3 mois. Aujourd’hui (bientôt 5 mois), j’utilise encore le coussin pour lui assurer une meilleure assise mais j’avoue que nous sommes donc un peu à l’âge (ou plutôt à la taille) de transition où l’insert est bien trop petit mais le porte-bébé pas encore totalement adapté. Le 4è mois de Mister Caribou aura donc vu le porte-bébé pas mal délaissé, mais c’est sûr, on va y revenir !

 

L’écharpe

Le porte-bébé, c’est vraiment bien, et je suis vraiment contente de notre Ergobaby. Mr MonChéri aime aussi beaucoup l’utiliser. Mais pour ma part, je le trouve parfois un peu encombrant. Hors de question (ou alors si vraiment je n’ai pas le choix) d’utiliser le porte-bébé en intérieur par exemple, et pourtant, sur les premiers mois, Mister Caribou réclamait les bras et encore les bras (et en position debout s’il vous plait sinon ce n’est pas drôle) et il était parfois difficile de le poser le temps de préparer le repas par exemple. Avec le porte-bébé, je me sens vraiment contrainte dans mes mouvements. C’est là que l’écharpe me sauve ! Elle est parfaite pour assurer la proximité et le portage si rassurant pour nos bébés, tout en nous laissant relativement libres de nos mouvements. Avec l’écharpe, je me vois parfaitement cuisiner en même temps. Et puis, je peux aussi m’asseoir le temps voulu alors que la ceinture imposante du porte-bébé rend cette position vraiment inconfortable. Enfin, avec l’écharpe, facile d’enfiler une petite veste. Avec les bretelles plus qu’imposantes du porte-bébé, tu oublies ! Par contre, je n’ai pas encore l’astuce pour ne pas faire traîner partout mon écharpe lorsque je l’installe. Et je me sens aussi un peu moins partante pour faire une vraie grosse marche avec.

 

Au final, les 2 (écharpe et porte-bébé) sont pour moi hyper complémentaires et j’ai eu la chance de recevoir, aux 2 mois de Mister Caribou, l’écharpe Manduca Sling, offerte par la marque, que j’aurais vraiment aimé avoir plus tôt finalement !

 

Le sac à langer

Sac à langer digne de ce nom ou autre sac mais que l’on dédiera à cet usage fait aussi partie de mes impératifs. Le nôtre est toujours dans l’entrée, près de la poussette, prêt à partir. A quelques ajustements près de rajout de couche ou adaptation de la tenue de secours au temps du jour mais je sais que lorsqu’on doit partir, on n’a pas besoin de refaire 10 fois l’inventaire pour tout ajouter dans un sac, celui-ci est toujours plus ou moins prêt, et le jour où Mr MonChéri décide de partir seul avec Mister Caribou, il n’a ainsi plus qu’à attraper le sac en question.

 

De mon côté, j’ai craqué pour un sac chez Cyrillus qui portait le nom de « sac à langer » donc. J’en suis contente parce que j’aime son look et Mr MonChéri accepte aussi de le porter sans se sentir trop fifille MAIS je dois avouer que la marque s’est un peu fait plaisir sur ce modèle qui, hormis un format adapté, ne comprend vraiment aucune particularité qui pourrait être utile dans un sac à langer (j’ai donc ajouté moi-même des petites pochettes pour séparer le nécessaire de change des vêtements par exemple). En plus, je trouve la qualité vraiment mauvaise puisqu’il commence déjà à souffrir qu bout de seulement quelques mois… moi qui pensais qu’il me suivrait un bout de temps…

 

Je ne peux donc que vous conseiller de vous baser davantage sur la qualité du sac choisit et son look pas trop genré pour convenir au papa. Le sac doit être suffisamment grand car on va vite à y amasser des tonnes de choses mais ne soyez pas trop strictes sur les pochettes ou autres gadgets qu’il pourrait contenir, vous l’adapterez vous-même à vos besoins !

 

Ce qui ne nous a pas été utile pour les premiers mois de Mister Caribou

Contre toute attente, pas mal de choses sont encore dans les placards ou alors de sortie très rare…

 

Je pense aux tonnes de crèmes pour bébé qu’on peut avoir (mais là je pense que cela dépend vraiment de la peau de vos bébés), et autres compresses, sérum physiologique, liniment, … Chez nous c’est gel douche lors du bain, lingette pour le change de la couche et hop le tour est joué !

Dans le même genre, les crèmes anti-crevasse et autres compresses d’allaitement ou bouts de sein ne sont jamais sortis de leur boîte avec moi (là encore, certainement dépendant du bébé et de la maman) et pourtant, j’allaite encore exclusivement Mister Caribou (ce qui explique d’ailleurs que nous n’avons aucun nécessaire côté bibberons ou autres dans cette liste !).

 

La baignoire bébé que je voulais tant ne nous a pas non plus servi. Cette fois-ci par choix et côté pratique après l’avoir essayé une fois il s’est avéré bien plus facile de prendre un bain avec Mister Caribou tant qu’il ne se tenait pas vraiment. La baignoire est ressortie il y a quelques semaines à peine, notamment pour jouer sur la terrasse lors des grosses chaleurs mais je sais aussi qu’elle me sera bien utile une fois le retour au travail puisque je ne pense pas, alors, qu’on se prendra un bain en famille tous les jours !

Dans le même ordre d’idée, le thermomètre pour le bain nous a bien servi pour nous rassurer les 2 ou 3 premières fois, et puis, une fois que tu as senti ce à quoi correspondait un bain à 37°C benh… tu t’en passes très largement !

 

Côté dodo, on a une veilleuse dans la chambre de Mister Caribou, que j’allume en cas de nécessité uniquement lors des réveils nocturnes. Le mobile nous sert de temps à autres mais vraiment rien d’indispensable à mon humble avis (tout dépend de l’habitude qu’on donne au bébé au départ il me semble). Une petite lampe ciel étoilé nous a parfois sauvée de quelques crises au moment du coucher en le concentrant sur autre chose que l’idée d’être seul dans le noir. MAIS je trouve que notre modèle (la veilleuse project light Babymoov) éclaire bien trop autour d’elle comparé aux projections sur le plafond (du coup je l’ai calfeutré avec un tas d’ours en peluches sans quoi c’est les yeux écarquillés que Mister Caribou restait éveillé dans son lit et non apaisé par le doux ciel étoilé…).

 

Enfin, on nous a aussi offert un baby-phone, mais qui, dans notre maison actuelle, n’est vraiment utile car, hormis lorsque nous sommes sur la terrasse nous entendons parfaitement les pleurs du Caribou qu’i soit en haut et nus en bas ou inversement. Du coup, je me persuade que nous serons bien contents de l’avoir si on part en vacances ou même en week-end dans une maison à la configuration différente. Affaire à suivre mais il ne s’agit en tous cas pas du tout d’un indispensable pour moi : bébé n’est jamais vraiment loin de nous !

 

Et puis… bébé grandit bien vite et cette liste évolue avec lui alors… on se retrouvera certainement pour les indispensables bébé de 3 à 6 mois !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

The post Les 3 premiers mois de Mister Caribou [Les indispensables] appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>
http://saperlipopette.marine-landre.fr/maman/indispensables-puericulture-naissance-premiers-mois/feed/ 2
Pain… en gateau !http://saperlipopette.marine-landre.fr/cuisine/recette-gateau-pain/ http://saperlipopette.marine-landre.fr/cuisine/recette-gateau-pain/#comments Thu, 13 Aug 2015 21:03:46 +0000 http://saperlipopette.marine-landre.fr/?p=15010 Qui ne se retrouve pas, sans cesse, avec ce vieux croûton de pain oublié, qui finit, tout sec, sa vie à la poubelle ? Si on regarde ce que l’on ne termine pas, le pain prend probablement la place numéro 1 de ce qui termine jeté. Et pourtant, c’est aussi un aliment hyper facile à […]

The post Pain… en gateau ! appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>

Qui ne se retrouve pas, sans cesse, avec ce vieux croûton de pain oublié, qui finit, tout sec, sa vie à la poubelle ? Si on regarde ce que l’on ne termine pas, le pain prend probablement la place numéro 1 de ce qui termine jeté. Et pourtant, c’est aussi un aliment hyper facile à reconvertir ! Ici, on grille souvent le pain de la veille pour lui donner une seconde vie. On l’utilise en croûtons dorés au four pour ajouter à une salade. On en fait du pain perdu le matin. Et puis, l’autre jour, j’ai voulu en faire un gâteau !

 

gateau-pain

 

Gâteau de pain perdu et avoine

  • Dans une casserole, faire chauffer 75cl de lait. Y ajouter une cuillère à soupe de rhum vanille. (L’extrait de vanille seul fonctionne aussi très bien).
  • Faire tremper vos restes de pain dans le lait, le temps nécessaire pour que l’ensemble soit bien imbibé.
  • Fouetter 2 œufs entiers et y ajouter 100g de cassonade et 1 cuillère à café de cannelle en poudre. Verser sur le pain.
  • Couper une pomme en petits dés. Ajouter au reste des ingrédients.
  • Beurrer un plat allant au four (j’ai pris une petite terrine, à adapter selon votre quantité de pain) et y placer l’ensemble. Compléter avec des flocons d’avoine afin que l’ensemble du liquide soit absorbé.
  • Placer dans un four préchauffé à 180°C pour 45 minutes.
  • Servir froid. (Bien que cela ne doit pas être mauvais tiède non plus avec un morceau de glace vanille !)

 

gateau-pain

 

Les flocons d’avoine permettent d’avoir comme une croûte croustillante au-dessus, ce qui contrebalance avec la texture très moelleuse du reste. Le tout avec un bon goût pomme-cannelle, on a adoré ! Et on dirait presque : vivement les prochains restes de pain !

 

gateau-pain

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

The post Pain… en gateau ! appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>
http://saperlipopette.marine-landre.fr/cuisine/recette-gateau-pain/feed/ 1
On fait quoi à Montreal l’ete ?http://saperlipopette.marine-landre.fr/voyages/montreal-top-10-activites-ete/ http://saperlipopette.marine-landre.fr/voyages/montreal-top-10-activites-ete/#comments Fri, 07 Aug 2015 10:00:57 +0000 http://saperlipopette.marine-landre.fr/?p=14960 Wahouh, déjà le mois d’août et l’été Montréalais bien avancé ! Cette année, en congés, j’en ai bien profité ! Même si nous sommes rentrés 1 mois en France, j’ai l’impression d’avoir plutôt pas mal vécu le Montréal estival ! Attention, cette année, bébé oblige, on n’a pas couru les festivals (puis surtout, avouons tout, les […]

The post On fait quoi à Montreal l’ete ? appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>

Wahouh, déjà le mois d’août et l’été Montréalais bien avancé ! Cette année, en congés, j’en ai bien profité ! Même si nous sommes rentrés 1 mois en France, j’ai l’impression d’avoir plutôt pas mal vécu le Montréal estival ! Attention, cette année, bébé oblige, on n’a pas couru les festivals (puis surtout, avouons tout, les Francofolies avaient lieu pendant notre séjour en France) mais cela ne nous a pas empêché de parcourir la ville en long en large et en travers (on pourra vous raconter les meilleurs options entre poussette, porte-bébé ou encore écharpe de portage ! A suivre…) et de profiter de tout un tas d’activités ici. Il faut dire que, même si le temps n’est pas toujours au beau fixe, on a tout de même eu de vraies belles journées (et chaaaauuuudes !) et ce depuis début mai. Cela fait donc un moment qu’on emmagasine tout le soleil nécessaire ensuite pour passer l’hiver ! Et puis… c’est pas finit ! On compte bien en profiter encore.

 

Mais alors, on fait quoi l’été à Montréal ?!

 

1. Parcourir la ville à pieds

Et oui, Montréal, l’été, c’est une ville qui se vit à pieds. De nombreuses rues piétonnes (Sainte Catherine en permanence, mais aussi de temps à autres le boulevard Saint Laurent, l’Avenue Mont-Royal, …) pour vous balader le nez en l’air.

 

Montreal

 

2. Faire de bonnes affaires pendant les braderies

Puisqu’on parle de rues piétonnes, c’est souvent l’occasion de braderies ou ventes de rue. Sur Mont Royal par exemple il y en a 2 dans l’été (Mai et Août), durant lesquelles, toutes les boutiques sortent leurs anciens stocks, sur le trottoir, le temps d’un week-end. On a rempli notre bibliothèque (et celle de Mister Caribou) en mai. On compte bien y retourner en août ! D’autant que c’est aussi l’occasion de profiter des animations de rues et d’une balade dans une ambiance totalement différente de la réalité de ces grandes artères.

 

3. Profiter des nombreux parcs et y passer des soirées barbecue et cinéma

L’été à Montréal, la ville revit, mais les parcs et leurs arbres aussi ! On y va pour une balade, on y fait un détour pour simplement se rendre d’un point A à un point B de façon plus agréable, on s’y arrête pour un pique-nique, et parfois-même on s’y rend bien plus organisés, matériel pour barbecue et couvertures pour la soirée, afin d’y admirer un film en plein air. Plusieurs projections ont lieu pendant tout l’été, à vous de trouver celles proches de chez vous. De notre côté, cette année, on a profité des projections organisées au parc des Compagnons sur l’Avenue Mont-Royal, avec barbecues mis à disposition tout spécialement ces soirs-là. Des bons moments entre amis !

 

montreal-bbq

 

montreal-bbq

 

montreal-bbq

 

4. Manger de la cuisine de rue (Aka découvrir les nombreux Foodtrucks)

Les Foodtrucks à Montréal ? Une nouvelle institution ! Tous les 1er vendredi du mois pendant toute la belle saison, ils se réunissent tous (ou presque) au Stade Olympique. L’occasion d’avoir un bel aperçu de la diversité de ce qu’on peut trouver. Et si comme nous, vous êtes en congé, le mieux est encore de les « traquer » ! On sait désormais lesquels on veut tester alors inutile de tenter le diable en se rendant au Stade un vendredi. On repère à l’avance leur spots en semaine, et go, ça nous fait parfois la balade du jour ! Et puis, on peut souvent en retrouver pour diverses occasions. La dernière en date : le Festival « Bouffons ! Mtl ». On a ainsi pu manger au camion du Pied de Cochon, à celui de l’Europea ou encore BBQ Quebec et autre Bretzel et Compagnie. Je veux absolument tenter Pas d’cochon dans mon salon (et son pilon de dinde de folie – j’y ai déjà fait un croc dedans mais… j’en veux maintenant un que pour moi !), et Maïs m’intrigue pas mal aussi. Bref, nos palais ne vont pas s’ennuyer pour le mois restant.

 

5. Profiter des terrasses

Un truc vraiment propre à Montréal, il me semble, c’est ce paysage urbain qui change du tout au tout entre hiver et été. Ici, à peine les premiers rayons de soleil pointent leur nez, les premières terrasses font leur apparition. Des terrasses de compèt’ au passage ! Chacun en va de sa petite avancée en bois, dépassant largement sur la voie publique. On ouvre les baies vitrées, on traverse le trottoir, et hop, voilà une jolie extension pour tous les bars et restaurants. Les rues principales de la ville en regorgent et il fait bon s’y arrêter pour prendre un verre, manger un bout, ou même seulement déguster une glace en regardant les passants !

 

6. Faire un tour au Village au Pied du Courant

Je vous en ai déjà parlé ! En été, on va au Village au Pied du Courant, que ce soit pour boire un verre en début de soirée, pour danser jusqu’au bout de la nuit, pour grignoter un bout à l’un des foodtrucks présents ou simplement passer un bout d’après-midi tranquille pendant le week-end. Et puis aussi pour…

 

village-pied-courant-montreal

 

7. Admirer les Feux d’artifice Loto Québec

Tous les étés, Montréal revêt ses vêtements de lumière pour plusieurs soirées et le concours de feux d’artifice. Entre Canada, France, Chine, USA, et quelques autres, de quoi s’émerveiller les mercredi et samedi soir ! (et le meilleur spot pour les admirer est donc le Village au Pied du Courant). C’est terminé pour cette année puisque le final a eu lieu la semaine passée, alors on se retrouve l’an prochain pour des feux qui se veulent tous plus beaux les uns que les autres pendant la demie heure qui leur est consacrée !

 

 

village-ephemere-montreal

 

8. Aller à la plage

Et oui, qui dit été, dit plage, alors, Montréal aussi a sa petite plage. Sur le Vieux Port. Mais il y a aussi le Parc Jean Drapeau ou la plage Oka un peu plus loin. C’est au choix que vous pourrez faire bronzette, les pieds dans l’eau, ou presque !

 

9. Découvrir les fresques de rues pendant le Mural Festival – et profiter des autres festivals

Les fresques de rue, une institution à Montréal ! Alors l’été, les promenades allant bon train, c’est le bon moment pour se faire un petit parcours découverte et aller les admirer. Mais le mieux, c’est encore de voir les artistes les réaliser ! Alors on ne manque pas le Mural Festival qui a lieu tous les ans et que je vous présentais ici. Et puisqu’on parle de festivals, Montréal, c’est la ville qui en regorge. Francofolies, festival de Jazz, festival Juste Pour Rire, Osheaga, … chacun devrait trouver son bonheur !

 

Mural-festival-montreal

 

10. Faire du vélo !

Qui habite à Montréal et n’a pas de vélo ?! Grossière erreur ! L’été, les rues pullulent de vélo, c’est hyper pratique, mais surtout, moi, ça me fait me sentir en vacances ! J’ai l’impression de me sauver à la plage, cheveux aux vents… un petit air d’ailleurs ! (On peut d’ailleurs se faire de jolies balade, telles que celle de la Voie Maritime). Attention par contre, si la ville est plutôt sûre, les vélos, eux, sont l’objet numéro 1 de l’attention des voleurs !

 

velo-montreal

 

 

Allez, bonne fin d’été !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

The post On fait quoi à Montreal l’ete ? appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>
http://saperlipopette.marine-landre.fr/voyages/montreal-top-10-activites-ete/feed/ 0
Valise de maternite [Les indispensables]http://saperlipopette.marine-landre.fr/grossesse/valise-maternite-liste/ http://saperlipopette.marine-landre.fr/grossesse/valise-maternite-liste/#comments Wed, 05 Aug 2015 15:56:09 +0000 http://saperlipopette.marine-landre.fr/?p=14999 Un peu plus de 4 mois que l’étape de la valise de maternité (et de la case maternité tout court d’ailleurs) est derrière moi, j’ai bien traîné pour vous l’écrire, mais les copines approchant tour à tour, et à leur tour, du jour J je me suis dit qu’il n’était jamais trop tard pour vous […]

The post Valise de maternite [Les indispensables] appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>

Un peu plus de 4 mois que l’étape de la valise de maternité (et de la case maternité tout court d’ailleurs) est derrière moi, j’ai bien traîné pour vous l’écrire, mais les copines approchant tour à tour, et à leur tour, du jour J je me suis dit qu’il n’était jamais trop tard pour vous partager mes quelques indispensables dans cette fameuse valise pour partir à la maternité histoire d’accueillir bébé le plus sereinement possible ! Et puis la série des « Indispensables » pour bébé va suivre, cet épisode-ci était donc l’introduction obligatoire !

 

Attention, on trouve des tonnes de listes un peu partout en ligne, ou même à sa propre maternité. La grande question « Que mettre dans ma valise de maternité ? » n’a plus de secret pour personne, enceinte ou pas ! Mais on ne peut, pour autant, s’empêcher de se poser mille et une questions le jour où il est temps de s’y mettre. Et croyez-moi ou non mais je n’ai utilisé qu’1/10è des affaires amassées dans mon sac pour ces quelques jours si particuliers. Alors si cela peut vous permettre de partir plus légère… A noter bien sûr qu’on a toutes des envies différentes, une aventure différente, et un encadrement différent aussi. Ceci n’est donc lié qu’à ma propre expérience, avec un accouchement qui a eu lieu à Montréal (Canada), sans complication, et un séjour à la maternité d’à peine plus de 48h.

 

Et puis, pour le détail technique, on dit généralement que tu dois préparer ta valise quelque chose comme un mois avant ta date prévue, par sécurité. Pour ma part, je l’ai faite… la veille ! J’avais déjà sorti quelques trucs par ci par là, surtout sélectionné les tenues pour Mister Caribou car ça, je ne voulais pas être déçue de ne pouvoir le faire, mais pour le reste, j’ai vraiment eu du mal à m’y mettre. L’important : avoir un petit post-it avec les indispensables à ne vraiment pas oublier. Mr MonChéri s’en est occupé pendant que je filais sous la douche une fois lui avoir dit « Chéri ?! On va devoir y aller je crois ! »

 

valise-maternite

 

La valise de maternité côté administratif

Oui on pourrait presque l’oublier mais on va tout de même se pointer dans un établissement de santé et donner naissance à un tout nouvel être humain. Il y a un peu d’administratif derrière tout ça. Ça pour le coup, je l’avais rassemblé pas mal de temps avant, parce que c’est toujours quand on en a besoin qu’on ne sait plus où est son passeport… J’avais donc tout rassemblé dans une petite pochette prête à rejoindre le dessus du sac le moment venu.

  • Pièce d’identité
  • Carte d’assurance maladie (Carte Vitale en France, Carte Soleil + carte d’hôpital pour le Canada)
  • Si vous avez un dossier médical suite à votre suivi de grossesse (résultats d’analyse qui méritent d’être connues, échographies, …) ça ne coûte rien de le prendre. Pour ma part mon suivi de grossesse était fait directement à l’hôpital où j’ai accouché donc ils avaient tout sur place.

 

La valise de maternité côté salle de travail

Après être passé par l’admission (ou avoir laissé le futur papa gérer ce point selon l’était des choses), go la salle de travail. C’est généralement là que la liste est un peu compliquée car on ne sait pas vraiment ce qui nous attend. Pour ma part j’avais prévu :

  • De quoi boire
  • De quoi manger (grignoter du moins)
  • Un peu d’argent, au cas où (surtout pour Mr MonChéri s’il voulait s’échapper un peu)
  • De la lecture (et pour le futur papa aussi) et /ou de la musique
  • Brumisateur (en vrai je voulais le prévoir mais je l’ai finalement zappé)
  • Et pour la blague : mon FitBit car j’avais bien en tête que faire les 100 pas aidait les choses à avancer alors la motivation de voir les chiffres grimper était nécessaire

Et puis finalement… J’ai tout de même bu quelques gorgées et compté mes pas pendant la 1ère heure. Après ça, tout est devenu inutile et donc resté au fond du sac qui débordait pourtant de partout. Aucune envie de sortir un bouquin entre 2 contractions, bien trop concentrée sur ce qu’il se passait pour me mettre de la musique dans les oreilles, bien trop froid (vraiment, j’étais totalement glacée) pour penser à mon brumisateur manquant, et Mr MonChéri n’a finalement pas vraiment vu le temps passer et n’a donc pas quitté la pièce une seule fois, la faim ne se manifestant que bien plus tard une fois MisterCaribou arrivé et bien installé dans notre chambre pour la suite du séjour.

Ah si un point important :

  • Choisissez de jolies chaussettes !

Ouais, c’est un peu la honte de rester les chaussettes trouées sous le nez de tout le service de la maternité. (Oui on s’en fout, ils voient bien d’autres choses que nos pieds mais… si on peut au moins se rassurer avec ça, c’est toujours bon à prendre !)

 

La valise de maternité côté bébé

Là encore, j’avais mis des tonnes de choses. Un joli bonnet, des paires de chaussettes comme si j’allais lui en changer 10 fois dans le séjour, des pyjamas, vêtements, bodys pour 10 jours (non j’exagère, mais quand même !) et un petit doudou. Finalement, voici ce que j’ai vraiment utilisé / ce que je conseille (attention à nouveau, on se parle d’un séjour de 48h) :

  • Un bonnet SI vous y tenez absolument (Mister Caribou s’est vu affublé d’un bonnet de la maternité lorsqu’il est sorti, et je dois avouer ne pas le lui avoir changé par la suite, je n’osais pas vraiment le découvrir puis finalement, il était tout aussi mignon comme ça !) (Comment ça une maman n’est pas objective ?!)
  • 1 paire de chaussettes (Soyons honnête, à moins de vouloir assortir la tenue et les chaussettes chaque jour, il peut bien garder les mêmes pendant les 2 / 3 jours, non ?)
  • 4 body parce que là on prévoit les éventuels accidents de change des débutants ! Mais vraiment, vous n’aurez pas trop envie de le changer 15 fois de vêtements… Un bébé qui vient de naître c’est bien plus fragile qu’on peut l’imaginer avant de le tenir dans ses bras. Lui enfiler un body n’est pas le truc le plus easy le premier jour alors moins on manipule son petit corps, mieux on se porte. Prévoyez par contre une taille naissance et une taille 1 mois si vous voulez éviter que votre tout petit nage totalement dans sa 1ère tenue (benh oui, on veut tout de même qu’il soit parfait et dur dur de prédire à l’avance sa corpulence !). Choisir des body façon cache-coeur. Qui voudrait sérieusement lui enfiler quelque chose par la tête ??
  • 2 pyjama parce qu’on joue encore la sécurité. 1 seul suffit amplement. Mister Caribou a passé son 1er jour emmailloté, ce qui lui convenait très bien. Donc adieu les vêtements trop beaux qu’on s’imaginait lui enfiler à peine né. Pareil, on prend les pyjama qui s’attachent devant et non pas les grenouillères avec attache dans le dos. Moins on manipule notre Mini Nous et mieux on se porte !
  • 1 tenue pour la sortie.
  • 1 combi / manteau ou autre vêtement chaud, toujours pour la sortie, et selon la saison. Mais premier grand saut dans le vrai monde alors ça nous rassure de pouvoir le protéger un minimum !
  • 1 doudou parce que même si ça ne sert à rien on sera bien content de ne pas le laisser tout seul dans son grand (minuscule) lit.
  • Une dizaine de couches taille 1. (pour 48h)
  • Un siège auto ! Et oui, ici, au Canada, on ne te laisse pas quitter la maternité avant d’avoir vérifié que ton baby est bien installé dans le siège auto.

La maternité devrait à priori être équipée de tout le nécessaire pour la toilette, de langes, de draps / couvertures et tout ce qu’il faut pour tenir votre protégé bien au chaud. Et pour ma part, je ne souhaitais pas lui donner de tétine à la naissance donc omission volontaire sur ce point !

Et puis, généralement, on est plutôt bien entourées pendant les quelques jours qui suivent. Papa ou famille. S’il nous manque quelque chose, cela ne devrait pas être vraiment problématique.

 

La valise de maternité côté maman

Attention moment glamour toujours. Souvenez-vous que vous n’allez pas faire un défilé de mode le lendemain de l’accouchement. Si déjà vous pouvez vous lever pour vous habiller ce sera pas mal… Et puis, vous aurez toujours un bon ventre… vide ! Et donc plutôt mou, voire même flasque, n’ayons pas peur de le dire, alors on souhaite surtout pouvoir le cacher tranquillement !

  • 4 culottes foncées et confortables ! (Attention, pas la culotte du dimanche qui pend… relation au point suivant qui ne t’en remercierait pas) (J’ai souvent lu « culottes jetables » mais bon… faut peut-être pas abuser non plus ! Puis on va tenter de miser le confort au max tant qu’à faire…)
  • 1 paquet de serviettes hygiénique spéciales nuit (Autant assurer ses arrières et prendre le maxi format !)
  • Affaires de toilette classiques (Trousse de toilette, produits de beauté, serviette de toilette) (Mais ne prévoyez pas non plus le grand numéro, honnêtement, se mettre un petit coup d’anti-cernes, ça passe et ça fait du bien avant les visites, pour le reste vous aurez normalement autre chose à faire !)
  • Une crème spéciale post-grossesse (vergetures et / ou raffermissante) parce que ça, mieux vaut commencer à réparer les dégâts le plus vite possible, puisque c’est de votre santé mentale qu’il en va. Attention par contre si votre Mini Vous passe son temps sur votre ventre en peau à peau, on évite ! (D’ailleurs je reviens bientôt pour vous parler de mes crèmes post-grossesse préférées)
  • Nécessaire pour allaitement si allaitement prévu (soutien gorge d’allaitement, coussinets, éventuellement crème anti-crevasse puisqu’il vaut mieux prévenir que…) (Pour ma part, je n’ai pas investi dans les hauts d’allaitement mais je mise plutôt sur les débardeurs un peu amples ou t-shirt à col large)
  • 1 paire de tongs (qui feront aussi bien chaussons pas trop ridicules que bon usage dans la douche !)
  • 1 pyjama confortable (et pratique si allaitement il y a !)
  • 2 tenues de jour confortables ! (Misez sur le legging qui ne sert pas et les grand t-shirt amples)
  • 1 gros gilet
  • 1 joli lange si allaitement il y a (Vous serez bien contente de vous planquer un peu de copain machin qui ne comprend pas qu’il serait temps qu’il quitte la chambre)
  • 1 tenue pour sortir (Misez sur vos vêtements de grossesse ! Et oui, on a plutôt envie de les foutre au placard direct mais croyez-moi vous seriez bien embêtée d’avoir rapporté votre jean préféré « d’avant »).
  • Un sac pour le linge sale
  • Quelques gâteaux à grignoter (mais pas tant : les plateaux repas reviennent hyper souvent (vive les collations !) et vos visiteurs se feront sûrement un plaisir de vous rapporter quelques gâteries)
  • Une bouteille d’eau
  • Un bon magazine et / ou une bonne musique pur vos nuits hâchées (mais rien de trop intellectuel, j’ai à peine pris / trouvé le temps d’ouvrir mon livre de mon côté, et pourtant, je n’avais pas la tété ! Idem pour l’ordinateur qui n’aura eu aucune utilité !)
  • Votre appareil photo (je ne l’ai pas mis dans la liste pour la salle de travail parce que vraiment, vous aurez autre chose à faire, et votre téléphone préféré fera alors bien l’affaire)
  • Les chargeurs nécessaires (appareil photo donc mais surtout téléphone et autre lecteur de musique)

On lit aussi parfois les coussins thermiques, le sèche cheveux (mais pas pour les cheveux) et autres crèmes glamour ou astuces du genre. Alors de mon côté, j’avais ce qu’il faut pour les soin / la douleur fourni par la maternité. Et pour les « plus » benh… je n’ai eu aucune envie de tenter le coup du sèche cheveux…

 

Bon benh finalement, ça reste quand même bien chargé mais… je crois que vous êtes prêtes !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

The post Valise de maternite [Les indispensables] appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>
http://saperlipopette.marine-landre.fr/grossesse/valise-maternite-liste/feed/ 4
Un cafe ? Un eclair ? Un gouter ?! [Montreal]http://saperlipopette.marine-landre.fr/cuisine/restau/cafe-eclair-montreal/ http://saperlipopette.marine-landre.fr/cuisine/restau/cafe-eclair-montreal/#comments Mon, 03 Aug 2015 19:20:44 +0000 http://saperlipopette.marine-landre.fr/?p=14985 L’avantage de Montréal (qui pourrait aussi être un inconvénient les jours où ça m’arrange !) c’est que tout va très vite. Si vous prêtez attention aux choses autour de vous lorsque vous vous baladez, il ne sera pas rare de voir des locaux commerciaux à louer, baux à céder, informations de déménagement pour une boutique […]

The post Un cafe ? Un eclair ? Un gouter ?! [Montreal] appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>

L’avantage de Montréal (qui pourrait aussi être un inconvénient les jours où ça m’arrange !) c’est que tout va très vite. Si vous prêtez attention aux choses autour de vous lorsque vous vous baladez, il ne sera pas rare de voir des locaux commerciaux à louer, baux à céder, informations de déménagement pour une boutique ou un restaurant. Même notre coiffeur a soudainement décidé de changer de rue ! (Ça doit faire quelque chose comme 20 ans qu’il était là, sans bouger, … suffit qu’on y aille une fois, qu’on apprécie bien le service, qu’on veuille y retourner, et boum : nouvelle adresse 3km plus loin alors que c’était au coin de notre rue !). Bref, aujourd’hui on voit le verre à moitié plein et donc du côté de l’avantage et là il y en a un gros : on a toujours de nouvelles adresses à aller découvrir ! Bon une fois qu’on les apprécie on espère qu’elles perdureront mais… mon carnet regorge de nouvelles choses à vous présenter depuis le début de l’été !

 

Rares sont les fois où je vais « goûter », et pourtant, avec cette jolie adresse récemment ajoutée à mon carnet (et pour cause, le lieu a à peine plus d’un mois), cela pourrait bien devenir une habitude un peu plus fréquente ! (En attendant que le brunch ne soit lancé). Chez Un café en un éclair, vous l’aurez compris par vous-mêmes, c’est l’éclair qui est à la fête ! Et bien loins de mes souvenirs plutôt  peu gourmands de l’éclair de la cantine… ici on vient vraiment pour un moment de dégustation ! Attention, ayez faim en arrivant ! Surtout que le gentil maître des lieux vous convaincra certainement aussi facilement que moi que le café latte chantilly pralinée est ce qu’il y a de meilleur côté boisson alors hop, je vous assure que vous aurez l’estomac bien rempli en sortant de là ! Mais bon, quand c’est rempli de bonnes choses, ça ne compte pas vraiment, si ?

 

cafe-eclair-montreal

 

cafe-eclair-montreal

 

Plus sérieusement, vous trouverez chez Un café en un éclair les meilleurs éclairs qu’il m’ait été donné de manger. Notez que je ne suis initialement pas une fan absolue d’éclairs, le comparatif est donc assez faible mais je crois tout de même bien pouvoir dire que ceux-ci sont vraiment bons ! J’ai pu goûter sur place la version fraise-framboise, qui, tout aussi gourmand qu’il soit reste assez léger puisque tout en mousse et avec de vrais morceaux de fruits. A la maison, on a mangé la version passion-framboise. Bien plus lourd. Mais tellement bon !! On regrette peut-être simplement de ne pas les trouver en version plus mini histoire de pouvoir tous les goûter ! (Et les emporter chez des amis, ou même chez nous pour petit plateau de desserts au choix !)

 

cafe-eclair-montreal

 

cafe-eclair-montreal

 

Vous aurez déjà compris que j’ai été séduite par le latte chantilly pralinée. Seriously ! On peut faire une boisson aussi gourmande que ça avec du café ?? C’est sûr qu’il me faut y retourner rien que pour ça !

 

cafe-eclair-montreal

 

Puis, je ne vous parle pas des macarons qu’on a ramené pour la maison aussi. J’adore les macarons ! Là pour le coup, j’ai de quoi comparer ! (Merci les soirées blog parisiennes… je ne sais d’ailleurs pas si on peut dire que ce sont les soirées qui me manquent ou bien les macarons qu’on y trouvaient…). Mais je suis sauvée ! Je sais désormais où trouver des macarons dignes de ce nom à Montréal. D’autant que ce sont de gros formats ici. Bien gourmands. Une coque qui craque comme il faut. Un cœur qui fond comme on aime. Bref, en parler me met l’eau à la bouche !

 

cafe-eclair-montreal

 

Allez, je vous avoue, j’ai l’air gourmande de sucré comme ça mais vous connaissez ma passion pour les brunchs. Ma vraie curiosité est donc de goûter les éclairs salés. Malheureusement arrivée en fin de journée le jour de ma visite, il n’en restait plus ! Il faudra donc revenir. J’en ai profité pour poser quelques questions au gentil propriétaire et surtout lui glisser mon envie de brunch et ça tombe plutôt bien, cela semble être dans les plans à venir ! En attendant, il est toujours possible de venir déjeuner sur place les midis à base d’éclairs façon salade césar par exemple (ou saumon fumé qui me fait bien de l’oeil aussi !).

 

cafe-eclair-montreal

 

cafe-eclair-montreal

 

Vous l’aurez compris, c’est sûr, on reviendra ! (D’autant que Mr MonChéri n’était pas là, j’ai donc une bonne excuse, lui faire découvrir !). En plus, c’est plutôt baby friendly en après-midi, et ça, maintenant, on aime bien ! La déco tout simple mais pleine de peps est parfaite pour un après-midi entre filles à traîner un peu autour de notre assiette ou un repas rapide avec Mr MonChéri. Les proprio sont hyper sympa, et surtout, surtout, c’est eux qui réalisent chaque jour toutes les pâtisseries vendues ici. Et les prix sont loin d’être assassins (4$ l’éclair, 1,90$ le gros macaron).

 

Alors, vendus ?

 

cafe-eclair-montrealUn café en un éclair 
1417 Rue Amherst
Montréal, QC, H2L 3L2

(Mardi au samedi – 9h/18h)

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

The post Un cafe ? Un eclair ? Un gouter ?! [Montreal] appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>
http://saperlipopette.marine-landre.fr/cuisine/restau/cafe-eclair-montreal/feed/ 0
Les jolis jushttp://saperlipopette.marine-landre.fr/cuisine/recette-limonade-citron-gingembre-rhubarbe/ http://saperlipopette.marine-landre.fr/cuisine/recette-limonade-citron-gingembre-rhubarbe/#comments Thu, 30 Jul 2015 16:13:24 +0000 http://saperlipopette.marine-landre.fr/?p=14977 Depuis quelques jours, c’est la canicule à Montréal. Entendez par là qu’on a 32°C à la maison et probablement quelque chose comme 40°C dehors. Je vous épargne l’histoire du facteur humidex mais en gros, on vit dans la moiteur perpétuelle. ­On a le crâne qui dégouline de chaleur sans même faire un mouvement. Alors hors […]

The post Les jolis jus appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>

Depuis quelques jours, c’est la canicule à Montréal. Entendez par là qu’on a 32°C à la maison et probablement quelque chose comme 40°C dehors. Je vous épargne l’histoire du facteur humidex mais en gros, on vit dans la moiteur perpétuelle. ­On a le crâne qui dégouline de chaleur sans même faire un mouvement. Alors hors de question d’oublier de se désaltérer ! L’occasion parfaite pour refaire une tournée de jolis jus colorés histoire de toujours avoir quelque chose de sympa à boire au frais ! Et en plus on en profite pour impressionner les copains quand ils passent par là. Benh oui, l’eau plate, vous serez d’accord avec moi que c’est toujours moins sympa !

 

jus-ete-rhubarbe-concombre-citron

 

 

Et puis, en plus d’être bons, ils sont trop beaux quand on les sorts tous ensemble, non ?

(Petite note pour les Nord-Américains, je vous parlais l’autre jour de mes jolis pichets, et bien, si vous avez les mêmes à la maison : warning, warning, on ne les passe surtout pas au lave-vaisselle au risque de les voir se transformer en jolie sculpture abstraite !)

 

Limonade de concombre

Hop, la recette de la limonade de concombre était déjà en ligne alors si ça nous intéresse, on clique !

Hyper désaltérante elle nous remplace aussi pas mal l’entrée des repas puisqu’on n’en prend jamais !

 

Limonade citron gingembre

  • Extraire le jus de 2 citrons jaunes et 2 citrons verts.
  • Extraire le jus de 170g de gingembre frais. (A l’extracteur de jus, c’est top, même pas besoin de l’éplucher, vous le coupez en morceaux grossiers et dans la machine, le jus ressort. Attention à ne pas le boire direct à la sortie… piquant assuré ! Ça se dilue !)
  • Mélanger les 2 jus, ajouter 80g de sucre et compléter d’eau bien fraîche (toujours pour un contenant de 1,6 litre).
  • A servir très frais !

 

C’est certainement la recette qu’on refait le plus souvent. Elle est parfaite en toutes circonstance. Le matin pour se réveiller (le gingembre donne du pep’s à la boisson), le midi pour se mettre en appétit, dans la journée pour simplement se désaltérer ou même le soir en apéro, et le meilleur, au retour d’une balade sous la chaleur suite à laquelle on n’a qu’une hâte : boire un grand verre bien frais !).

 

Et on ajuste la quantité de gingembre selon les goûts et les envies du moment. Attention, parfois, ça pique quand même un peu ! Mais ici, on aime ça.

 

Limonade de rhubarbe

  • Bien laver 6 branches de rhubarbe et les couper en tronçons grossiers.
  • Plonger dans 1,6 litre d’eau.
  • Ajouter 140g de sucre.
  • Porter le tout à ébullition puis laisser mijoter 5 minutes.
  • Filtrer pour ne récupérer que le jus.
  • Ajouter le jus de 1 citron.
  • A servir très frais !

 

Celle-ci est le best-seller number 2 ! Parfait pour accompagner un goûter entre mamans ! Elle fait l’unanimité autour de nous. Et puis, on récupère ensuite la rhubarbe déjà cuite pour la glisser dans un crumble ou dans une compote.

 

Reste plus qu’à se mettre les pieds dans l’eau et on est parés pour les grosses chaleurs !

 

piscine-pieds-eau

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

The post Les jolis jus appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>
http://saperlipopette.marine-landre.fr/cuisine/recette-limonade-citron-gingembre-rhubarbe/feed/ 1
Est-il heureux ?http://saperlipopette.marine-landre.fr/maman/bebe-heureux-question/ http://saperlipopette.marine-landre.fr/maman/bebe-heureux-question/#comments Wed, 29 Jul 2015 16:09:16 +0000 http://saperlipopette.marine-landre.fr/?p=14970 C’est assez souvent qu’on entend dire que c’est plutôt le pied une vie de bébé ! Je ne sais plus vraiment si je m’étais déjà posé la question avant, si j’y avais vraiment réfléchi. Pas certaine que la perspective d’une vie où il n’y a que manger / dormir m’ait un jour fait rêver. Enfin, si, certainement […]

The post Est-il heureux ? appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>

C’est assez souvent qu’on entend dire que c’est plutôt le pied une vie de bébé ! Je ne sais plus vraiment si je m’étais déjà posé la question avant, si j’y avais vraiment réfléchi. Pas certaine que la perspective d’une vie où il n’y a que manger / dormir m’ait un jour fait rêver. Enfin, si, certainement que des fins de journées crevantes au boulot, où il restait encore le ménage, le repas, et autres obligations qui m’attendaient, j’ai bien du penser quelque fois que c’était bien plus facile « quand on était gosse ». Mais sans vraiment y réfléchir davantage.

 

Et puis, depuis que Mister Caribou est arrivé, je crois bien y penser chaque jour. Pas une seule journée sans me demander s’il est heureux, ce à quoi il peut bien penser, mais surtout, surtout, à me dire que ça ne doit vraiment pas être marrant comme vie. Au final, je ne me demande pas vraiment s’il est heureux. Je me dis tout simplement qu’il ne doit pas l’être.

 

 

La vie de bébé ? Une vie dans laquelle tu es totalement coincé. Pas en prison, non. Pire. Même pas libre de tes mouvements ! Besoin de quelqu’un pour t’aider dans tes moindres besoins, que ce soit pour manger ou simplement changer de position. Et comme en plus, personne ne te comprend, peut-être bien qu’on te plantera un sein dans la bouche en se disant que tes pleurs sont certainement de la faim… Envie de dormir dans un lit tranquille ? Pas de bol, on t’as mis dans le transat et la copine de maman te fait gouzi gouzi en se pensant drôle.

 

bebe-prison

 

Et je ne parle même pas de ces très longues journées où les bébés se retrouvent, malgré eux, assis sur des transats, les yeux plus ou moins dans le vide. A quoi peuvent-ils bien penser puisqu’ils ne connaissent alors que si peu de choses ? Ça doit vite tourner en boucle là-dedans…

 

Alors, quand je dis cela tout haut, on me rétorque que justement, ne connaissant pas grand chose, ils n’ont pas de manque. Mais quoi ? Parfois on n’a pas forcément de manque et pourtant, on n’est pas heureux pour autant, si ?

 

 

Notre Mister Caribou est un bébé qui pleure. Comme tous les bébés certainement. Mais peut-être parfois un peu plus. Parait-il que les bébés ne sont pas capricieux à cet âge là. Je ne sais pas trop si j’y crois. Je suis persuadée qu’il a déjà très bien compris comment tout cela fonctionne. Et surtout comment nous, on fonctionne. Mais parfois, les pleurs vont au-delà du râle, au-delà de la gêne. Au-delà du test qu’il pourrait bien tenter. Parfois les pleurs sont accompagnés de larmes. Et de sanglots. De gros sanglots. Et puis, d’autres fois, il n’y a même pas de pleurs. Mais ce regard résigné. Comme si « Ok, je dois simplement attendre que le temps passe ». Il y a aussi ces petites moues et la lèvre qui tremble.

 

 

Alors, je fais moi aussi gouzi gouzi espérant un peu être drôle. Je chante des chansons en me persuadant qu’il n’entend pas encore que je le fais comme une casserole. Je le regarde béatement en me disant qu’il doit bien ressentir tout cet amour. Je lui parle doucement en pensant qu’il me comprendra et se calmera.

 

Je regrette le temps qui passe si vite à ses côtés (Oh wait, 4 mois déjà ?!) mais tout en remerciant, pour lui, chaque seconde de non autonomie qui s’écoule et le rapproche un peu plus d’une vie heureuse – j’espère !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

The post Est-il heureux ? appeared first on Marinette Saperlipopette - Blog Montréal Lifestyle.

]]>
http://saperlipopette.marine-landre.fr/maman/bebe-heureux-question/feed/ 5